Holy Sister (Soeur Sainte) – Book of the Ancestor #3 – Mark Lawrence

Le comment du pourquoi

Parce qu’il FALLAIT que je finisse la série. Genre, maintenant. Ça parait que cette série m’a fait vibrer?

De quoi ça parle

Je vous ai parlé du tome 1 et du tome 2 pendant ce mois de la fantasy. Et comme j’ai très peu de billets d’avance, je viens juste de vous en parler. Donc, j’ai encore besoin d’expliquer? Nous sommes donc ici dans le 3e et dernier tome d’une série fantasy impliquant un couvent où on recueille des jeunes filles pour en faire des bonnes soeurs, certes… mais des bonnes soeurs élevées pour tuer et se battre. Ce troisième tome est la conclusion du récit, et c’est la guerre, la vraie. Les novices sont dans la dernière classe, et leurs destins vont se déployer devant elles plus tôt que prévu.

Mon avis

Avouez que vous n’y croyez pas! J’ai commencé et fini une série dans ce mois de la fantasy. Et quelle série! Bon, ok, j’aurais pris un tome de plus, juste pour passer davantage de temps avec les personnages et pour avoir l’impression de les connaître plus, mais j’ai beaucoup aimé la construction de ce dernier tome, malgré les ellipses (il y a presque deux ans entre la fin du tome 2 et du tome 3). Les allers-retours passé-présent, j’adore. Et découvrir par nous-mêmes ce qui est arrivé pendant ces deux ans est assez génial. Même si j’en aurais voulu un peu plus, les voir évoluer plus graduellement!

Cette série m’a fait passer par toute la gamme des émotions. J’ai dû pleurer pendant les 100 dernières pages et la fin, la fin… pour une fois qu’on ne finit pas une guerre par un party. Il y a un côté doux amer (très amer), certaines scènes sont poignantes et certaines fins spectaculaires. La guerre est horrible et épique, les novices et les soeurs doivent faire des choses terribles, tout en tentant de préserver leur humanité et ce qui fait d’elles des personnes entières dans leur imperfection. Ça parle d’amour, d’amitié, de construction de soi, de choix aussi, le tout avec un parfum de fin du monde. Bon, maintenant, je vais chanter la chanson toute la soirée.

Des personnages complexes et attachants et un univers dont je vais avoir du mal à me sortir, je le sens! Excellent!

Et en bonus…

J’ai lu la courte nouvelle qui se déroule entre le tome 2 et le tome 3, qui raconte comment s’est forgé le lien (threadbound) entre Ara et Nona, le tout sur fond d’enquête dans le beau monde de la société des Sis.

C’est agréable à lire parce que, comme je le disais, je voulais passer en savoir plus sur les événements du quotidien qui lient les personnages entre eux. Toutefois, c’est tout autre chose que le reste de la série, plus simple à la fois en terme d’intrigue que d’écriture. Pour la première fois, j’avais l’impression d’avoir affaire à des ados… ce qu’elles sont! Il manque le côté épique, mais on passe un bon moment.

Ceci dit… il y a quand même des trucs là-dedans que je voulais voir! Donc même si le ton est différent, c’est bon à prendre!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils