«

»

Avr 02 2018

Photo du profil de Karine:)

Ready Player One – Ernest Cline

J’ai reçu ce roman dans une box Lootcrate il y a de ça quelques années.  Mon bébé-frère a toujours des idées géniales de cadeau de Noël!.  J’ai eu envie de lire, bien entendu, puis je l’ai oublié.  Quand Treky a proposé une lecture commune, je me suis dit que c’était le moment où jamais de le faire sortir de ma pile.  J’ai drôlement bien fait, d’ailleurs, parce que même si ce n’est pas THE chef d’oeuvre du siècle, j’ai passé un très bon moment, c’est un divertissement qui fait hyper bien son boulot et j’ai beaucoup aimé les échanges en marge de ma lecture commune.

 

Si vous êtes un peu geek, un peu gamer et que vous avez un intérêt pour les années 80, ça vaut peut-être le coup de vous intéresser à ce roman.  C’est en effet sur un fond de références musicales, cinématographiques et de jeux vidéos que se déroule l’histoire de Wade, qui vit dans un futur pas si lointain où le monde se meurt petit à petit.   Il est jeune adulte mais sa vie, sa « vraie vie », se déroule à l’intérieur de l’OASIS, un monde virtuel crée par un dénommé Hallyday.  C’est l’occasion pour la plupart des gens pour fuir la réalité et l’Oasis est devenu un mode de vie.  À la mort du créateur, il crée une chasse au trésor géante, avec pour prix le contrôle de l’Oasis.  Wade (ou plûtot Parzival) – et plusieurs autres – s’y est lancé avec passion… et les choses vont se précipiter.

 

Le roman est très immersif, on a envie de revenir vers les personnages et l’OASIS est un univers génial et terrifiant à la fois.  J’adorais les jeux vidéos des années 80 comme les Final Fantasy, King’s Quest ou Zelda.  Vous savez, ceux où il faut résoudre des énigmes et retrouver des objets particuliers?  Voilà, on est là-dedans.  Des indices à base de références geek obscures (très obscures, croyez-moi), références que j’ai pour ma part adorées mais qui pourront en perdre certains.  La quête m’a beaucoup plu et j’ai passé un hyper bon moment.

 

Bon, je pourrais regretter des actions un peu précipitées et j’aurais aimé que certains objets n’existent pas car ils rendent les choses un peu faciles.  Il y a certes une réflexion derrière tout ça mais c’est au lecteur de faire le travail parce qu’un peu plus de profondeur, de réflexions, auraient pu me faire tripper davantage.  Par contre, j’ai adoré le fait que les personnages « dans la vraie vie » soient assez vides et peu développés comparativement à leur avatar.  C’est pour moi un trait très révélateur de la problématique soulevée par l’existence même de l’OASIS et sur certaines dérives de notre monde actuel.

 

Bref, j’ai bien aimé!  Et j’ai écouté des toooonnes de tounes des années 80!

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Pauline

    Top ! Je l’ai découvert la semaine dernière avant d’aller voir le film. Un vrai régal. Et le film, c’est l’éclate totale !!

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Le film est bien aussi? Je me questionne à savoir si je vais aller le voir. J’attends de voir s’il y a une VO quelque part chez moi!

  2. gambadou

    oh, je sens les airs des années 80 qui restent dans la tête !

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Oh que oui!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils