Les crépusculaires – Mathieu Gaborit

Le comment du pourquoi

Le livre audio était à la bibliothèque. C’est la seule raison. Je n’en avais jamais entendu parler. Donc c’était une pioche de total hasard… et bon, comme vous pourrez vous, se fier sur le hasard, c’est parfois dangereux!

De quoi ça parle

Agone est le fils du baron de Rochronde, qui vient de mourir. Lui qui ne souhaite qu’une seule chose : retourner à sa vie de bienfaisance, loin de la cruauté et des guerres de son père. Toutefois, il se voit obligé d’aller étudier 7 jours au Souffre-Jour, après quoi il sera libre de retourner à sa vie. Sauf que bien entendu, cette école mystérieuse dominée par des arbres noirs et des mages lui réserve bien des secrets.

Ce livre contient trois tomes qui ont – je crois – été publiés séparément et qui datent d’il y a environ 15 ans.

Mon avis

Comment dire… voici un rendez-vous manqué. Je m’attendais à une quête magistrale dans un univers développé, et j’ai eu l’impression d’une histoire sur fast-forward. Du coup, ça n’a pas fonctionné avec moi.

Entendons-nous, la magie est hyper intéressante. On sent que l’univers est développé (du moins dans la tête de l’auteur) mais nous n’en avons que quelques bribes, ce qui rend le tout assez décousu. J’ai sérieusement douté de mon intelligence, vu que je n’ai JAMAIS réussi à me souvenir des noms et à me souvenir de qui est qui. On aurait dit que TOUS les noms commençaient par des voyelles. Du coup, difficile d’être touchée par ce qui leur arrivait, vu que je n’avais aucune idée de qui était qui. Il y a plusieurs espèces, il y a une quête, des ennemis (ouais, on ne reste pas au Souffre-Jour très longtemps), une guerre… Bref, j’ai vraiment eu du mal à le terminer car je me fichais éperdument de ce qui allait arriver.

Le personnage d’Agone m’a tellement gossée, vous ne pouvez pas vous imaginer. En deux secondes et demie, il oublie le but-de-sa-vie, apprend à maîtriser des magies puissantes et réalise qu’il va sauver le monde. Du coup, il « ordonne ». Souvent. Il se sent légitime de le faire. Alors que trois semaines avant, il voulait devenir une sorte de professeur itinérant pour éduquer la masse. Ou alors je n’ai rien compris au passage du temps dans cette histoire. Bref, il change d’idée et trahit toutes les 5 minutes et passe son temps à renier ses principes.

J’admettrai toutefois que la plume me plait et que je relirai l’auteur. Il y a beaucoup d’imagination et la fin m’a définitivement plu. Ça n’a toutefois pas sauvé ma lecture. Une déception, donc.

2 Commentaires

2 pings

  1. ça arrive… je connais cet auteur mais impossible de me souvenir de ce que j’ai lu de lui… pfff le vide, en tout cas pas celui-là et je ne crois pas que cela arrivera.

    1. ce n’est pas celui que je conseillerais en premier… mais j’ai 1-2 autres romans de l’auteur dans ma pile. Je vais retenter ma chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.