Manikanetish – Naomi Fontaine

J’avais découvert Naomi Fontaine avec Kuessipan, que j’avais beaucoup aimé. J’ai donc replongé avec plaisir dans son univers avec Manikanetish, qui se déroule à Uashat, réserve située près de Sept-Iles, et qui raconte l’histoire de Yammie, jeune femme Innue qui revient dans son village natal pour enseigner au secondaire.

 

À travers quelques scènes choisies, Naomi Fontaine nous fait vivre cette année scolaire qui changera tout pour Yammie, qui en sortira grandie malgré tout. Elle a tout laissé derrière. Son amoureux, sa vie hors de la réserve. Elle revient inquiète et passionnée, devant des jeunes qui ne sont pas capable de laisser leurs passés hors de la classe. Entre les deuils, les enfants à élever alors qu’on est encore presque un enfant soi-même, la violence et les lourdeurs du quotidien, ses élèves partent souvent avec deux prises. Mais elle va s’attacher à eux (et nous aussi) et tout tenter pour les aider à sa manière. Et ils vont le lui rendre. À leur manière aussi.

 

J’aime énormément l’écriture de Naomi Fontaine, concise, directe, mais porteuse de lumière et d’espoir. J’aime la vision bienveillante qu’elle pose sur ses personnages. On sent qu’elle croit en eux et que son espoir est réel. Bien entendu, rien n’est gagné, pour aucun d’entre eux.  Mais on a envie d’y croire.

 

J’avoue que j’aurais aimé explorer davantage le personnage de Yammie. Si j’ai apprécié la réflexion du départ sur la solitude parmi la foule, la sensation de se sentir étranger, j’aurais apprécié pousser un peu plus loin sur le thème des racines, du retour.  Ceci dit, c’est un roman que j’ai réellement beaucoup aimé… et je guetterai les prochaines parutions de l’auteure!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils