Ma vie parisienne – 13 – Où je voyage au Moyen-âge

DSC_0111

Sarlat… depuis le temps que mon amie Jeanne m’en parle, j’avais une hâte folle de visiter cette ville médiévale de la Dordogne.  Et ce qui est bien, le premier mai, c’est que les boutiques sont ouvertes mais que c’est calme, calme!  Du coup, on ne se sent pas du tout « un touriste parmi des milliers d’autres », mais on peut s’imaginer vraiment revenir dans le temps.  Yep, si vous me lisez, vous aurez remarqué que des voyages dans le temps, ça me plait beaucoup.  Peut-être même un peu trop.

DSC_0070 DSC_0178

Nous avons donc pris la route en matinée pour arriver juste avant l’heure de manger.  En fait, nous étions au  bord de mourir d’inanition, Stéphanie et moi, pour une raison incompréhensible.  Bon, le fait est que manger le matin, ce n’est pas dans mes forces… mais quand même!  Ceci dit, une chance qu’on avait faim car quel repas!

DSC_0067 DSC_0068

On est allés manger au Bistrot, juste en face de la cathédrale St-Sacerdos, en plein centre ville.  Un « petit » vent frisquet nous a empêchés de manger dehors, mais nous avions quand même une superbe vue sur la place, et surtout sur nos assiettes.  Vin de noix en apéro, entrée de tartare de saumon (et foie gras piqué dans l’assiette de Richard), émincé de bœuf sauf aux cèpes (et magret de canard – toujours piqué dans l’assiette de Richard, qui tenait à me faire goûter à tout ce qui est bon dans sa Corrèze natale), pour finir avec une poire Belle Hélène confortablement installée dans un lac de chocolat trop bon… bref, il a fallu marcher un peu pour faire passer tout ça!

DSC_0074 DSC_0075

DSC_0142

Comme nous étions trop tard pour le tour guidé, nous avons donc entrepris de suivre le petit guide fourni au centre touristique.   Ok, suivre, c’est un bien grand mot.  Mon problème, quand je me balade, c’est « ooooh, le joli bébé rue… on va voir » ou « ooooh, il y a un truc qui a l’air beau au-dessus de cette porte… on y va »!  Du coup, le chemin s’allonge… et on a trouvé le moyen de se perdre dans trois km carrés.  Trouver les hôtels particuliers dont on nous parle, ça devient du coup un peu plus difficile… mais tellement plus drôle.  J’adore me perdre dans les rues et aboutir, soudainement, à un endroit connu sans trop savoir comment j’en suis arrivée là.  Et à Sarlat, chaque bâtiment nous réserve une petite surprise, un petit détail qui nous fait prendre une grande respiration et se dire « j’ai de la chance, je suis là! ».

DSC_0098 DSC_0082 DSC_0108

DSC_0117

Sarlat est une ville aux origines un peu obscures.  Paraît-il qu’elle aurait été fondée au 9e siècle et qu’il y aurait des traces de vie préhistoriques (on est après tout à quelque 30 km de Lascaux).   Toutefois, ce qui en reste date surtout du 14e et plus, avec quelques reliques du 12e.

DSC_0179 DSC_0087 DSC_0091

DSC_0111 DSC_0109

La cathédrale St-Sacerdos n’a de roman (et de l’ancienne église abbatiale) que la façade.  J’ai d’ailleurs trippé sur la statue, je ne sais pas trop pourquoi… je l’ai prise en photo 10 fois!  L’intérieur, toutefois, est gothique et assez clair.   L’orgue est juste magnifique.   Derrière, quand on passe par un tout petit passage qu’il faut un peu chercher, nous retrouvons la chapelle romane St-Benoit, qui date du 12e, mais qui a été restaurée pour la rendre plus claire.  Puis, derrière, le jardin des enfeus, cryptes jadis destinées à accueillir des tombes.   On voit encore dans le cimetière quelques pierres tombales.   Et de haut, ce jardin est su-per-be!  C’est d’ailleurs la photo en tête de billet.

DSC_0089 DSC_0090

DSC_0077Le truc vaguement phallique, c’est la lanterne des morts, que nous n’avons pas pu visiter.  En fait, je me demande si ça se visite, ce truc…  mais ça date du 12e et il aurait été construit pour commémorer le passage de St-Bernard de Sarlat en 1147.  « Aurait » étant le mot-clé, ici!

DSC_0099 DSC_0120

 

Puis, passage dans la cour du Présidial (maintenant resto, anciennement édifice de justice), avec un joli jardin… et le fait de passer dedans nous a fait nous perdre pour la première fois!  Mais on a quand même pu trouver les hôtels particuliers, où ont été greffés des tours pour « faire genre » au 15e!

DSC_0128

DSC_0169 DSC_0159 DSC_0143 DSC_0145 DSC_0152 DSC_0158

L’ancienne église Ste-Marie, maintenant place du marché, était fermée et j’ai donc fait un peu la lippe faute de n’avoir pu monter dans l’ascenseur panoramique, mais nous nous sommes repris plus tard en montant dans les maisons pour pouvoir avoir la même vue… mais illégalement!

DSC_0097 DSC_0096 DSC_0094 DSC_0105 DSC_0131 DSC_0135 DSC_0136 DSC_0174 DSC_0175

Plusieurs expos sont ouvertes dans les plus beaux hôtels, ce qui nous permet de les visiter, par la même occasion.  Les intérieurs sont super bien conservés et gardent le cachet de l’époque.  Tout en haut de l’hôtel de Marzac se trouve l’atelier de Adrian … artiste peintre qui fait aussi des collages, situé sous les toits, avec ces pierres typiques (de la lauze, dixit une fille-du-sud) de l’endroit pour l’isoler.  Quelle pièce magique!  C’est superbe!

DSC_0181

Nous avons fini la journée à l’instant thé, où Stéphanie a presque goûté à l’inventaire complet des tisanes, dans une magnifique salle avec beaucoup de charme et de cachet.  L’un des plus jolis salons de thé que j’aie vu.

DSC_0193

DSC_0222

DSC_0201

Au retour, comme il n’était pas très tard, petit arrêt à Terrasson, pour voir son église dominant le village, mais nous avons fini par faire le tour de la vieille ville, avec ses escaliers et ses demeures charmantes.  Paraît-il qu’il y a un beau jardin à visiter, sur le thème de l’imaginaire.  Pour notre part, nous nous sommes contentés de nous imprégner de l’atmosphère et de la vue sur les deux ponts qui traversent la rivière.

DSC_0196 DSC_0191 DSC_0189 DSC_0188 DSC_0202 DSC_0207 DSC_0215 DSC_0216

Et ça met fin à mon voyage à Tulle… demain, c’est retour à Paris.

Je n’en reviens toujours par des efforts et de la gentillesse de Stéphanie et Richard, qui m’ont trimballée un peu partout et qui ont tout fait pour me faire plaisir!  Et je vais revenir faire un tour en septembre, promis!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils