In a Holidaze – Christina Lauren

Le comment du pourquoi

Bon, ok, c’est tellement la faute d’Instagram, c’est fou. J’ai un trip passager sur le « rouge et turquoise » et je voulais ce roman pour faire une photo avec un livre turquoise. Call me superficielle. Finalement, je l’ai lu en ebook et je n’ai pas assez aimé pour l’acheter en papier. Je vais devoir trouver un autre roman pour la fameuse photo! Ouais, ma vie est fascinante.

De quoi ça parle

Nous avons donc ici une romance de Noël avec un petit twist fantastique. Maelynn est une jeune femme de 26 ans, qui a une job qui ne la fait pas tripper et qui a dû revenir chez ses parents. Chaque Noël depuis toujours, elle passe les fêtes dans un chalet en Utah, avec la famille que ses parents s’est choisie, leurs amis d’université. Elle a donc grandi avec Andrew et Theo Hollis, les fils des meilleurs amis de ses parents. Elle est amoureuse d’Andrew depuis son adolescence mais cette fois, ça ne s’est pas passé comme prévu et, en plus, elle craint de perdre le chalet et ses Noëls entre amis. Toutefois, au retour, elle est victime d’un accident et se retrouve une semaine plus tôt, dans l’avion qui la même à la fameuse semaine. Va-t-elle réussir à changer quelque chose à ces vacances qui l’ont bouleversée?

Mon avis

Un « jour de la marmotte », version romance de Noël, ça vous dit? Je n’ai vu que des bons commentaires sur cette histoire qui m’a, pour ma part, laissée un peu sur ma faim. Ouais, je suis la bougonne du jour, comme souvent avec les romances – dit la fille qui vient de swooner devant Bridgerton et d’écouter les 8 épisodes en 2 jours. En fait, la partie de « The Holidaze » qui m’a le moins intéressée est… la romance. Je sais, je sais… il faudrait que j’arrête. Mais on dirait que pendant les fêtes, je rechute à chaque fois. Je crains de ne pas être la fille la plus romantique de la planète.

C’est dans une atmosphère très festive et nostalgique que nous nous retrouvons ici. Un chalet un peu délabré, des traditions inébranlables et, surtout, des amis qui nous connaissent depuis toujours. J’ai beaucoup aimé cette partie de l’histoire, en grande nostalgique devant l’éternel, mais j’ai aussi apprécié la réflexion sur la fin de l’enfance et l’importance d’accepter que les choses changent. C’est fou quand on se retrouve en famille, comment les vieux rôles reviennent d’eux-mêmes!

Par contre, le côté « retour dans le passé » m’a moins convaincue… et je n’ai pas vraiment compris pourquoi ça s’était arrêté (quoique j’ai une bonne idée) sur « cette » version. Quant à la romance, bon, c’est sweet, c’est son amour d’enfance et tout, c’est tourné vers l’avenir mais ça a pris un peu trop de place pour moi. Là, je vous entends penser : C’EST UNE ROMANCE, NIAISEUSE! Je sais, je sais. Mais il demeure que ce n’est pas ce que je préfère.

Une romance « pas mal » donc, qui a manqué un peu de profondeur (il y a beaucoup de personnages) mais qui compense en partir par son ambiance chaleureuse. Un cas de « c’est pas toi, c’est moi »!