Aller à la barre d’outils

Allegiant (Divergent #3) – Veronica Roth

Allegiant.jpgJe l’avoue tout de suite, j’ai sorti ce roman de ma pile parce qu’on m’avait dit que la fin était pourrie.  J’avoue que j’étais curieuse parce que je reproche souvent aux dystopies des fins un peu trop « douces ».    Du coup, je l’ai lu.  Et pour faire une histoire courte, la fin m’a beaucoup,  beaucoup plu.  Mais pendant le roman… ennui!

 

Bon, soyons claire.  C’est peut-être un peu ma faute.  J’ai lu chacun des tomes à plus d’un an d’intervalle.  Du coup, peut-être étais-je moins « dedans » quand j’ai commencé de roman-ci.  Et je maintiens que l’idée de base est géniale, rien de moins.  Quand on comprend ce qui se passe, on se dit « ah oui, c’est fort »!  Mais quel défi que de changer de « setting » à ce point à chaque tome.    Et de faire découvrir aux lecteurs tant de nouveaux personnages.  Du coup, je ressors de tout ça avec une impression de « trop vite » de « pas le temps de m’attacher à tout ce beau monde… ou même au monde ».   Voyez-vous, il y a beaucoup d’exposition, ce qui était ma foi fort nécessaire, étant donné le contexte, le tout entrecoupé de séquences d’action qui semblent parfois un peu rushées.   Et ça, pour moi, ça démontre un réel problème de rythme. 

 

Mais n’empêche que sérieusement, prise dans son ensemble, cette trilogie ose, cette trilogie nous secoue et nous fait réfléchir aux sociétés.  Ce qui est déjà pas mal, n’est-ce pas!

 

SPOILERS SUR LES TOMES 1-2 À PARTIR DE MAINTENANT

 

À la fin du tome 2, on quittait les personnages sur une révélation qui nous laissait plus que perplexes.  Un monde en danger hors des villes?   Qu’est-ce qui se passe?  Chicago est viré à l’envers.  Evelyn a pris le contrôle, tout signe d’appartenance à une faction est interdit, bref, sa façon de diriger est… particulière.   Toutefois, seule une petite partie de ce tome 3 se déroule dans la ville car l’intérêt est ailleurs.  Hors de la ville.  Dans un ancien aéroport ou certains Allégiants découvriront ce qui est réellement arrivé et ce qui est en train de se passer.  Et ça ne leur plaira pas vraiment.

 

Une société où tout le monde n’est pas traité également, ça ne promet rien de bon, n’est-ce pas?  Il y aura donc une courte réflexion éthique et morale à travers tout ça, beaucoup de teintes de gris (ça, ça m’a plu) et pas de solution idéale ou parfaite.   La narration est alternée entre Tris et Four et si ça peut agacer au départ (Four ne fait que s’extasier sur la force, le courage de sa dulcinée malgré sa petite taille… ça agace à la longue), ceci prend son importance dans la deuxième partie du récit. 

 

Bref, j’ai peiné pendant ma lecture, je l’avoue.  Mon intérêt se relâchait par moments (il a été par contre très présent à la fin) et je dois avouer que la finale est beaucoup trop rapide à mon goût.  Bizarrement, toutes ces histoires de sérums m’ont semblé un peu faciles.    Mais je ne regrette pas ma lecture car cette fin osée m’a plu et je le soutiens toujours: quel pari c’était, cette trilogie!  Elle a l’atout majeur de rester cohérente et de voir ses personnages évoluer réellement, tout en restant eux-mêmes à la fois.   Mais je crois qu’en fait, j’aurais aimé voir plus du « avant » pour bien pouvoir apprécier l’ampleur de tous ces bouleversements!

20 Commentaires

20 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. pareil, quand j’ai attaqué le tome 2, j’étais un peu perdue dans les personnages et les factions…

    lu un an et demi après et je suis encore obligée d’attendre la sortie du tome 3 qui était annoncé dans les dernières pages du volume 2 à l’automne dernier mais apparemment pas encore prévu….

    1. Lystig: Je ne sais pas quand il est prévu en français.. mais là, il y a encore beaucoup de nouveaux personnages et un réel changement de scène… pas facile!

    • Acr0 sur 13/02/2014 à 01:57

    Alors c’est combien de pages de la « fin » que tu as aimées, alors ?
    Pfiou déjà que j’avais eu du mal avec les deux précédents… 🙁 Je le lirai pour savoir, mais j’ai l’impression que la série sera un flop pour moi.

