Croque-Manoir – Chabbert / Loyer / Maaden

Le pourquoi du comment

J’ai choisi ce court album-roman pour Ingrid Chabbert. Bon, un peu pour la couverture, mais surtout pour Ingrid Chabbert, dont je suis de plus en plus fan. Et j’ai bien fait car cette histoire m’a énormément plu.

C’est quoi, cette histoire?

C’est donc l’histoire de Nabil, un petit garçon à la peau foncée et aux cheveux frisés. Imaginez-vous que son père, éternel enthousiaste, a acheté un Manoir tout pourri pour faire une surprise à sa mère à son retour de mission à l’étranger. Et en plus, le dit manoir est occupé par une petite fantômette qui adore faire peur aux gens. Ce n’est pas gagné, direz-vous. Sauf que…

Et mon avis…

J’adore cette histoire. Neveux et moi adorons l’histoire. C’est drôle, c’est intelligent, rempli d’inférences et d’indices disséminés, le tout en une quarantaine de pages. Entendons-nous, il y a pas mal de texte, mais il est aéré, avec des mots mis en relief qui permettent d’ajouter de l’intonation mais aussi de garder l’attention du jeune. En plus, l’orthophoniste en moi a adoré le choix du vocabulaire descriptif riche et varié, qui permet d’élargir le lexique et qui montre en plus une bonne façon d’utiliser ces nouveaux mots.

L’histoire est entraînante, les dialogues sont piquants et c’est un plaisir de rencontrer Nabil petit à petit. Quant à Blanche, l’occupante pas du tout contente de voir arriver un envahisseur, mais qui espère bien lui causer une bonne frousse, c’est une charmante chipie. Ajoutons à ça des dessins évocateurs, juste assez inquiétants et nous obtenons une histoire bien ficelée qui plait énormément.

Et que dire de la fin! J’aime les mots qui ne sont pas dits et les albums qui font confiance aux enfants, même aux petits! Bref, ici, on aime! Merci Dimedia!

On en parle ailleurs

Moka

(2 commentaires)

  1. La couverture est si jolie que les images doivent être bien belles.

    1. Oui, ça colle parfaitement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils