Aller à la barre d’outils

If I was your girl – Meredith Russo

Quand on entend parler d’un roman YA où le personnage principale est une jeune fille transgenre, on est intrigué.  Du moins moi, j’ai été intriguée de voir le traitement qui serait fait du sujet.  L’auteure est elle-même transgenre (ainsi que le mannequin sur la couverture) alors pourquoi pas.

Disons-le d’emblée, si j’ai beaucoup aimé le côté du roman qui traite de la partie « trans », et particulièrement le fait que ce ne soit pas une histoire d’horreurs en série, la mise en place de l’histoire et de la romance m’a beaucoup moins convaincue.  Mais je m’explique.

 

Amanda vient de déménager avec son père, qu’elle n’a pas vu depuis plusieurs années.  Depuis qu’elle a transitionné, en fait.  Elle a 17 ans et son ancienne école n’était plus vraiment « safe » pour elle… Amanda a toujours été solitaire mais là, elle va rapidement rencontrer des gens et un garçon qui ne la laisse pas indifférente.  Doit-elle garder son secret?  Le révéler?

 

Vous l’aurez deviné au résumé, l’histoire en elle-même est banale.  Une belle fille dans un nouveau milieu. Une bande de copines qui l’adoptent instantannément sans qu’on comprenne trop pourquoi au début (ils la prennent littéralement sur le bord de la route, sans raison), un garçon qui l’approche tout de suite… ça semble trop « facile » comme fils conducteurs.   C’est ce que je reproche au roman, en fait.  La mise en place qui m’a semblé artificielle.

 

Toutefois, j’ai beaucoup aimé le personnage d’Amanda, avec sa fragilité, son désir de sortir de sa coquille, de tester, d’être elle-même.  On veut que ça se passe bien pour elle car on sait qu’elle a passé des moments difficiles.  Le thème est bien abordé, sans pathos, sans sensationnalisme.  Le fait d’être trans ne « fait » pas le personnage.  Ça fait partie de son histoire, et c’est tout.   Bien entendu, on sent que l’auteur a rendu Amanda « facile » pour les lecteurs cis (dont je fais partie).  Elle a subi son opération « du bas », elle est féminine, on ne réalise pas du tout qu’elle est trans au premier abord.  Ça rend le truc plus grand public, ce qui n’est pas mal du tout pour faire parler du sujet.

 

Ceci dit, ça se lit tout seul, on veut savoir ce qui va arriver à tout ce petit monde.  À lire pour le personnage et l’histoire d’Amanda.  Pour le reste… déjà vu, un peu cliché… mais j’ai lu pire.  Bien pire!

 

 

2 Commentaires

2 pings

  1. Je te sens partagée … Je vais essayer de mettre la main dessus car effectivement, c’est un thème plus que rare en littérature jeunesse, qui m’intéresse beaucoup !

    1. Je suis partagée pour les clichés YA mais je trouve que le thème de la transsexualité est super bien exploité. Dans la postface, l’auteur dit qu’il a mis son héroïne « parfaite », facile à accepter pour les lecteurs cisgenre et c’est selon moi une bonne option pour le grand public. Bref, même si l’histoire a des raccourcis côté romance, pour le thème, ça vaut le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.