    1. Acr0: Disons le dernier quart!

  2. J’ai lu plusieurs avis qui trouvaient que la trilogie allait en se dégradant d’un livre à l’autre, mais, bien sûr, ce n’est qu’un avis parmi le spectre d’opinion qu’elle a suscitées (certaines personnes ont adoré tout du long, d’autres étaient sceptiques dès le début). Personnellement, je ne l’ai pas (encore) lue, mais je me suis intéressée à la controverse au sujet de la fin. Je ne peux pas émettre de jugement spécifique à cette histoire, vu que la plupart des critiques portaient non pas sur le fait qu’elle se termine mal, mais plutôt qu’elle se termine d’une façon sans cohérence avec le momentum qui, soi-disant, y menait. Cependant, je dois avouer que je suis à priori de l’opinion que les fins « choc » où l’on fait mourir le héros/l’héroïne relèvent beaucoup plus souvent de facilités d’écriture que d’une quelconque audace de la part de l’auteur. Les fins « heureuses » sont, d’une manière générale, bien plus difficiles à écrire (ce qui peut aussi expliquer, paradoxalement, qu’elles soient plus souvent bâclées)…

    Alors, bon, je ne lirai pas Divergent pour sa fin, mais peut-être par curiosité, quand même.

    1. Je vais essayer de ne pas spoiler en répondant… mais c’est duuur.  Donc, ne pas lire si vous voulez être certains de ne rien savoir!

       

      Jeanne: Ah oui, tu as lu des critiques qui parlaient de manque de cohérence?  Moi j’ai surtout vu « je ne voulais pas que ça se termine comme ça »!  Mais bon, j’en ai peut-être lu moins que toi.   Contrairement à elles, je trouve, au contraire, que c’était construit pour aller vers ça.  Tellement que je le voyais venir gros comme le bras.  Du coup, j’ai de la difficulté à parler de manque de cohérence.  Moi, c’est surtout la décision d,avant que je ne trouvais pas cohérente avec le caractère de l’héroïne (je ne veux rien dire pour ne pas spoiler)

       

      N’étant pas écrivain (et n’ayant aucun talent dans ce domaine), je ne peux pas parler des facilités d’écritures diverses et variées ni des difficultés relatives d’écriture.   Et d’une certaine façon, quand on considère le roman dans son entier et pas juste pour l’histoire d’amour, ça finit plutôt bien, je trouve…  Et l’après momentum est pour moi réussi.  J’ai tendance à aimer les anti-climax, j’avoue… du coup, ça m’a plu!

    • Lily sur 14/02/2014 à 04:27

    Merci pour la piqûre de rappel !!

    Je n’ai toujours pas lu Divergent * sic * ( je ne précise pas que je l’ai depuis sa sortie VO haha.. *

    1. Lily: C’est une série qui vaut le coup, malgré quelques bémols.  J’aurais mieux aimé si j’avais lu tout d’un coup, je pense…

    • Lily sur 14/02/2014 à 08:12

    Ah oui ?! Je vais peut être tous les enchainer alors ! 🙂

    Ouiii ce n’est pas l’envie qui manque, juste le temps ^^

    1. Lily: Ah, le temps, je comprends donc!  Et je pense que ça peut être une bonne idée de les enchaîner!

  3. Je ne crois pas que je terminerai cette série, le tome 2 m’a déjà bien déçue…

    1. Bladelor: Ah oui… dans ce cas là, en effet, c’est risqué…

  4. Autant j’ai adoré le 1, autant j’ai du mal avec le 2 que je trouve poussif… bon… un jour peut être… pourtant l’idée est excellente !

    1. Yue: Maintenant, tu sais tout… donc ouais, peut-être… très peut-être!

    • Cess sur 20/02/2014 à 04:53

    Moi j’avoue que je me suis spoilée la fin et qu’elle ne me plait pas même si logique ou que sais-je 🙂 
    Mon petit coeur tout mou ne supportera pas cette lecture. Je m’arrêterai donc sur cette superbe impression du tome 1…  

    1. Cess: Ok alors :)))  Mais bon, c’était selon moi logique!

    • Acr0 sur 11/06/2014 à 03:00

    J’ai peiné moi aussi, mais sur la trilogie entière. Quant à la fin, je la trouve logique et n’en voyais pas une autre 🙂

    1. Acro: Pareil.  M ais bon, j’ai bien aimé le début, contrairement à toi!

  5. J’ai l’impression que c’est un peu le problème avec cette trilogie, si on lit les tomes lontemps les uns après les autres, on oublie ce qu’il s’est passé avant. C’est ce qui m’était arrivé avec le tome 2 alors du coup, j’ai vite lu le tome 3 pour que ce soit encore frais dans ma tête et finalement c’est le tome que j’ai préféré. J’ai aimé le tour que faisait prendre l’auteur à son histoire même si ça reste quand même superficiel vu qu’on est dans du YA et les choix qu’elle fait à la fin qui m’ont bien convenu. Ce ne sera pas la saga dystopique que j’aurai préférée mais au moins ce tome 3 m’aura réconciliée avec elle. Et c’est marrant, je n’avais pas fait attention au fait que Four s’extasie sur Tris comme ça, mais maintenant que tu le dis, effectivement…

    1. Frankie: Pour moi çca a été trop de recommencements en trop peu de temps… et je me suis ennuyée, c’est fou.  Mais bon, la fin est logique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.