2018 en romans marquants

Cette année, j’ai lu pas mal, même si je n’étais pas toujours très présente sur le blog. En fait, probablement que vous ne vous êtes pas aperçus car j’ai TELLEMENT de billets d’avance qu’il peut rouler pas mal tout seul pendant de semaines… et je n’exagère même pas!

Premièrement, un peu de stats (ouais, j’assume, j’aime les chiffres et les listes… et je n’ai même pas honte!). Donc, selon mon ami Goodreads, j’ai lu 231 livres, pour un total de 62 084 pages. Moins d’albums cette année, une trentaine de BDs, mais surtout des romans. J’ai honte de le dire, mais je n’ai lu que 25 oeuvres québécoises cette année, ce qui est mon plus petit nombre à vie. Le fait que je demande moins de SPs a probablement un rôle à jouer dans cette stat un peu pouiche. Mais j’ai eu besoin de légèreté une bonne partie de l’année et je dois l’avouer, les auteurs québécois que j’aime sont rarement légers!

2018 a aussi été l’année des livres audio, vu que je cours en écoutant des livres audio. Jai donc pu terminer les 20 Rougon-Macquart et je m’ennuie déjà de l’univers de Zola. Ok, il y a eu des hauts et des bas! Mais j’aime Zola. C’est déjà ça! Il faut que je me trouve un autre projet-classique maintenant que Zola et Proust sont faits… pour une permière fois.

J’ai beaucoup, beaucoup de choix pour mes tops lectures de l’années. J’ai déjà fait mon top BD ici… et on y va pour les romans de tous genres, adulte et jeunesse!

Ceux dont je me souviendrai

Si vous me suivez, rien ici ne va vous surprendre vu que j’en ai parlé, parlé, et reparlé encore!

De bois debout – Jean-François Caron (La peuplade)

Le roman que j’ai offert à tout le monde cette année. Un théâtre transposé dans un petit village frontalier, une narration génialissime, des personnages inoubliables, de la littérature et un magnifique moment de lecture.

Stay with me – Ayobami Adébayo (Charleston)

(Vous avez bien lu, il va bientôt paraître en français!) Un roman qui ne plaira pas à tout le monde mais qui m’a profondément touchée. Un magnifique personnage de femme et une immersion dans une culture africaine que je ne connaissais pas du tout. Je pense même que je vais le relire en VF, pour pouvoir vous en parler encore plus!

N’essuis jamais de larmes sans gants – Jonas Gardell (Alto / Gaïa)

Les années 80, dans le milieu gay, à Stockholm, en Suède. J’ai braillé ma vie. Ça a commencé au début du roman et ça n’a jamais arrêté. C’est triste, ça fait rager, et ça nous remet face à nous-mêmes et à nos anciennes craintes. Adoré.

Dites aux loups que je suis chez moi – Carol Rifka Brunt (Buchet Chastel)

Un livre qui m’a fait oublier que c’était un roman et qui m’a aussi fait pleurer. Même thème, un peu moins d’ampleur, mais un tout autre regard. Un deuil impossible, une belle histoire de passage à l’âge adulte et sur les gens qu’on aime.

Les fantômes du Vieux Pays – Nathan Hill ( Gallimard)

Le genre de roman dont j’ai arrêté de lire de façon critique tellement j’étais embarquée dedans. Des personnages à claquer et une fresque familiale qui va nous mener jusqu’en Norvège.

Miss Sarajevo – Ingrid Thobois (Buchet Chastel)

Un voyage en train vers son passé ramène un homme vers Sarajevo, pendant le siège et la fameuse élection. Très beau roman sur l’espoir qui peut naître partout et sur un homme en errance.

Les villes de papier – Dominique Fortier (Alto)

Un petit bijou de roman qui parle de poésie et surtout d’Emily Dickinson, la poétesse américaine en blanc. Magnifiquement écrit, une réflexion sur les lieux, sur l’écriture… et des images dont je me souviendrai.

La promesse de l’aube – Romain Gary (folio)

Une découverte pour moi mais un roman très marquant, dont je me souviendrai longtemps. Un amour fou, une histoire plus grande que nature et une plume que j’ai adorée.

La débâcle – Zola (folio)

J’ai hésité entre celui-ci et « La bête humaine »… les deux auraient pu faire la liste mais j’ai choisi le moins connu. L’écriture de Zola, certes, mais aussi la fin d’un monde à travers les yeux d’un personnage qui est témoins du meilleur et du pire de l’homme.

Le Grand Meaulnes – Alain-Fournier

Totalement fan des histoires d’école et des grandes aventures adolescentes plus grandes que nature. J’ai adoré. Très belle surprise.

La perle et la coquille – Nadia Hashimi (Milady)

Une surprise, vraiment, pour un livre duquel je n’attendais rien. Deux destins de femmes en Afghanistan, deux époques et d’innombrables épreuves. Un livre qui ouvre les yeux.

L’Idiot – Dostoïevski

J’aime Dosto, sa folie, et j’aime la littérature russe. Ce roman et ses personnages m’ont marquée et même si j’ai aussi une petite préférence pour Crime et châtiment.

Même pas mort – Jean-Philippe Jaworski (Moutons électriques)

Les trois tomes lus à date m’ont redonné goût à la fantasy. Rien de moins. Des personnages épiques, des batailles folles et une histoire qui m’a emportée.

Débâcle – Lize Spit (Actes Sud)

L’un des romans les plus durs que j’ai lus, en partie. Peut-être parce que l’innocence en prend un coup. Mais j’en suis sortie détruite.

Nous avons toujours vécu au château – Shirley Jackson

Une atmosphère dont je me souviendrai, une narratrice géniale et freakante à la fois, une histoire de peur de l’autre et de foule qui perd la raison. Je relirai l’auteure.

De la jeunesse

Le célèbre catalogue Walker and Dawn – Davide Morosinotto (Gallimard)

Mon jeunesse préféré cette année, que j’aimerais TELLEMENT que mon neveu lise un jour, quand il aimera les gros livres. Ue quête à la Huckleberry Finn à travers les États-Unis suite à une erreur d’envoi de marchandise. Génial, rythmé, parfait.

La maison des merveilles – Brian Selznick (Scholastic)

Unee magnifique histoire écrite en mots et en images. Du théâtre, une famille et un jeune garçon à la recherche de sa famille.

Le club de l’ours polaire – 1 – Alex Bell (Gallimard)

Un club des explorateurs réservé aux garçons, une aventure dans des terres glacées, de la fantasy, beaucoup d’humour… j’ai adoré et les cocos aussi.

Les soeurs Carmines – Ariel Holzl (Mnémos)

Une série déjantée, dans un monde anti pollitically correct où personne ne dit non à un petit meurtre de temps en temps.

Nevermoor et Wundersmith (tomes 1-2) – Jessica Townsend (PKJ)

Une nouvelle série jeunesse pleine de magie, une héroïne qui ne sait pas du tout où elle en est, un monde qu’on a envie de visiter et des personnages géniaux.

Avez-vous envie que je vous parle de mes flops aussi? Et vous, vos favoris? Dites-moi tout!

(59 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Goodreads m’annonce un total dans les mêmes eaux, pourtant je n’ai pas conscience de lire trop. ^_^ Au moins tu me rassures, je ne suis pas trop anormale.
    Tu cherches du classique? Hum, tu sais, Stendhal est pas mal et te surprendra. Hugo pourrait aussi te faire des semaines? Dumas, on n’en parle pas, ça accroche bien. Tu as aussi George Sand?

    1. Moi aussi, je me trouve fort raisonnable… en fait, j’ai trouvé que je n’avais pas lu tant que ça! Oups! J’ai lu quelques trucs de Stendhal, que j’aime. J’hésite entre Hugo et Balzac, en fait! Dumas, c’est forever!

  2. Incroyable, ce nombre de livres lus ! Tu as prévu un petit voyage cette année ?

    1. Je prévois une petite année lecture en 2019… et un gros voyage de 6 mois!

  3. Il faut vraiment que je mette la main sur « De bois debout » !

    1. Oui oui, il faut! Je sens que je vais apporter ce roman parmi mes « romans québécois voyageurs » de 2019 pour qu’il puisse faire un tour!

