Les mémoires d’un chat – Hiro Arikawa

C’est Eva de Purrfect books, qui m’a parlé avec enthousiasme de ce roman japonais. La bibliothèque l’avait, je l’ai lu et j’ai bien fait! Même que j’ai eu les petits yeux humides.

De quoi ça parle

Nana était un chat de gouttière qui n’a pas eu le choix de se laisser secourir par Satoru et depuis, ils habitent ensemble. L’originalité de ce roman est le narrateur qui n’est nul autre que le dit chat, avec ses manières de chat et sa façon bien féline de juger les humains.

Quand 5 ans plus tard Satoru doit faire adopter son chat, ils traverseront ensemble le Japon pour revisiter le passé du jeune homme.

Mon avis

Voici donc un roman qui fait véritablement voyager à travers le Japon, ses coutumes et ses paysages, le tout à travers les yeux d’un chat au regard sans pitié et hilarant à la fois. J’ai adoré cette voix sans concession et l’humour de la petite bestiole, sans compter sa façon particulière de démontrer son attachement à son maître. C’est que Nana le chat n’a pas l’intention de se faire adopter par n’importe qui!

Ceux qui me connaissent savent que j’aime bien les animaux mais que je n’en ai pas et que je m’émeus rarement pour ce genre d’histoire. Toutefois, ici, c’était très bien fait, très émouvant sans être tire-larme et la construction par flashbacks fonctionne parfaitement. Nous rencontrons Satoru enfant, et nous le voyons à travers les yeux de ses nombreux amis. À travers leurs yeux (et les commentaires sarcastiques et jouissifs de Nana), nous découvrirons qui était Satoru et ferons avec lui ses bêtises d’enfants et vivrons aussi ses premiers émois d’adolescent et ça fait chaud au coeur. Pour l’occidentale que je suis, c’était également l’occasion de connaître plusieurs aspects de la culture japonaise et c’est hyper intéressant.

Bien entendu, c’est aussi une histoire émouvante d’affection entre un animal et son maître, qui touchera encore davantage ceux qui ont une bête-à-poils-ou-à-plumes dans leur coeur, mais qui peut fonctionner avec tout le monde. J’en suis la preuve!

6 Commentaires

6 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merci pour cette belle chronique ! il me tente beaucoup 🙂
    Bonne journée !

  2. J’avais beaucoup aimé cette histoire avec un chat.

  3. J’ai beaucoup aimé également le parti pris narratif original. On voyage et on découvre le Japon, avec une histoire émouvante sans être too much. C’est parfait.

  4. Tu me le remets en mémoire, je l’avais vu passer dans les blogs sans le noter. Merci.

  5. Je suis une des rares lectrices à ne pas avoir été emballée… J’ai trouvée l’histoire assez prévisible et la plume terne… J’avais lu de nombreuses critiques élogieuses, j’ai donc été déçue, puisqu’en général dès qu’il y a un chat c’est pratiquement gagné! J’avoue tout de même que la fin est assez réussie.

  6. PS, les commentaire sont désactivés sous ton billet sur D. Fortier et d’autres, c’est normal?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.