Jour 11 – Tapas y Espana

Aujourd’hui, c’est l’Espagne pour Laurence et moi. Comme elle n’a que quelques jours de congé, on en a profité pour se taper un petit road trip espagnol. Bon, dans les Pyrénées espagnoles, en Aragon plus particulièrement. Et c’était bien! Notre point de chute : Jaca, petite ville entre les montagnes, parfaite pour rayonner. Bon, le parking, c’est pas tout à fait ça, mais tout de même, on y arrive! Après moults tours de ville!

Le problème avec Lau et moi, c’est qu’on arrête partout. Ooooh, une pancarte! Oooooh, c’est joli! Oooooh, c’est mystérieux! Du coup, la route est toujours, toujours longue! En fait, faut doubler le temps du GPS. Rien de moins!

On était pourtant bien parties, hein… On a réussi à ne pas s’arrêter jusqu’à Sarrance, petite ville des Pyrénées. Bon, il y a eu des aires d’autoroute (parce que le shopping d’aires d’autoroutes, c’est la vie), mais ça ne compte pas. Bref, Sarrance. On avait besoin d’un café et, en plus, il y avait une jolie église et surtout un monastère. Paraît-il que Marguerite de Navarre a écrit une partie de l’Heptaméron à Sarrance. Non mais, ça aurait été fou de ne pas s’arrêter!

Il se passe des drôles de choses, dans ces régions… je cherche encore à comprendre!

On a ensuite suivi des petits chemins mystérieux pour aller au calvaire (tant qu’à sonner pour visiter le monastère, autant en profiter. Et nous, on aime bien les chemins mystérieux! Même quand ça monte et que certaines personnes doivent travailler fort… je ne nommerai personne!

Après le tunnel, direction Canfranc-Estation où se trouve une ancienne gare de train. Elle est toujours majestueuse… mais ben ben maganée. Construite au début du 20e siècle, elle a été abandonnée en 1970. C’est impressionnant une si grande gare à cet endroit!

Puis, un peu plus haut, on se rend à la frontière. La vue est wow! On se croirait dans la mélodie du bonheur, à la fin! Grandiose! Et bon, c’est cool de pouvoir sauter une ligne et d’être en Espagne… puis en France… puis re-en-Espagne.

On se pose finalement à Jaca en fin d’après-midi. Et on a fait. On décide donc de commencer le souper à l’heure canadienne. 19h, on était assis dans le resto de tapas qu’on nous avait conseillé, la Tasca de Ana… et on y est restées jusqu’à tard. C’était dé-li-cieux. Les tulipes (mangue, fromage de chèvre, artichaut), les crevettes, les bébés-calmars… c’était le bonheur. On a visité la cathédrale rapido, puis on s’est baladées dans la ville… et au dodo! Comme des gentilles filles sages.

Moi : Prends un air rêveur et inspiré…
Résultat : Ben… ça!

Croyez-moi, ce n’a été qu’apparences!

Ah oui! On a digéré et regardé le coucher de soleil autour de la citadelle… où on a croisé un gars qui promenait… son cochon… et un troupeau de cerfs. Dans les douves. Très sympathique comme première journée!

(2 commentaires)

  1. mouhahaha ce cochon !!!! quelle belle journée indeed et même si je meurs chaque fois que je grimpe je ressuscite pour pouvoir recommencer alors 🙂 et puis y’avait des fraises sauvage au Calvaire même que…

  2. Vous avez bien fait de vous arrêter partout, c’est vrai que c’est beau !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils