«

»

Mai 11 2018

Photo du profil de Karine:)

HHhH – Laurent Binet

HHhH, ça signifie « le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich » (Himmlers Hirn heisst Heydrich).  Heydrich, c’est Reinhard Heydrich.  Le bourreau de Prague.  La bête blonde.  Le « protecteur de Bohême-Moravie ».  Le planificateur de la Solution Finale.   Un homme puissant, cruel, pour qui la fin justifie les moyens.  Le 27 mai 1942, il y eut un attentat à Prague.  Deux résistants tchèques (bon, un tchèque et un slovaque) ont attenté à sa vie.  Jan Kubis et Jozef Gabcik étaient résistants et l’auteur souhaite leur rendre hommage par ce récit (il ne faudrait surtout pas dire « roman ») qui le fascine (je dirais même « qui l’obsède » depuis des années).

 

Tiens, comme Binet, je vais raconter ma vie.  Un peu.  La partie de ma vie qui a rapport à ce thème.  J’aime Prague.  J’y suis allée et j’ai pu voir la fameuse église S-Méthode-et-St-Cyrille, criblée de balles.   J’avais donc un peu entendu parler de la fameuse opération Anthropoïd et j’avais lu un peu à ce sujet.  Du coup, quand j’ai vu de quoi il s’agissait, je n’ai pas hésité à lire ce roman.   Laurent Binet a eu beaucoup, beaucoup plus qu’un intérêt de passage pour cet événement historique.  Il l’a fouillé, il a fait des recherches et il a un but : rester fidèle à l’histoire.  Surtout, ne pas faire de littérature.  Des faits.  Seulement des faits.  Et avec ces faits, il parvient à tracer un portrait très attachant des résistants en tout genre.  Il parvient presque à nous faire espérer pour ces personnages, même quand on sait comment l’histoire finit.  Bref, j’ai été extrêmement intéressée par tout l’épisode historique, j’ai été transportée à Prague (et j’ai une envie folle d’y retourner) et on dirait que c’est CERTAIN maintenant que je retournerai en république Tchèque.

 

D’un autre côté, c’est tellement enrageant.  Entendre les réflexions nazies, les plans d’Hitler et de ses sbires, leurs réactions… c’est terrible.  Surtout quand on sait que c’est vrai de vrai.  Les déclarations d’Hitler, la mauvaise foi, la propagande… j’étais hyper en colère.  Disons que ce n’est pas un roman feel good.  Pas pantoute.

 

Côté écriture, Laurent Binet a choisi de nous raconter son processus d’écriture.  D’un certain côté, ça m’a fait penser à Un certain M. Piékielny (que j’ai lu avant), même s’il a été écrit après).   Mais voilà.  Si j’ai aimé le côté création, le personnage que j’ai deviné derrière m’a profondément déplu.  Le « je » m’est apparu comme étant un personnage condescendant, souvent méprisant, très égocentré, qui tend à tout ramener à lui.   J’ai eu beaucoup de mal avec cette voix au début (j’ai failli lâcher le tout, mais les courts chapitres m’ont gardée intéressée), puis je m’y suis habituée.  Mais de temps en temps, j’avoue que mon agacement a ressorti par bouffées.  Intenses, les bouffées.

 

Mais de cette oeuvre, je retiendrai l’hommage.

 

Toutefois, il paraît que « La septième fonction du langage » est beaucoup plus drôle.  Comme la plume me plaît, je tenterai forcement le coup, surtout que les copines ont adoré.  Quant à HHhH, Cuné a beaucoup aimé, Galéa est aussi conquise, Alicia a été passionnée et terrorisée et Nathalie est plus mitigée.

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Aifelle

    C’est le côté processus d’écriture qui m’a retenue pour lire ce livre, dont le thème m’intéresse pourtant. J’ai vu qu’un film sortait cet été ; je me demande ce que ça va donner.

  2. keisha

    je n’ai lu que La septième fonction du langage et bien aimé (pas de billet, grosse paresse) alors ce hhhh est remonté dans ma LAL…

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Laurence m’a chaudement vendu la 7e fonction du langage!! du coup, je le lirai certainement.

  3. BlueGrey

    Ce « HHhH » m’attend dans ma PAL depuis… Pffff !
    Bon, j’hésite encore car ce que tu dis du « je » omniprésent risque aussi de m’agacer un peu beaucoup…

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      En fait, j’aime ces « je »… mais là, il m’a gossée!

  4. Une ribambelle

    J’ai la septième fonction du langage toujours dans ma PAL depuis sa sortie……Je lambine.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Idem! Je vais finir par me décider hein… le langage, c’Est un peu mon truc.

  5. athalie

    J’avais bien aimé le principe du « je » qui évoque souvent la difficulté de la reconstruction historique, c’était intéressant. Par contre, la septième fonction du langage, je n’ai pas supporté la posture de l’écrivain envers les personnages « réels » qu’il maltraite à plaisir ! .

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Oui, cette partie, c’est intéressant. Mais c’est quand il dénigre les autres et qu’il s’érige en maître que ça m’énerve. Et j’avoue que bon, dans ce cas-ci, même s’il massacre Heydrich… il a le droit. Quel homme terrifiant.

  6. gambadou

    Je l’ai trouvé passionnant ce livre, d’autant plus que l’auteur nous explique son procédés de recherche et que l’on comprend bien ou est le roman et ou est le documentaire. Très bien fait et pas de bouffées d’agacement chez moi !

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Je pense que c’est un peu en lien avec l’audiobook… tu vois, j’en garde un souvenir très très fort malgré l’agacement.

  7. Alex-Mot-à-Mots

    Une lecture dont je garde un bon souvenir. La 7e fonction du langage est totalement différent.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Cool alors! Hâte de voir ce que ça donne.

  8. Sébastien

    Ce roman me tente beaucoup, non seulement parce que la période me fascine, mais aussi parce que depuis que j’ai lu la Septième fonction du langage (que je recommande !), je me dis qu’il faut absolument que je découvre le reste de l’oeuvre de Binet.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Malgré le « je » qui m’a énervée, c’Est un auteur que je relirai certainement. Et comme je suis aussi linguiste, c’est officiel que La 7e fonction du langagage me tente. Et retourner à Prague dans ce livre a été toute une expérience.

  9. Yueyin

    J’ai trouvé la septième fonction du langage tout bonnement rejouissant quoique un tantinet cruel 😀 j’avoue que je n’avais aucune idee de ce dont parlait celui-ci 😃

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Bon, je vais définitivement lire cette 7e fonction. Tout le monde me le conseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils