Jour 53 – Sorcières et bureau de change

Aujourd’hui, j’ai décidé que je retentais le coup pour sortir. Limite que je me sens warrior! Je me suis donc booké une visite guidée avec Paris Zig-Zag, sur le thème des sorcières à Paris, ce qui m’oblige 1) à me lever et 2) à me bouger. C’est toujours ça de gagné.

La visite démarre dans l’île de la Cité pour se terminer un peu en haut de l’église St-Merri.  C’est un coin que je connais bien et nous passons par la tour St-Jacques, l’hôtel de ville (anciennement place de Grève), tout en passant par le croisement des rues Nicolas Flamel/Pernelle.  La visite est chouette et reste centrée sur le thème de la sorcellerie.  Très peu d’à-côtés historiques et un parcours certes assez court.  Toutefois, j’ai bien aimé.  La conférencière a beaucoup parlé de la genèse des sorcières et des symboles de la sorcellerie : comment tous les symboles païens ont été transformés et diabolisés pour faire peur et amener les gens à se tourner vers la religion. Les femmes qui savent des choses et qui connaissent les plantes?  Sorcières! Les accoucheuses? Sorcières!  Les voisines qui t’emmerdent?  Sorcières!  Surtout que bon, une fois accusées, elles avaient fort peu de chances de s’en sortir.  Bien entendu, petit aparté sur l’affaire des poisons et sur les célèbres procès, mais on a évité de tomber dans le sensationnalisme et ça, c’était pas mal.

On a terminé la visite dans une ancienne maison de Nicolas Flamel (toute en brique… aurait-il trouvé le secret?) aujourd’hui un resto, où je voulais aller manger mais aucun plat ne pouvait convenir à mon petit estomac un peu massacré.

Je me mets donc à la recherche d’un resto et là, l’ancienne Karine angoissée is back. Incapacité de choisir quoi que ce soit. Ça faisait quoi… 10 ans que ça ne m’était pas arrivé?  J’ai fini aux Halles… et au Starbucks parce que je me mourais de soif et que je RÊVAIS d’une boisson à la mangue. Yep, une vraie touriste!  J’ai aussi pu faire quelques courses pour mon voyage en Turquie et je me suis ensuite dirigée vers le bureau de change, près de la gare.  Parce qu’il me faut de l’argent turc, de l’argent américain ET de l’argent canadien. Ce fut donc toute une aventure! Mais bon. Là, tout est pas mal acheté, il va me rester à me retransférer chez Delphine pour faire tous les bagages.  Probablement jeudi ou vendredi.  Et je rentre épuisée.  Faut dire que je n’ai presque rien mangé depuis 4 jours!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils