Basilico – Guilio Macaione

Le comment du pourquoi

J’ai une genre de fascination pour le basilic. J’en mets partout. Je m’en fais des bouquets pour me mettre le nez dedans en le brassant un peu. Ouais, il m’en faut peu pour décider de lire un ouvrage, surtout graphique!

De quoi ça parle

Maria Morreale aimerait voir ses enfants plus souvent et aujourd’hui, ils sont tous là. Autour de son cercueil. Elle a terrorisé ses enfants en les aimant trop et mal, en les ayant élevés toute seule après que son mari soit parti avec la nounou. Les secrets de famille et les relations difficiles sont au coeur de ce récit.. avec le basilic, of course!

Mon avis

J’aime beaucoup les histoires de famille et celle-ci n’a pas fait exception. Cette histoire est un mélange réussi entre la tradition sicilienne et la modernité, avec des personnages variés bien qu’écorchés par cette mère qui a sincèrement l’impression d’avoir fait tout son possible pour les élever. Selon ses valeurs à elle, of course, mais dans sa tête, c’était THE bonne façon. La sienne!

L’histoire est racontée au présent par chacun des enfants: l’aîné bonasse, marié à une jolie égocentrique, l’artiste qui aurait tant voulu l’approbation de sa mère, le frère gay volage et drama queen, la sainte parfaite et le petit dernier vagabond. Chaque point de vue est interrompu par les souvenirs de Maria, en sépia, qui va raconter sa version de l’histoire. Chaque personnage est bien caractérisé, même si j’aurais aimé une histoire un peu plus longue pour qu’ils soient un peu plus creusés. Ceci dit, j’ai passé un très bon moment avec cette histoire et en plus, elle m’a donné faim!

Il faut dire que la matriarche est une cuisinière de folie et que nous avons droit à plusieurs recettes tout au long du livre. On est réellement en Sicile, nous avons la confrontation entre deux générations et l’impact des commentaires de cette mère est frappant. Chaque enfant est profondément marqué, chacun à sa manière et les relations familiales m’ont rappelé certaines familles de ma connaissance. J’avais pas mal deviné les fameux secrets mais peu importe, ce sont les conséquences qui sont intéressantes.

Le seul reproche que je ferais, c’est que c’est écrit tout mini! Pour ma part, ça allait mais ma mère a refusé de le lire en raison de ça. Je dis ça, je dis rien!

À découvrir donc!

Tous les billets chez…

5 Commentaires

5 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • Fanny sur 17/02/2021 à 02:42

    Même si c’est un manga, je pourrais peut-être être intéressee 😁 les histoires de famille, j’adore ça !

  1. Jamais entendu parler. Mais je ne suis pas sûr que ça me plaise…

  2. Je n’aime pas non plus quand c’est écrit trop petit. Pour mes vieux yeux, c’est rédhibitoire.

    • Caro sur 26/02/2021 à 11:36

    Jamais entendu parler non plus, mais le principe de l’histoire pourrait me plaire… A voir donc…

  3. J’avais très envie de lire cet album ! Jusqu’à ce que tu dises que c’était écrit tout petit… Mes yeux ne sont pas d’accord du coup.
    Dommage parce qu’histoire de famille + Sicile + cuisine (et basilic !!) c’était tout bon !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.