Le fils du roi – Stanislas Moussé

Le comment du pourquoi

C’est le graphisme qui m’a attirée tout d’abord. Ensuite, j’ai vu que c’était une BD sans texte. Inutile de préciser que j’ai encore davantage voulu découvrir le projet derrière cette histoire.

De quoi ça parle

Imaginez un mix entre de l’héroic fantasy et Où est Charlie, version sanglante. Un petit héros cyclope libère dans une quête héroïque un énorme monstre glouton qui dévore tout et tout le monde, non sans s’être approprié la couronne et… ben vous verrez! Ceci dit, je réalise après fouinage que j’aurais dû lire « Longue vie » avant, qui se déroule dans le même univers. On en apprend tous les jours.

Mon avis

Même si je n’ai pas lu le premier tome dans l’univers, ça ne m’a en rien empêchée d’apprécier la plonger dans ce monde médiéval où un gros méchant sème la terreur. Le récit est linéaire, on met un moment à bien comprendre les tenants et aboutissants, mais je suis hyper fan de l’imagerie, des expressions des visages et des milliers de détails sur chaque page. végétaux, animaux et personnages se côtoient pour former un tout cohérent et assez fou. Ça demande de l’attention mais ça fait plaisir de s’immerger dans un tel graphisme.

L’histoire en soi est assez banale: c’est le format qui rend l’objet livre particulier et jouissif, dans mon cas. Un chevalier qui crée un terrible malheur, une quête impossible, des aventures et des rencontres (une rencontre surtout)… typique du genre de l’heroic fantasy, non? Ben, oui et non, en fait. Notre héros se fait sérieusement ramasser, les victoires gagnées sont limite le fruit du hasard et la scène finale complètement rocambolesque m’a rappelé un certain film que je ne nommerai pas, pour vous laisser apprécier.

Un univers très personnel, qui ne plaira peut-être pas à tous mais que j’ai savouré. Je veux lire « Longue vie » maintenant!

Toutes les BDs chez Moka cette semaine

25 Commentaires

25 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ah mais pourquoi pas !

    1. 🙂

  2. Hmmm… vraiment pas sure d’accrocher… mais merci pour la découverte!

    1. Je sens que je ne vais pas faire d’adeptes!

  3. Voilà qui a l’air sacrément original et barré !

    1. Original et barré, c’est le cas de le dire!

  4. pas sûre non plus mais intriguée!

    1. Ouf! Je me trouvais vraiment pas intéressante!

    • Enna sur 10/03/2021 à 12:45

    Pas sûre d’avoir envie de le tenter 😉

    1. Coudon, je ne suis vraiment pas convaincante!

  5. Ouah, elle semble bien bizarre cette BD, je la note pour voir si la bibliothèque l’a !

    1. La biblio est une bonne idée! C’est weird weird weird! Mais j’ai aimé.

    • Caro sur 10/03/2021 à 17:26

    Ca m’a l’air sacrément original comme album, peut-être un peu trop pour moi…

    1. Un emprunt, peut-être?

  6. Bon, je t’avoue que la couverture me fait l’effet inverse! Mais ton enthousiasme fait plaisir à lire

  7. vraiment pas fan du dessin pour ma part, je passe mon tour malgré ce que tu en dis 😀

    1. J’ai trouvé ce dessins fascinant… mais comme il n’y a pas de mots, si tu n’aimes pas le dessin, passe, passe!

  8. Outch ! Je vais peut-être passer mon tour… 😉

    1. hahaha! Ça ne parlera clairement pas à tout le monde!

    • nathalie sur 14/03/2021 à 08:43

    J’ai chroniqué les deux sur mon blog et j’ai beaucoup aimé. Je suis impressionnée par le contraste entre les dessins tout petits, soignés, comme de la broderie, et certaines images d’une violence terrifiante. Visuellement c’est très impressionnant.

    1. Ah voilà! C’est ça, les bons mots pour en parler!

  9. Je ne suis pas sûre que mes yeux supportent ce genre d’illustration… Mais si elle croise mon chemin, j’y jetterai un oeil par curiosité.

    1. Sérieusement, ça vaut le coup de jeter un coup d’oeil.

    • Fanny sur 15/03/2021 à 11:50

    Editée chez le Tripode? Je note directement. J’aime beaucoup les choix de cette maison d’édition.

    1. Moi aussi! Il y a une originalité qui me plait toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.