«

Août 13 2018

Photo du profil de Karine:)

The Dry (Canicule) – Jane Harper

C’est Angéla Morelli qui m’a dit de lire ce roman. On lui avait vendu comme THE roman de l’année, on l’a lu à peu près en même temps et on a un avis qui se ressemble un peu.  On a bien aimé, mais on n’est pas wowowow non plus!

 

C’est donc un polar qui se passe dans le bush d’Australie. Il n’a pas pu depuis 2 ans, les fermiers en sont à tuer leur bétail pour survivre, ils perdent leurs récoltes et l’atmosphère de la petite ville est bouillante, dans tous les sens du terme. Aaron Falk revient en ville, pour la première fois depuis 20 ans, lors d’un drame terrible : Luke, son ami d’enfance, a tué femme et enfant avant de s’enlever la vie. Il n’y serait pas allé mais un curieux message l’a incité à y remettre les pieds. Et il n’est pas le bienvenu, c’est le moins que l’on puisse dire. C’est que dans un village où tout le monde se connaît et où persone n’oublie rien, on se souvient de la mort d’Ellie Deacon, survenu alors qu’Aaron était adolescent.

 

C’est avant tout un roman d’atmosphère et c’est selon moi ce qui est le plus réussi dans le roman. On est ailleurs, c’est étouffant, tout est lourd, le temps comme la vie. Aaron va, un peu malgré lui et à la demande des parents de Luke, mener l’enquête. Lucky him, il est dans la police financière à Melbourne. Bien entendu, ça ne va pas faire plaisir à tout le monde, surtout pas à Malcolm Deacon, le père d’Ellie ainsi que son neveu, Grant.

 

C’est un roman au rythme lent, pesant. On nous balade entre passé et présent, nous faisant découvrir petit à petit ce qui s’est passé 20 ans plus tôt. Parce que certaines personnes n’ont pas tout dit. J’ai beaucoup aimé la construction et l’écriture évocatrice. C’est bien ficelé, ça se lit tout seul et tout se tient. Ceci dit, j’ai passé mon temps à essayer de ne pas deviner… raté! Bon, en fait, j’avais trouvé qui, mais pas pourquoi… c’est toujours ça de gagné! Ya juste moi qui est contente quand je ne trouve pas hein! La fin n’est pas particulièrement wow (surtout l’une de celle partie de celle-ci) mais n’est pas non plus décevante.  Ceci dit, un élément que je croyais important ne l’était pas… fait rarissime! J’aurais juste aimé un peu plus de développement des personnages… me semble qu’il m’en a manqué un peu et que j’en aurais pris davantage.  Et certains, sont vraiment vilains vilains. Un peu trop. Toutefois, vu qu’il y a une suite, je ne désespère pas d’en apprendre davantage au moins sur Falk.

 

Un polar qui nous fait chercher notre air!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils