L’île – Anne Wiazemsky

L'îleJ’ai découvert Anne Wiazemsky il y a quelques années avec Une poignée de gens, que j’avais beaucoup aimé.  C’est une plume qui me plaît et qui a un côté passionné derrière sa simplicité apparente.  Du coup, j’avais dû voir le nom et attraper ce Folio 2 euros dans une autre vie (je n’en ai aucun souvenir, mais ça, c’est normal) en me disant que ça devait être bien.

 

Et finalement?  C’est pas mal.  Pas transcendant, mais pas mal.  En fait, le côté nouvelle est adéquat pour l’histoire, j’ai aimé la plume, mais certains éléments m’ont tellement dérangée que j’ai eu du mal à complètement adhéré à l’histoire.

C’est une histoire assez simple, en fait.   Une femme dans la trentaine passe une semaine sur une île avec un couple d’amis et la fille de Jean, l’homme du couple.  Elle attend un appel, celui de l’homme qu’elle aime.  Appel qui ne vient pas.  Et ce sont les émotions d’une femme amoureuse, d’une femme insécure, une femme dont la vie tourne autour de cette histoire, momentanément.  Obsessive, interprétant tout à outrance, tournant autour du téléphone, elle ne vit qu’à moitié ces vacances, dans un coin paradisiaque.  Les émotions sont super bien décrites et je me suis reconnue… à 15 ans.

 

Mon problème avec cette histoire?  La façon dont Laure (le personnage principal) traite Pomme (la jeune ado).  Non mais on m’aurait traitée comme ça, j’aurais fait une fugue, je pense.  Et les parents qui trouvent ça bien normal… j’ai vraiment eu du mal avec cet aspect.  Ok, elle est complètement à côté de la plaque, mais sérieusement?

 

Oui, j’avoue, ce n’est pas très littéraire comme critique mais bizarrement, ça a influencé ma lecture.  Mais je relirai l’auteur, ne serait-ce que pour la plume, que j’aime toujours autant.

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Il est vrai que quand certains personnages ou certaines actions ne sont pas crédibles, ça gâche un peu le plaisir de lecture.

    1. Oui, voilà. Ou quand certaines actions qui sont considérées comme « ok » ne nous le semblent pas du tout.

  2. J’avais beaucoup aimé « Canines » de cette auteur… Tu me donnes envie de la relire, mais pas forcément avec ce titre 😉

    1. Je note Canines, donc! J’ai envie de la réapprécier!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils