L’étincelle – Nicole Richard

Le pourquoi du comment

Ce roman et moi, nous nous sommes rencontrés à un bien mauvais moment. Avril a été un mois compliqué, avec beaucoup d’inquiétudes et de bouleversements familiaux. Du coup, j’ai mis 2 semaines et demi à lire ces 154 pages auxquelles je n’arrivais pas à m’intéresser. Je l’avais choisi parce que ça parlait de livres et de mots sur la 4e de couverture et sincèrement, ce n’est pas du tout le sujet du livre. Du coup, déception.

De quoi ça parle…

Eugénie, la narratrice, est à l’hôpital suite à une hystérectomie. Pour elle qui n’a jamais voulu d’enfant, c’est le point final. De sa chambre du 8e étage, elle revisite son enfance auprès d’une mère fragile et instable, d’une grand-mère ancrage et d’un père à la santé mentale vacillante.

Mon avis

Pour moi, la rencontre a été ratée, en partie en raison du moment où j’ai lu ce roman. De plus, je ne m’attendais pas du tout à ce type d’histoire et si généralement ce type de narration passe très bien avec moi, j’ai eu du mal avec la partie « présente » qui m’a semblé trop peu développée. La plume est simple, la façon d’aborder les thèmes est pudique et sensible, mais pourtant, je suis restée extérieure à ce rêve semi-conscient qui ramenait la narratrice en ce temps passé où elle avait tant de mal à se définir, à se reconnaître dans les modèles de femmes qui lui étaient proposés.

J’ai eu du mal à saisir l’essence des personnages, à faire les liens nécessaires et, par conséquent, à ressentir quelque émotion (ou quelque intérêt) que ce soit. J’avais l’impression de tourner en rond et de ressasser le même mal-être page après page. Peut-être étais-je trop profondément enfouie dans mes propres émotions pour me laisser prendre au piège dans celles du personnage. Peut-être aussi n’ai-je aucunement réussi à me reconnaître dans cette femme qui ne veut pas d’enfants, même si c’est aussi mon cas.

La rencontre ne s’est donc pas faite entre moi et ce roman qui parle d’enfance, d’amitié amoureuse, de maternité et de maladie mentale et qui m’avait été chaudement été recommandé par une libraire. Dommage.

(1 commentaire)

  1. Quel dommage, les sujets abordés étaient pourtant tentant.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils