La princesse qui n’aimait pas les princes charmants – Roland / de la Croix

J’aime bien les gens et les choses qui sortent de l’ordinaire. Vous me direz que ce n’est pas original, mais dans ce cas précis, une princesse qui ne veut absolument rien savoir de ce que l’on veut lu imposer, vous pouvez vous imaginer que ça me parle. Je comprends parfaitement les gens qui veulent avoir la sainte paix!

Albertine-la-princesse va à l’école des princes et des princesses. En plus, elle y est hyper douée. Le seul problème, c’est qu’à cette école, il y a les princes. Et les princes, avec leur sourire niais et leurs habitudes désagréables (non, mais un cheval en classe, ça pue, non?), ils lui tapent plutôt sur le gros nerf. Et le PIRE? Son roi de père s’est mis en tête de la marier… et je vais laisser découvrir comment il compte trouver le bon prince!

Avec ses airs de Cendrillon joyeusement détourné, ce conte faisant partie de la collection « qui n’aimait pas faire comme tout le monde » a d’abord été choisi pour intéresser ma Charlou-Nièce pour qui être une princesse, idéalement habillée en rose et mauve, c’est LE but de la vie.  Elle a beaucoup ri des maladresses des princes (qui lui ont – bizarrement – fait penser à ses frères), bien aimé les expressions catastrophées d’Albertine et ses fausses bonnes idées. J’ai pour ma part trouvé ça hyper drôle (oui, j’ai un humour d’enfant de 5 ans et je le revendique), accessible, en plus d’ouvrir une discussion intéressante. Est-on obligé de vouloir faire comme les autres? 

L’orthophoniste en moi vous dira aussi qu’il y a un vrai schéma narratif, avec un problème clairs, des idées qui ne fonctionnent pas et une vraie fin. Un peu difficile à déterrer sous les flots d’humour et de blagues, mais c’est quand même intéressant à exploiter avec les enfants. En plus, si on pousse un peu et que l’on demande, les idées que les jeunes trouvent pour éviter les princes sont ma foi hilarantes, au grand plaisir de l’intervenante qui doit se cacher derrière son masque (pandémie oblige) pour ne pas trop rire.

Je vais certainement tenter d’autres albums de cette collection. Le doudou, le hat, le pou… et même la maîtresse, je pense bien que je passerais un bon moment!  Chez Splash!

2 Commentaires

2 pings

    • Moka sur 06/09/2020 à 03:40

    J’aime l’idée, le titre, mais graphiquement j’ai (un peu) envie de fuir…

    1. Ma nièce adore… ça fait hyper enfantin, mais ça parle au public cible, je pense!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.