Les étrangères – Lucie Lachapelle

Le pourquoi du comment

J’aime beaucoup Lucie Lachapelle, que j’ai connue avec ses Histoires nordiques ainsi que Rivière Mékistan. Du coup, même si l’auteur ne nous emmène cette fois pas chez les premières nations, je n’ai pas hésité à lire ce nouveau roman. 

C’est quoi, cette histoire?

C’est donc l’histoire de Rose, qui a tout laissé derrière elle dans sa Gaspésie natale. Elle arrive donc à Montréal avec son fils William et, n’ayant presque pas d’argent, elle aboutit dans un immeuble où on loue au mois et où les gens repartent aussi vite qu’ils sont arrivés, sans laisser d’adresse. Les locataires viennent d’un peu partout, du Québec et d’ailleurs, et toutes ont une histoire et des blessures.  Petit à petit, la réserve initiale va fondre et ces femmes apprendront à vivre ensemble. Et c’est beau. 

Et moi, j’en pense quoi?

Je pense que vous vous en doutez, j’ai beaucoup aimé cette histoire, même si j’en aurais pris plus. Il me semble que j’aurais fait un bout de chemin un peu plus long avec ces femmes qui se tiennent debout comme elles peuvent et qui font preuve de beaucoup de courage.   La détresse de Rose est palpable et son désir de repli apparaît total. Pourtant, peu à peu, la méfiance diminue, les barrières s’entrouvrent et les femmes de l’immeuble commencent non seulement à se confier, à se connaître, mais aussi à se supporter et s’entraider. 

Le fait de voir les fils se tisser lentement n’enlève rien au plaisir de lecture qui réside, selon moi, dans le fait de faire la connaissance de ces femmes et de leurs histoires.  Lentement, on voit leurs points communs émerger, malgré leurs différences et origines variées.  C’est avec une plume très ancrée dans la diversité montréalaise mais à la fois sensible et percutante. Encore une fois, Lucie Lachapelle a réussi à me toucher!

(3 commentaires)

  1. J’ai hâte de découvrir ce nouveau titre !!

  2. J’avais beaucoup aimé Rivière Mékistan (grâce à Anne) alors pourquoi pas !

  3. Je note ce titre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils