Les chroniques de St-Mary – tomes 3-4-5-6-7 – Jodi Taylor

Le comment du pourquoi

Cette série est pour moi un véritable doudou. Des voyages dans le temps, des historiens complètement cinglés (et qui sont vraiment doués pour s’attirer du trouble)… que demande le peuple. Surtout quand, en l’occurrence, le dit peuple s’appelle Karine et est fan de Doctor Who.

De quoi ça parle

Max a un lourd passé mais elle a trouvé sa place au sein de St Mary, institut célèbre où travaillent des historiens qui visitent les différentes époques afin de répondre aux plus grandes questions de l’humanité. C’est toujours sensé être très simple, limite pépère… mais, of course, ce n’est jamais le cas.

Je ne vais pas résumer chaque roman, je n’en serais pas capable. Tous ces romans se confondent pour moi en un joyeux bordel, à part le tome 6 (où Max devient formatrice… c’est du grand n’importe quoi) et le tome 7 (que j’ai lu il y a une semaine, ce serait ben le boutte si je ne m’en souvenais plus). Ça m’apprendra à ne pas écrire mes billets tout de suite et à me contenter de notes!

Mon avis

Cette série est mon petit bonbon à moi. Ça me fait mourir de rire et le principe, on en parle du principe? Ceux qui connaissent Connie Willis comprendront de quoi il s’agit mais quoi de plus trippant que de voyager dans le temps pour témoigner de l’histoire? Les deux séries sont toutefois différentes. Ici, c’est carrément plus loufoque et on se demande à tout bout de champ comment ce genre de chose a pu arriver : pourquoi tout un département s’est-il teint en bleu? Et comment peut arriver une commotion par… fromage? Il y a en fond le gros méchant et l’origine de l’institut, il y a des histoires d’amour et d’amitié. Il y a des affrontements mémorables, mais surtout des missions aux buts divers et variés, par toujours très politically corrects! Et des tasses de thé, of course.

Je suis super fan du côté grand n’importe quoi. Notre Max nationale transformée en instructeur dans le tome 6… c’est courir après le trouble! J’avoue avoir été vraiment insultée par la fin du tome 6 (POUR UNE FOIS QUE… mais non, ce serait trop demander hein…), ce qui a instauré un délai de quoi… 9 mois entre mes lectures des tomes 6-7. Ouais, je peux être rancunière envers les livres. Beaucoup plus qu’envers les gens, d’ailleurs! Par contre, comme m’dame Angéla Morelli m’avait avertie, Max reste Max… et j’ai beaucoup aimé le tome 5, même les scènes qui ne sont là que pour le côté comique (le couronnement… c’est ma foi… épouvantable). Certaines descriptions peuvent être blessantes, notamment en ce qui concerne le poids de la reine, mais je pardonne plus facilement à ce type de roman, surtout quand il s’agit d’un fait historique. Ceci dit, ça n’avait probablement pas besoin d’être répété si souvent et ça peut heurter certaines sensibilités.

Je croyais que ce serait terminé à la fin de ce tome, mais je vois qu’il reste des nouvelles et deux tomes complets. Du coup, vous m’en voyez ravie. Et merci encore à Frankie qui m’a fait découvrir cette série lors de ma visite en Tunisie!

4 Commentaires

4 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • keisha sur 28/01/2022 à 03:07

    C’est pas Cuné que j’ai appris l’existence de cette série de livres, hélas mes deux demandes pour les voir arriver à la bibli se sont révélées sans résultat. je dosi récidiver. J’aime aussi les voyages du genre, j’ai relu récemment le bouquin de Wells, et repéré des titres en bibli, yes!

    1. C’est beaucoup plus drôlatique que Wells malgré certains événements tragiques. Ça me rappelle l’atmosphère de Dr.Who, David-chou, les aliens et les voyages dans l’espace en moins. Bref… ouais, pas vraiment Doctor Who!

  1. Je n’ai lu que le premier tome mais j’ai beaucoup aimé ! Il me reste le deuxième tome sous le coude et je ne compte pas en rester là…

    1. J’aime beaucoup la série. Une totale détente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.