La tempête des échos – La Passe-Miroir – Tome 4

Le comment du pourquoi

Parce que dans le cadre du mois de la fantasy, il y avait une LC informelle pour ce titre. Bon, je ne l’avais pas mis dans la pile, mais qu’importe, n’est-ce pas! Qu’importe aussi que j’aie perdu la conversation de la lecture commune!

De quoi ça parle

Nous sommes au tome 4… je ne vais pas vous raconter ICI de quoi ça parle sinon je vais tout spoiler… mais dans mon avis, je n’aurai pas le choix si je veux être un tant soit peu cohérente. Mais nous sommes ici dans le dernier tome d’une série de fantasy YA qui nous emmène dans un monde constitué d’Arches, toutes dirigées par des esprits de famille aux pouvoirs particuliers. Ophélie, dans le premier tome, se voit mariée de force à Thorn et doit partir vers le Pôle pour l’épouser. Et le tout va nous emporter vers une épopée assez fantastique pour comprendre ce monde et ce qui a bien pu lui arriver.

Mon avis – ATTENTION SPOILERS SUR LES TOMES 1 À 3

Je dois avouer d’emblée que j’avais tellement lu de mauvais commentaires sur ce tome que j’avais au final plus ou moins envie de le lire. On m’avait dit que rien n’était résolu et que c’était ma foi fort long. Toujours est-il que si ce tome est clairement celui que j’ai le moins aimé dans la série, je n’ai tout de même pas détesté, et, surtout, ce qui m’a dérangée n’est pas la résolution finale, qui me plaît assez. J’ai un faible pour les fins douces-amères.

Ce tome 4 nous ramène à Babel, l’arche explorée dans le tome 3. Ceci induit une coupure assez franche entre les deux premiers tomes et les deux derniers. Ça donne l’impression que les personnages des deux premiers ne sont pas assez exploités dans les derniers. Et voyez-vous, malheureusement, c’étaient mes préférés. J’ai un faible pour Bérénilde, Archibald et toussa toussa. De plus, l’atmosphère, beaucoup plus onirico-philosophique, est totalement différente et ce tome est tout entier centré sur la compréhension du monde et au combat contre Dieu… ou l’Autre… ou les deux. L’explication qui nous est donnée est certes un peu emberlificotée mais pour moi, ça a bien passé. J’ai eu tellement peur que les blancs concernent cet aspect que j’étais somme toute contente qu’il y ait une résolution.

Mon problème avec ce tome, outre l’ennui qu’il a parfois suscité (disons qu’il y a des tours et des détours et qu’on n’a souvent pas l’impression d’avancer), ça a été un certain tic d’écriture. J’ai eu l’impression que l’autrice avait en tête de BIEN faire comprendre à ses lecteurs qu’Ophélie faisait SES choix et que Thorn lui permettait de faire SES choix. Du coup, ça revenait toutes les dix pages. Au moins. Un peu comme dans ACO-je-ne-sais-plus-lequel. Et ça m’a énervée, vous ne pouvez pas savoir comment. En anglais, on dit souvent « Show, not Tell » et c’est ce que j’avais envie de dire (non, de crier) à l’autrice. Et de toute façon, j’ai vraiment hâte que le fait qu’un homme permette à la femme de décider pour elle-même n’en fasse pas un super-héros. Parce que c’est juste normal, non? Ou c’est juste moi?

Ceci dit, j’aime bien Ophélie et Thorn, ensemble comme séparément. La maladresse d’Ophélie rappelle parfois celle de mes cocos dyspraxiques et j’ai aimé que ça fasse partie d’elle. La série en soi vaut la peine, le monde est riche, l’intrigue tient la route malgré la nette distinction entre les tomes 1-2 et 3-4. L’écriture passe super bien et ça se lit vraiment tout seul. Dommage par contre, qu’on nous ne voyions qu’une petite partie du monde en question.

Malgré mes bémols, l’une des bonnes séries jeunesse francophones des dernières années.

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je n’ai aps dépassé le premier tome. JE trouve que ça piétine, la romancière passe son temps à répéter les mêmes choses…

    1. Si tu trouves ça pour le premier tome… ouf, celui-ci c’est autre chose!

  2. Je partage ton ressenti sur ce livre, même si j’avais beaucoup aimé le tome 3 parce qu’il change de ton et d’ambiance et que cela aurait été redondant de rester encore sur la Citacielle. J’ai relu l’intégralité de la série avant de me plonger dans ce livre et elle reste l’un de mes gros coups de coeur de ces dernières années, mais ce tome aura été une déception. J’ai hâte de découvrir d’autres livres de l’auteur.

    1. J’ai aussi aimé le tome 3… mais celui-ci, je ne sais pas… j’ai trouvé ça fouillis, j’ai trouvé que certaines choses hyper importantes étaient lancées dans ce dernier tome, et qu’on manque d’explications. Gnere… Victoire.

  3. Une série que j’aurais pu/dû commencer pendant le confinement…

    1. C’est une série que tu pourrais tenter, je pense!

  4. ben je croyais avoir laissé un commentaire ici… ça marche pas quoi ?

    1. Ah, ben non… tu es disparue!

  5. Je vois que toi aussi tu as eu des réserves sur ce tome 4. Je n’ai pas fait attention à ce tic d’écriture dont tu parles et ça ne m’a pas gênée mais j’ai aussi ressenti de l’ennui parfois, et pour ma part, la fin m’a frustrée, comme si on m’arrachait une récompense promise tome après tome 🙂 Et je trouve dommage aussi que l’autrice n’ait pas développé certaines pans de son univers si riche et qui mériterait d’autres histoires.

    1. Yep, j’ai aussi des réserves… J’espère qu’il y aura d’autres histoires dans l’univers… il est top! Je comprends ton impression pour la fin. Pour ma part, je n’aime pas quand c’Est trop bien ficelé alors ça ne m’a pas trop dérangée.

      1. Je peux aussi apprécier une fin un peu ouverte mais là on a l’impression d’être laissés en plan.

        1. Oui, j’avoue… j’ai aimé la fin de l’histoire entre Ophélie et Thorne. Là où je suis restée en plan, c’est sur le fait que plein de parties de l’univers ne soient pas exploitées…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils