«

»

Déc 14 2018

Les Âmes grises – Philippe Claudel

Ce roman traînait dans ma pile depuis quelque chose comme 11 ans. Sérieusement. Je l’ai acheté quand il est sorti en poche.  Ça peut vous donner une idée. J’ai beaucoup aimé Le rapport de Brodeck, et j’ai tout autant (sinon plus) aimé l’adaptation BD. J’ai donc eu envie de retrouver une atmosphère à la Claudel.  Une atmosphère qui enveloppe et qui glace à la fois. C’est tout à fait ce que j’ai trouvé dans ce court roman, qui nous ramène dans un petit village, tout près du front, qui est juste de l’autre côté de la colline.  Nous sommes en 1917 quand se déroule le drame, mais le narrateur nous le raconte 20 ans plus tard.  Ou plutôt il le raconte à Clémence, son épouse décédée.

 

Dans ce roman, il y a la mort d’une fillette 10 ans, la fille de l’aubergiste, qu’on appelait Belle de Jour. Elle a été découverte comme ça, égorgée. Le narrateur était policier à l’époque et cet événement aura marqué sa vie, pour plusieurs raisons Toutefois, nous sommes loin du simple récit d’enquête. Autour des personnages principaux se construit tout un petit monde, avec ses hiérarchies, ses petites guerres internes , rempli d’êtres aux âmes ni noires, ni blanches, mais ô combien grises.  Certaines scènes sont difficilement soutenables et il semble que toutes les lueurs d’espoir s’éteignent les unes après les autres. Impossible de ne pas détester le juge, impossible de ne pas soupçonner tout le monde.

 

Et tout près, il y a la guerre, celle qui autorise tous les meurtres, qui permet tout.  Elle est prégnante et semble prendre tout le monde dans sa toile, même ceux qui tentent de l’ignorer.  D’un côté, une fillette innocente et solaire et de l’autre, des milliers de jeunes gens qui ne seront plus, ou du moins plus jamais les mêmes.  Elle est omniprésente dans le roman et Claudel est un peintre d’atmosphère génial.

 

Un roman qui ne nous épargne pas, qui fait mal. Mais un auteur que je relirai encore et encore.

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bonheur du Jour

    Un roman très fort, oui, que j’ai beaucoup aimé et dont je me souviens encore longtemps après l’avoir lu.
    Bon week end.

    1. Karine:)

      Je sens qu’il va me marquer longtemps.

  2. Alex-Mot-à-Mots

    Une lecture marquante.

    1. Karine:)

      Tu l’as dit…

  3. eimelle

    un livre que l’on n’oublie pas!

    1. Karine:)

      La fin est horrible… en fait, il y a plusieurs choses d’horribles dans ce roman, mais avec la plume de Claudel, ça passe.

  4. Céline

    Lu il y a longtemps et j’en garde encore un bon souvenir même si je me rend compte en te lisant que j’avais oublié certaines choses. un jour, peut-être, le relirai-je 😉

    1. Karine:)

      Ça se lit (et se relit) vite, en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils