Écumes – Ingrid Chabbert / Carole Maurel

Je commence l’année avec une BD fort éprouvante.  ll ne faut pas se fier à la zénitude qui se dégage de cette couverture car on tombe rapidement dans une mer rouge qui laisse prévoir ce qui va suivre.  L’enfant, cet enfant tellement désiré, tellement entendu, n’arrivera pas.   Cet album, c’est l’histoire d’un deuil, certes, mais aussi celle d’un couple, dans toute sa beauté et sa fragilité, qui doit se reconstruire après que le pire soit arrivé.

 

Dans cet album, Ingrid Chabbert raconte un épisode douloureux de sa vie.   C’est certe personnel, mais on ne sait pas voyeur pour autant.  L’histoire est certes déchirante mais elle nous est racontée avec beaucoup de pudeur et de retenue, ce qui ne nous empêche pas de ressentir à plein la douleur, le désespoir et la perte.

 

Le désir d’enfant est quelque chose qui – étrangement – ne m’a jamais vraiment travaillé.  Oui, je sais, c’est étrange.  Mais c’est comme ça.  Par contre, cet album m’a touchée car au cours de la dernière année, deux personnes de mon entourage ont vécu un tel drame et je les ai revus, dans toute leur détresse, à travers ces planches.

 

On nous offre un album qui alterne le noir et blanc et la couleur, avec quelques séquences oniriques où nous entrons dans la tête du personnage principal.   Personnellement j’adore ce rythme et ces changements totaux d’atmosphère en une ou deux cases. Malgré le sujet, il y a de la douceur dans plusieurs des pages.  On y parle de deuil mais ce n’est pas plombant car derrière la blessure, il y a un couple lumineux, beaucoup d’amour et une remise en question qui va amener ailleurs, vers les rêves et les projets toujours repoussés.

 

Touchant!

Pour acheter le livre chez un libraire québécois indépendant, vous pouvez cliquer sur le lien!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils