Le liseur du 6h27 – Jean-Paul Didierlaurent

Ce roman traînait dans ma pile depuis pratiquement 4 ans. Le problème, avec la pile, c’est que même si je lis des romans qui en font partie, elle ne baisse jamais.. mais c’est une autre histoire.  Bref, le fameux liseur. Il s’appelle Guylain Vignolles et la contrepèterie a carrément gâché sa vie.  Il habite seul avec son poisson rouge, 5e ud nom.  Il déteste son travail et mène une bataille quotidienne avec la fameuse machine qui rythme son quotidien.  Chaque matin, dans le train du 6h27, il lit à haute voix. Des extraits, des recettes… n’importe quoi. Et il intrigue…

 

C’est l’histoire d’un homme sans histoire, qui se ment à lui-même et qui s’est perdu dans une routine qui ne lui ressemble pas. Certains événements vont l’amener à changer… bref, le schéma classique du roman feel good.  Et est-ce que ça fonctionne?  À moitié, selon moi. Certaines parties sont géniales, surtout celles qui ne touchent pas directement Guylain, en fait. Les scènes de la maison de retraite sont trippantes (j’ai ri comme une folle… et ça sent le vécu), les alexandrins m’ont fait mourir de rire et l’arrivée de Julie donne définitivement  un second souffle à l’histoire.

 

Ça parles de livres, de rencontres et de solitudes qui se rencontrent. C’est décalé, charmant et je me suis surprise à le terminer avec le sourire aux lèvres, même si je n’étais que moyennement convaincue au départ. Vais-je en garder un fort souvenir? C’est à voir mais j’ai passé un agréable moment de lecture.

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Tout à fait d’accord. J’ai bien aimé l’histoire. Le deuxième roman de l’auteur est très sympa aussi. Mais les deux ont, pour moi, le même problème : ils ont besoin d’un éditeur qui harmonise tout ça. C’est très inégal et c’est dommage.

    1. Oui, je trouve que c’est inégal… pourtant, l’éditeur a passé dessus non?

  2. Pareil que toi, j’ai passé un moment agréable avec ce livre, même s’il ne m’a pas laissé un souvenir durable.

    1. Je pense que c’Est un peu ce qui va arriver aussi avec moi… un bon moment, mais je ne sais pas ce qu’il va m’en rester.

  3. Des problèmes de PAL, toi ?? Noooon !!?? 😉

    1. Jamais hein! Je ne sais pas où j’ai pu bien prendre cette idée!

  4. Une lecture qui ne me tente décidément pas.

    1. Elle n’a pas fait l’uninimité. Et pour moi, c’est agréable mais pas indispensable.

  5. puree j’ai bien mis 5 minutes a trouver la contrepetrie

    1. Et moi donc! En bonne québécoise… je ne voyais pas le problème.

  6. Je n’avais pas été très convaincue, surtout que j’en avais beaucoup entendu parler !!

    1. Idem. Il avait été hyper plébescité (je sens qu’il y a une faute dans ce mot!!)

  7. Je me souviens plus de mon impression de lecture que de l’histoire. J’avais apprécié. Mais pareil, il ne m’en reste pas grand chose quelques temps après.
    Et ne t’inquiète pas, tu n’es pas la seule à avoir des romans qui traiiiiiinent looooooongtemps dans la pal avant d’en sortir 🙂

    1. Ah, ces traînages dans la pile… c’est fou. Je me demande bien ce qui va m’en rester aussi dans quelques années… we’ll see.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils