La mer sans étoiles – Erin Morgenstern

Le comment du pourquoi

J’avais adoré « The night circus » de Erin Morgenstern. Du coup, quand j’ai vu cette magnifique couverture avec son côté shiny et mystérieux, j’ai tout de suite voulu le lire. Of course.

De quoi ça parle

Zachary Ezra Rawlins est à l’université quand il trouve, dans un livre, son histoire. Il va être intrigué… plus qu’intrigué, et se retrouver plongé dans un univers souterrain onirique et mystérieux, entouré d’histoires.

Mon avis

Quand on est lecteur passionné, comment résiter à une telle accroche? Découvrir un labyrinthe un peu hors de l’espace et du temps, rempli de livres du plancher au plafond. Il y a le Gardien, une mystérieuse femme qui ne parle pas, un homme qui se promène pieds-nus, des peintres, un voyageur du temps, des abeilles, une épée et une clé, on ne sait trop pourquoi ce monde existe, ni où, ni quand, ni comment. Disons-le d’emblée, l’écriture est fabuleuse, enveloppante, magique. C’est rempli de références, d’intertextualité, de livres dans des livres, on se laisse porter dans cet univers fantasmagorique et onirique et on recherche les liens entre les différentes parties de l’histoire.

Là, vous lisez ceci, et vous vous dites que j’ai eu un coup de coeur incroyable? Non, en fait. J’ai aimé, je réalise plusieurs jours ensuite qu’il m’a laissé un souvenir fort et somme toute positif… mais j’ai mis 2 semaines à le lire. Soit, c’était en décembre, j’étais brain dead, mais c’est anormal pour moi. J’ai dû relire les contes plusieurs fois vu que j’avais tout oublié quand je suis arrivée aux passages qui y faisaient référence et si le monde est génial, il y a somme toute peu d’intrigue… Les personnages se laissent porter par l’histoire, se rencontrent, se questionnent, mais à part « savoir ce qu’il y a derrière la porte », ils ne savent pas trop où ils vont. C’est rempli de métaphores, j’y ai vu une réflexion sur ces moments que nous n’avons pas saisi, mais je sens que j’en ai manqué plusieurs. Les abeilles, l’épée… je ne sais encore trop ce que ça signifiait. J’aime quand un roman demande l’implication du lecteur, mais dans ce cas précis, si j’ai aimé la fin, trop de fils sont laissés en plan pour que ça me plaise tout à fait.

Ceci dit, j’étais fatiguée. C’est tout à fait le genre de livre qui me plait beaucoup normalement et ceci explique peut-être cela. Et vous, l’avez-vous lu? Charmés par l’écriture, le réalisme magique et l’atmosphère whimsical ou défaits par la lenteur de l’histoire?

1 Commentaire

1 ping

  1. Je ne lis ton avis qu’en diagonale car je pense le lire en 2021… Moi aussi j’avais beaucoup aimé The Night Circus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.