  4. j’en avais noté certains déjà, d’autres je sais qu’ils ne me plairont pas et j’ai le t2 de Nevermoor dans ma PAL 😀
    Belle année 2019 !!

    1. Tu me diras ce que tu penses du tome 2 de Nevermoor!

  5. Tu sais tout le bien que j’ai pensé de De bois debout !
    Il faudrait vraiment que je lise Dostoïevski… (résolution de nouvelle année ???)
    Et oui, ce serait intéressant de connaître tes flops aussi !

    1. Oui, je suis ravie, ravie, ravie que tu aies aimé De bois debout! Et j’adore Dosto… aucun mérite de le lire pour moi. Je songe à mes flops… j’espère juste ne pas trop me faire rentrer dedans!

  6. Ton top est superbe, il y a plein de livres que je ne connais pas et tu me donnes envie de les découvrir. Bonne année, Karine !

    1. J’espère que tu aimeras ceux que tu choisiras alors! Bonne année!

  7. De bois debout est noté, renoté, surnoté depuis un petit moment ! Oui, je veux connaître tes flops !!! C’est toujours intéressant. Je surnote aussi Débâcle…

    1. Ça a vraiment été mon méga coup de coeur de cette année! Je serai ravie que davantage de gens le découvrent!

  8. Super sélection. J’ai eu peu de temps pour me balader sur les blogs cette année et du coup j’ai loupé plein de tes billets. Mais je file les voir maintenant et je rattrape les oublis sur la LAL.
    Et toujours heureuse de voir gary et zola au top d’une liste. Bonne année 2019!

  9. De bois debout attends dans ma PAL depuis mai, j’en ai entendu tellement de bien que j’ai presque peur de le lire ( la vieille peur d’être déçue ). Pour la jeunesse, il y en a plusieurs qui me tentent aussi dans ta liste.
    Bien envie de lire les flops aussi 😉

    1. Ok, je ferai donc mes flops aussi! De bois debout, je l’ai lu avant le hype, du coup, ça a fonctionné pour moi. Et ce sont des thèmes qui me touchent. Je connais bien cette peur aussi, crois-mmoi!

  10. Dans ton « top » j’en ai lu quelques uns, et j’en note d’autres. C’est un bilan avec des oeuvres très différentes, c’est intéressant !

    Je profite de mon passage ici pour te souhaiter une douce année avec encore de belles lectures.

    1. Disons que ça parle beaucoup du côté éclectique de mes lectures! Une magnifique année à toi aussi!!

  11. Que de beaux titres et d’auteurs passionnants : Zola, Gary, Dostoeivky, Hill , Alain-Fournier … ! Si tu hésites pour Balzac viens nous rejoindre dans nos LC balzaciennes. Voir chez Maggie Mile et un classiques, c’est elle qui propose les titres des LC.
    Meilleurs voeux : lectures, voyages (je sais combien tu aimes les deux) pour l’année 2019.

    1. Aaaaah pourquoi pas! Ça me donnerait peut-être le guts qu’il faut pour commenter à découvrir!

  12. Dis-moi, comment peut-on lire 231 livres en une année? C’est surréaliste! J’en ai lu 71 cette année (excluant bd et albums)! Je fais de la marche et toi, tu sprintes?!
    Ravie de voir « De bois debout », que je considère comme un très grand roman québécois. Vivement un prochain!
    Ravie également de voir le troublant « Débâcle ». Quel claque! Et dire qu’il s’agit d’un premier roman!
    Le Nathan Hill et le Shirley Jackson m’attendent sagement…
    Bien envie, maintenant, de connaître tes flops! Tu t’y mets?!
    Par ailleurs, ce plan voyage, c’est pour où?

    1. Moi j’inclus les BDS et les albums… mais j’ai lu peu d’albums cette année! En fait, écouter des romans audio en courant, ça fait gagner plein de pages… et en voiture aussi. Comme je suis à 35 minutes du travail… ça donne une idée. Débâcle, ça a été une véritable claque. J’ai rarement trouvé quelque chose de si dur peut-être parce qu’il s’agit d’enfants… bref…

      Quant aux flops, je vais probablement m’y mettre, dès que j’aurai digéré les kilos de desserts!
      Et le voyage, je ne sais aps encore… sûrement un pied à terre à Paris, un road trip de 2 mois avec mes parents… et je ne sais pas. Je me laisse des portes ouvertes aux opportunités, en fait!

  13. ** Je prends des notes **
    Surtout pour N’essuie jamais de larmes sans gants, Les fantômes du vieux pays et Débâcle ! J’ai aussi un cours de réalisme la session prochaine à l’université, j’espère avoir l’occasion d’y lire plus de Zola ^^ Bonne année 🙂

    1. J’avais hyper peur de Zola mais j’ai finalement adoré. Dans les Rougon-Macquart, je garde un excellent souvenir de Nana, Germinal, La débâcle, La bête humaine, du Docteur Pascal… et de la série en général. Et je ne peux que te conseiller de lire le Gardell et le Lize Spit! Les fantômes du vieux pays, ça ne plaira pas à tout le monde mais moi, j’ai adoré.

  14. Un beau bilan. J’aime bien voir qu’il y a des classiques dans votre liste ! La promesse de l’aube de Romain Gary est un de mes romans préférés. Bravo pour toutes ces lectures.
    Bonne année !

    1. Je suis assez fan de classiques alors il y en a pas mal toujours! La promesse de l’aube est magnifique!

  15. Pour la promesse de l’aube, j’avais adoré aussi. Et même chose pour le Grand Meaulnes : ma première lecture m’avait ennuyée mais la seconde, quelques années plus tard m’a vraiment intéressée. Quant à Zola, il faudrait que je reprenne le cycle. Il fait partie aussi des auteurs que je préfère :-). En ce qui concerne les autres romans, je ne les connais pas du tout mais j’ai les fantômes du vieux pays et je compte bien le lire cette année ! Belles lectures à toi aussi pour 2019

    1. Je ne suis pas surprise que tu aies lu tous ces classiques! Je suis contente d’avoir lu le Grand Meaulnes adulte… je ne sais pas si j,aurais autant aimé ado.

  16. Ah sympa, je note pas mal de choses. Des trucs qui me font envie depuis un moment et sur lesquels j’hésitais. Merci Karine

    1. J’espère que tu liras et aimeras Stay with me! De belles lectures à toi.

  17. Bonjour Karine, excellente année 2019 et sinon, le Nathan Hill et Débâcle de Lize Spit me tentent. Et de lire les classiques n’est pas mal non plus. Il faudrait que je lise du Tolstoï. Bonne journée.

    1. Je ne me lasse jamais des classiques. J’espère que le Hill et le Spit te plairont!

  18. Il y a dans ton top quelques titres que j’ai déjà notés et que je surlignes : Le célèbre catalogue Walker and Dawn,
    Nous avons toujours vécu au château, Dites aux loups que je suis chez moi et, bien sûr, De bois debout.
    J’ai lu Le grand Meaulnes il y a quelques dizaines d’années mais je n’avais pas tout accroché. J’ai mis ça sur le compte de mon âge tardif, mais tu es la preuve qu’il peut être apprécié même après qu’on ait passé l’adolescence.

    1. J’espère que ça te plaira alors. Je suis plutôt bon public mais ceux-ci m’ont vraiment plu. Pour Le grand Meaulnes, j’adore les romans avec les fantaisies d’adolescence. On dirait que ça accroche toujours avec moi.

  19. J’espère un jour voir Bois debout à la biblio et j’ai abandonné Miss Sarajevo ( quand ça ne veut pas, ça ne veut pas). De toute façon, en 2018 j’ai dû exploser mon compteur d’abandons.

    1. Ah oui tu as raison, faut pas se forcer. Des fois, c’est pas pour nous, on alors ce n’est pas le bon moment.

  20. D’excellents souvenirs dans cette liste et autant d’idées à piocher: ravie !!!

    1. J’adore cette période de l’année. Je pioche comme une folle.

  21. Il est beau ce bilan, avec plein de classiques dedans !
    Je te souhaite d’aussi jolies découvertes en 2019 !

    1. Oui, plein de classiques. J’aime les classiques! Je me le souhaite aussi, même si je vais certainement beaucoup moins lire, because voyage!

  22. un bel équilibre ente classiques et nouveautés!
    Bonne année!

    1. Je pense que je ne me passerai jamais de classiques!

  23. Ah Le Grand Meaulnes, LE roman de mon adolescence… Et Zola, et Fortier, et Gary…

    Et oui, je serais curieuse de connaître tes flops de l’année!

    1. Je vais préparer un petit quelque chose les flops… en fin de semaine probablement. J’aurais adoré lire le Grand Meaulnes ado. Ca m’aurait fait rêver. Je trouve que c’est tellement ça, la première porte ouverte sur le monde, tout le mystère que ça a… fabuleux.

  24. Une liste vertigineuse et de beaux titres. C’est varié et ça me plait.
    J’ai commencé le Catalogue (et j’adore !), j’aime y trouver du Zola, du Gary et le Fortier m’intrigue tant par son titre, sa couverture que son contenu !

    1. Oui, il faut lire le Fortier. Une plume d’une délicatesse folle. Et je suis ravie que le cataloque te plaise.

  25. Tu sais que je t’admire de tous ces billets déjà prêts ? Mais cela fait des années me semble-t-il que planification et toi ne faites qu’un 🙂
    Ouhouhouh, bravo pour la performance des 231 livres (même si je sais que tu ne scrutes pas le compteur chaque jour). De mon côté, j’ai lu très peu d’œuvres graphiques (tout court), oups :/ Sans aucun doute parce que je me suis attelée à ma PAL et qu’elle n’en contenait plus guère.

    1. Planification, pas tant… mais je fais même pas exprès, en fait. Je lis, j’ai envie d’en parler, donc je chronique. Et moi je t’admire de réussir à t’atteler à ta pile. Je carbure à la bibliothèque!

  26. Et bien, ça m’en fait une flopée à noter ! Belle année à toi et beau voyage Karine

    1. Si tu savais toutes les notes que j’ai prises ces derniers jours! J’adore les périodes de bilans!

  27. Très joli bilan, 232 livres, mais comment fais-tu ??? Je note « N’essuie jamais de larmes sans gants » ! J’ai beaucoup aimé Débâcle, un vrai choc, et Les fantômes du vieux pays. A bientôt et que 2019 soit aussi riche en découvertes !

    1. En fait, les livres audio pendant la course, ça grossit le bilan! J’espère que tu aimeras le Gardell, c’est magnifique.

  28. Nous n’avons pas beaucoup de lectures en commun cette année, à part le Nathan Hill, que j’ai adoré. Mais La promesse de l’aube et quelques autres sont dans mes projets de lectures 2019. Bonne année 2019 !

    1. En effet, nos listes étaient super différentes, cette année! Mais le Nathan Hill valait le coup.

  29. tu as lu 231 livres ? Wow !! N’essuis jamais de larmes sans gants et Dites aux loups que je suis chez moi me tente beaucoup! et dire que le Nathan Hill dort dans ma pal depuis des semaines !!! Tu viens de me donner un idée, car moi aussi j’aime écouter des livres en marchant, et du coup je crois que je vais tenter la saga des Rougon-Macquar!

    1. Yep. 231 livres et je croyais ne pas avoir lu tant que ça. Toute la saga est disponible dans le domaine public, en plus. Ça vaut le coup!

  30. Une belle année ! 231 livres, waouh, je suis admirative !
    Il y a plus d’un titre qui fait envie dans ce que tu cites… et je suis bien contente d’y croiser La Promesse de l’aube, que j’adore !

    1. Ca a été la surprise de l’année pour moi. Je suis très contente d’avoir autant aimé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Aller à la barre d’outils