Gallant – V.E. Schwab

J’ai reçu ce livre TROIS fois dans des boxes et en cadeau. Trois. Je me suis dit que ça devait être un signe, non?

De quoi ça parle

Olivia Prior a grandi à l’école pour filles Merilance. Sauf que nous sommes loin de la chic école privée. Il s’agit d’un orphelinat et Olivia, qui y est arrivée toute petite, n’a que le journal de sa mère pour la rattacher à son mystérieux passé. Le dernier message de sa mère pour elle? Elle est en sécurité tant qu’elle reste loin de Gallant.

Quand une lettre arrive de la part de son oncle, Olivia est rapidement envoyé dans sa maison familiale… où personne ne l’attend. Maison familiale qui, étrangement, se nomme Gallant.

Mon avis

J’ai du mal à classifier ce roman. L’écriture et l’atmosphère sont assez Middle grade… mais du côté sombre de la chose. Par contre, certaines scènes sont quand même assez difficiles pour les jeunes lecteurs (je pense à ma nièce, par exemple). Ceci dit, peu importe où le catégorise, j’ai passé un très bon moment avec ce roman, qui se lit tout seul. J’ai lu plusieurs ouvrages de l’autrice maintenant et je sais donc à peu près à quoi m’attendre. J’ai trouvé ici une atmosphère gothique, une histoire de monde parallèle, de malédiction et un vrai méchant qui fait peur. Et c’est tout à fait ce que je voulais lire à ce moment précis.

J’ai donc bien aimé cette histoire, qui prend toutefois un peu son temps avant de se mettre en place. Olivia est une fillette difficile à connaître car elle ne peut pas parler. Elle s’est aussi endurcie en raison de ce qu’elle a vécu à l’orphelinat, ne se laisse pas marcher sur les pieds et n’a pas grand chose à perdre. Son arrivée à Gallant ne sera pas si simple, son cousin est distant et semble effrayé et le manoir ne tombe pas en ruines… mais a besoin d’amour. C’est toutefois très sombre comme récit, on sombre parfois dans le presque-horrifique et certains événements font frissonner. C’est que j’ai oublié de le mentionner, mais Olivia a le pouvoir de voir les goules, sortes de fantômes en plus ou moins grand état de décrépitude.

Le roman est illustré (nous comprendrons pourquoi à la lecture), il y a des événements vraiment originaux et des moments crève-coeur. J’ai beaucoup aimé la finale, même si je l’ai trouvée un peu rapide. J’aurais pris davantage de cet univers étrange, de rêves horrifiants et d’escapades derrière le miroir… ou le mur.

Une bonne histoire qui fait peur mais qui explore aussi la notion d’héritage familial, d’appartenance et de responsabilités. Si ça avait été un peu plus long et plus étoffé, j’aurais encore mieux aimé mais en gros, une bonne lecture!

2 Commentaires

2 pings

  1. Cela pourrait peut-être me plaire, en tout cas, je ne lis que de bons avis à son sujet.

    1. C’est un roman jeunesse qui se lit très bien et le monde est somme toute intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.