Le cri – Nicolas Beuglet

Le comment du pourquoi

Sérieusemenet, je ne sais pas DU TOUT pourquoi j’ai choisi ce roman. J’avais dû en entendre parler chez miss « Ilestbiencelivre » mais je ne me souviens plus pantoute si elle avait aimé ou ça. Mais il était dispo en audio alors je l’ai audiolu. Voilà. Des fois, je raconte des platitudes hein! Ouais, je sais.

De quoi ça parle

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, inspectrice à Oslo, est appelée en pleine nuit alors qu’elle ne va pas bien du tout suite à une rupture, elle réalise rapidement que ce meurtre est étrange. Un institut psychiatrique. Un patient mort en poussant un hurlement affreux, le visage figé dans un rictus. Un directeur qui semble en avoir beaucoup à cacher et de mystérieuses inscriptions sur les murs.

Sarah sera rejointe par un journalise d’enquête français, Christopher, qui se retrouvera bien malgré lui plongé jusqu’au cou dans l’enquête.

Mon avis

J’avoue avoir un avis mitigé sur ce roman. J’adore l’idée, j’aime beaucoup Sarah Geringën, avec son côté très distant et professionnel et le setting de départ me plait bien. Je suis toujours fan des instituts psychiatriques (dans les romans) et des personnes ayant des troubles de santé mentale. On réalise rapidement qu’on est dans un complot plus grand que chaque personnage isolé et c’est ma foi intrigant.

C’est par la suite une course poursuite un peu partout dans le monde et il y a de l’action à revendre. Et c’est là que pour moi le bât blesse. J’aime les romans un peu plus psychologiques et ici, nous avons l’impression de lire un film d’action, un rebondissement et une situation dangereuse après l’autre après l’autre. On ne s’ennuie certes pas mais tant d’action prend énormément de place, parfois au détriment du développement des personnages. Côté prose, j’avoue que ce n’est pas ce que je préfère. Simple, direct et COMBIEN DE FOIS peut-on répéter un prénom dans un roman? En audio, quand le prénom a trois syllabes, croyez-moi, ça frappe. Moi qui oublie toujours les prénoms, cette fois, croyez-moi, je m’en rappelle!

Ceci dit, l’histoire est intéressante, haletante et surtout basée sur un programme réel (que je ne nommerai pas pour ne rien spoiler) et ÇA, c’est génial. J’aime toujours en apprendre davantage à travers l’Histoire romancée et ça a bien réussi ici. Non mais ce fait est complètement fou.

À lire si vous avez envie de lire un film!

4 Commentaires

4 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Un auteur que j’aime beaucoup. Tu as raison, il a une écriture très cinématographique.

    1. Ah, voilà, je ne suis pas folle! C’est cinémaatographique!

  2. Lire un film !? voilà qui est tentant …

    1. C’est vraiment l’impression que le roman m’a laissée. Un film. Donc un peu trop d’action pour moi!

Les commentaires sont désactivés.