Les filles bleues de l’été – Mikella Nicol

Ce que je retiendrai de ce roman, c’est cette plume. Quelle écriture, quelle poésie, quelle délicatesse! Les mots de Mikella Nicol m’ont interpelée dès le départ et ne m’ont jamais lâchée.

Dans ce roman, deux voix. Clara et Chloé, petite vingtaine, amies d’enfance. Clara se remet difficilement d’une rupture amoureuse, d’une trahison tandis que Chloé a du mal à vivre, à accepter son corps. Pour tenter de guérir, elles se retrouvent le temps d’un été dans le chalet où elles ont vécu les étés de leurs enfance.

C’est à travers le regard qu’elles portent l’une sur l’autre que nous les rencontrerons surtout. Ces deux jeunes femmes peinent à trouver leur place, se sentent étrangères et se voient s’éloigner de leurs amis, de leurs familles. Elles sont touchantes et en tant que lectrice, je me suis sentie terriblement impuissante face à leur désespoir. J’avais l’impression qu’elles me glissaient entre les doigts et j’ai aussi été émue par leur entourage, par ce qu’ils doivent ressentir, eux aussi, même si les deux filles ne le réalisent pas vraiment.

C’est un roman dur, profondément triste, qui dépeint de façon très juste le sentiment de vacuité de l’existence qu’on ressent parfois. Chloé et Clara ne réussissent plus à donner le change dans un monde où tout le monde semble être comme un poisson dans l’eau… sauf elles. Je me suis souvenue une certaine période où j’avais l’impression qu’être moi ne suffirait jamais et que je devais être en perpétuelle représentation, que je devais faire semblant de vouloir ça, moi aussi. Mikella Nicol décrit avec énormément de précision ces sentiments, cette difficulté à grandir et à trouver son propre chemin.

Un très beau roman et une auteure que je relirai avec plaisir.

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pour la poésie qui se dégage de ce roman, alors.

    1. Tout à fait!

  2. Ooooh je suis attirée et je note parce que, cette après-midi et demain, je vais à la Foire du livre de Bruxelles et je retrouverai mon stand préféré, celui du Québec !!!

    1. Ouiiii! Je suis ravie que ce soit ton préféré. D’ailleurs tu as fait vraiment de beaux achats.

  3. C’est noté !

    1. Tu me diras ce que tu en penses… je ne me rappelle pas que nous ayons déjà parlé de ce type de roman ensemble.

  4. Jamais entendu parler, mais je note sans hésitation. J’ai même l’impression que je vais brailler. Merci pour la découverte.

    1. J’ai adoré. Je pense que ça peut te plaire, en plus.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils