Jour 85 – Camden et Harry Potter

Ok. Gros aveu. J’ai oublié d’écrire cette journée. Je vais donc être obligée de le faire de mémoire, à partir de mes photos… 3 mois plus tard. Ça va donc être approximatif. Très approximatif. Mais bon, vous allez avoir les photos.

Première étape : aller chercher des sous. Nous sommes tout près du quartier de la finance, mais trouver une banque, c’est un peu la quête du Graal. Ça nous permet toutefois de dire bonjour au Monument. On dirait toujours qu’on tombe sur le monument quand on cherche quelque chose. C’est en effet à 60 quelques mètres de cet endroit qu’a commencé le grand feu de Londres en 1666, dans une boulangerie. Cette fois, j’ai résisté à l’appel des escaliers et je n’ai pas monté!

Nous avons fini par réussir et à prendre le métro, direction Camden. Quand on se balade avec des ados, nous choisissons nos spots. Camden reste pour moi un incontournable. Même s’il n’est plus le quartier très punk et anarchiste qu’il a déjà été, il garde tout de même un petit air décalé et très « londonien ». Je ne me lasse jamais de me promener dans les différents marchés qui le composent (Camden Lock, Stables Market, Camden High Street, Inverness Market street), de fouiner dans les friperies et les boutiques un peu étranges et de chercher des trucs drôles). Cette fois n’a pas fait exception et Maïka a adoré trouver une boutique où la couleur la plus voyante… était le noir! Un rêve pour la miss gothique!

Cette fois, pas de balade sur le Regent’s canal, mais on a bien testé les petits restos de partout dans le monde (indien pour moi… of course) et la glace japonaise au Yuzu. On cherche un peu pour se retrouver, on traverse et retraverse les ponts… Camden, c’est toujours un plaisir.

Nous devons toutefois rentrer au centre de Londres car nous avons planifié un tour « Harry Potter for Muggles », qui commence Southbanks, tout près de l’église de Southwark, qui était, je le rappelle, l’église de Shakespeare. Du moins, il paraît. Peut-être.

Avouons-le d’emblée, ce tour est bien, mais j’avais préféré ceux proposés par London Walks, il y a quelques années. Il fallait prendre le métro et si c’était chouette comme concept et si Maïka a beaucoup aimé, j’ai tout de même fait mieux sur le thème. Par contre, les photos du film pour des comparaisons étaient cool. Nous commençons par le Borough Market, endroit de Londres que j’adore et qu’il était très agréable de revisiter. On nous raconte qu’une scène avec le Magicobus y a été tournée, causant la fermeture du marché… et la grogne des marchands, comme vous pouvez vous l’imaginer. La production a dû y passer une bonne somme en compensation. C’est qu’imaginez-vous que celui qui avait fait les recherches avait oublié la présence… d’un viaduc. Le foutu bus ne passait pas en dessous!

Puis, direction Millenium bridge, qui a été détruit par les Death Eaters dans le film, avant de nous diriger vers la Clink Prison, d’où personne ne s’est échappé pendant plusieurs siècles. Il est possible que JK Rowling s’en soit inspirée pour créer Azkaban, mais je ne sais pas si c’est de source sûre.

Nous retournons aussi vers l’un des plus vieux pubs de Londres pour prendre un verre et se reposer, avant d’observer le bateau qui aurait pu servir de modèle pour celui de Durmstrang.

Nous allons ensuite visiter Godwin’s court, qui aurait pu inspirer Rowling pour Knockturn alley. Bon, encore du conditionnel. Toutefois, c’est un très bon exemple d’une rue londonienne du 17e, étroite… et un peu épeurante à la tombée du jour.

Nous avons aussi visité Leadenhall Market et Cecil’s court, qui auraient aussi pu inspirer Diagon Alley mais c’est assez décevant car en rénovation. Cecil’s court est plein de librairies ésotériques et de boutiques new age. Avant, nous sommes bien passés par Westminster et le ministère de la magie, mais je ne sais pas où j’ai fichu les photos. Et surtout, je ne sais pas ce qui est quoi. Oups, oups, oups. 3 mois plus tard, comme je disais. Pas idéal.

Après un souper « pied » dans un pub, nous finissons la soirée par une balade pour dire au revoir à Londres, avec le ciel d’un bleu magnifique. Demain… une autre aventure.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils