Habibi – Craig Thompson

HabibiOh my… écrire un billet pour dans 2 jours (au lieu de dans 2 mois), c’est limite jouissif!  Par contre cette BD… quel malaise, mais quel malaise.  J’ai commencé à filer mal au tout début… et ce sentiments oppressant ne m’a jamais quittée.  Du coup, je ne peux pas dire que j’ai apprécié, mais le message est ma foi très très fort.

 

And please say it ain’t so… (oui, vous allez chanter du Murray Head toute la journée.  Ne me remerciez pas…)

 

C’est donc l’histoire de Dodola, jeune fille arabe vendue très jeune à son mari.  Nous la retrouvons plus tard, seule dans le désert avec un petit garçon, Zam.  Tous deux sont anciens esclaves.  Ils se sont échappés.  Ils doivent se débrouiller touts seuls.

 

Commençons par le beau.  Le graphisme.  Les images.  L’auteur a réussi à faire de magnifiques images avec l’écriture arabe (je n’y connais rien hein) et les motifs orientaux.  Sincèrement, le visuel est superbe.   Il réussit à faire passer des tonnes d’émotions dans les yeux de ses personnages, très imparfaits et qui font ce qu’ils peuvent pour  survivre dans un monde terriblement cruel.  Et j’avoue avoir eu du mal à le situer dans le temps, ce monde.  Peut-être est-ce voulu.  En fait, je pense que beaucoup de choses qui m’ont dérangée dans la BD étaient voulues.  Mais ça m’a tout de même profondément perturbée.

 

Aussi, sachez-le tout de suite, le Coran et la Bible (mais surtout le Coran) sont très présents dans le roman graphique, sans que l’auteur prenne parti sur plusieurs points.  Il trace des parallèles entre ces histoires et celles des héros, c’est fort bien trouvé, ça a un côté mille et une nuits, avec une place toute particulière pour les bases des cultures ainsi que pour l’écriture.  Soit, parfois, il y avait un peu trop de références religieuses (rappelez-vous qu’à 8 ans, quand j’avais fini mes travaux, à l’école, on me faisait lire l’ancien testament dans une école qui n’avait de laïque que le statut), il me manque des bases pour tout saisir ce qui a trait à la religion musulmane… mais ça pourrait passer.  Sans le reste.

 

Ça pourrait passer sans une vision fantasmée du harem (à moins que je sois complètement dans les patates, je ne suis pas certaine que la vie en harem ressemble à ça de nos jours… ou à l’époque où se passe la BD), avec ce que ça implique de clichés, de voiles flottants, de femmes bitchy et d’eunuques manipulateurs.   Bref, j’ai eu un malaise.  Profond.  Et je suis vraiment curieuse de voir ce que des gens qui connaissent le monde arabe en ont réellement pensé.

 

Ça pourrait passer sans des viols répétés, sur les femmes et sur les enfants.  Sans une relation principale qui évolue comme elle peut, mais qui me laisse un peu confuse… et pas précisément à l’aise.  Sincèrement, il faut avoir le coeur solide.  Et on a du mal à croire à ça.  Et on se dit que ça a déjà existé, que ça existe peut-être encore…

 

Malaise, quoi.

Ce sera THE mot pour décrire mon expérience avec cette BD qui, malgré tout, a une structure éclatée qui m’a beaucoup plu et qui fait réfléchir.  Mais… oh boy…

 

Difficile comme lecture.

BD-de-la-semaine

Chez Steph, cette semaine!

 

 

 

(34 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Lecture difficile et dense mais j’avais bien aimé le voyage et l’histoire de ce couple atypique

    1. Je pense qu’il a été un coup de coeur pour plusieurs. J’ai ressenti un trop grand malaise pour pouvoir vraiment dire que j’ai apprécié, mais c’est un album qui reste en nous, c’est le moins que l’on puisse dire.

  2. Mouais… Pas vraiment emballée pour le coup…

    1. Moi, plus ou moins… mais cet album suscite toujours une réaction forte!

  3. Un album de Craig Thomson, c’est une expérience de lecture inédite.
    Je recommande vivement cet album, qui fut un des premiers que j’ai chroniqué :
    http://www.unamourdebd.fr/2012/01/habibi/

    1. C’Est impossible qu’il nous laisse indifférent, en tout cas. C’est officiel qu’on va réagir.

  4. je l’ai commencé, mais abandonné…

    1. C’Est vraiment du tout ou rien, hein!

  5. Ben voilà… C’est sûrement ce pressentiment de malaise justement qui fait que je repousse cette lecture encore et encore… Cet album attend pourtant sur mes étagères depuis sa sortie….

    1. Je serais pourtant curieuse d’avoir ton avis… Je me demande vraiment ce que tu en penserais…

  6. j’avais déjà été mal à l’aise avec Blankets (trop de référence à la religion pour moi) alors celui-là je passe à coup sûr

    1. Je reste curieuse de lire Blankets… il m’attend, d’ailleurs.

  7. J’avais aimé Blankets de Craig Thompson mais Habibi a l’air très différent. Il ne me tente pas forcément…

    1. Je lirai Blankets… et je te dirai! 🙂

  8. J’ai déjà eu tellement de mal avec Blankets que je ne me vois pas me lancer dans ce Habibi.

    1. Et qu’est-ce qui t’avait dérangé dans Blankets? Je reste curieuse.

  9. Je l’ai lu et je te suis assez sur toi, comme tu dis il faut avoir le coeur bien accroché, il y a un mélange dans ce livre de glauque (très glauque !!) et de merveilleux (j’ai moi aussi pensé au conte des mille et une nuits. Mais quand même ce Craig Thompson quel coup de crayon, c’est superbe ce qu’il fait… L’histoire est douloureuse oui, et j’ai ressenti comme toi un certain malaise à le lire mais tu vois, j’ai bien envie de le relire quand même ;0)

    1. Ah oui, le coup de crayon est juste magique! Ce qu’il fait avec l’écriture, c’est magnifique. Peut-être que si je le relis, je réagirais autrement… sait-on jamais.

  10. (« je te suis assez sur tout  » voulais je dire ;0)

    1. J’avais compris 🙂

  11. Regard très intéressant merci à toi.
    Moi je l’ai trouvé brillant graphiquement, mais je me suis fait chier profondément.
    Craig Thompson et sa passion pour les religions, ce n’est décidément pas ma tasse de thé.

    1. Sans m’être fait chier, j’ai adoré le dessin, en étant fort mal à l’aise avec le propos. Je ne suis pas très « religion » tant que ça (en fait… pas du tout), mais le côté historique m’intéresse toujours. Je lirai Blankets quand même… juste pour savoir de quoi il retourne.

  12. Pour ma part c’est un de mes coups de coeur ! 😉

    1. Je comprends parfaitement. Vous êtesp lusieurs à avoir ressenti cela. Le thème a probablement touché un point sensible…

  13. Pas facile mais du coup ça donne envie de se faire un avis

    1. Avec tous ces « tout ou rien », ça intrigue, n’est-ce pas!

  14. Coup de coeur pour moi, je n’ai pas ressenti autant de pression

    1. Peut-être est-ce l’état d’esprit dans lequel je l’ai lu… sait-on jamais!

  15. Pas plus convaincue que cela, alors.

    1. Je pense que c’était juste trop pour moi, en fait…

  16. Mon expérience a été similaire à la tienne. J’ai aimé le graphisme, mais j’ai ressenti un malaise face au sort des femmes dans cet album. C’était juste trop pour moi.

    1. Voilà, c’est tout à fait ça!

  17. L’idée de départ a tout pour me plaire, le graphisme aussi, mais vos avis modèrent totalement mon enthousiasme!

    1. Ne t’arrête pas à mon seul avis, Sabine. Sérieusement, plusieurs ont eu un réel coup de coeur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils