«

»

Nov 19 2017

Photo du profil de Karine:)

Salon du livre de Montéal – Jour 2

Savez-vous quoi?  Le samedi au salon du livre, y a du monde en TA…!   Même tôt le matin, c’était bondé, mais bondé!  Sérieux, j’ai vu une madame avec une poussette triple et je lui aurais décerné une médaille… c’était un parcours du combattant.   Sur la photo que j’ai prise, c’était à un moment calme, quand la folie a été calmée.  Vous vous imaginez pendant la cohue!

Encore aujourd’hui, ça a été une journée où je n’ai pas regardé tant de livres… mais où j’ai jasé toute la journée!  C’est pas mêlant, j’avais plus mal à la gorge qu’aux pieds!  J’ai pu rediscuter avec Audrey (Elle M Bouquiner) et Sophie (de SophieLit) de bon matin en attendant Jules, ma complice de salon.  Imaginez-vous qu’elle avait oublié un petit détail dans son planning.  Tout petit, mini, détail.  La parade du Père Noël.  Yavait pus une mautadite rue d’ouverte.   Bref, ça a été aussi long faire Ste-Julie/Salon que Québec/Ste-Julie!

J’en ai donc profité pour aller faire un tour chez Gallimard où Valérie m’a chaudement recommandé (et offert) le dernier Anne-Laure Bondoux qui est, selon elle, merveilleux.  On a aussi pu discuter littérature jeunesse, clichés, réalisme… et on pense exactement la même chose.  J’aime énormément discuter avec les attachées de presse passionnées qui connaissent leur stock.   Ça donne des idées.

 

J’ai aussi débarqué (encore), aux prescriptions littéraires (j’en ai une tonne… j’adore ce concept) ou j’ai cette fois discuté avec Billy Robinson, qui m’a donné plein de nouvelles idées.  J’ai aussi jasé critique littéraire avec Annabelle, de la revue LQ, avec qui j’ai épluché le nouveau cahier culturel d’un certain journal.  Un jour, on parlera d’une plus grande variété d’auteurs dans la critique.  Un jour.

 

Puis Julie a débarqué, en pleine forme, ongles top shape et dos guéri.  Nous sommes donc retournées chez Librex pour rejaser avec les mêmes qu’hier (pourquoi s’en priver)… et coller 90 minutes.  Quelle surprise!   On a aussi fait notre visite à la boîte de diffusion, où Chloé Duval était en signature et où j’ai pu discuter de son dernier roman, À sa rencontre, que j’ai aimé.   Vive Disney et les personnages qui font des erreurs.   Comme d’habitude, Aline nous a fait baver devant les BDs et j’ai « vendu » à Julie Forbidden de Tabitha Suzuma… j’ai super hâte de voir ce qu’elle va en penser.

Puis, notre visite chez Scholastic, où Chantale et Mireille nous ont super bien accueillies et où on a discuté des nouveautés.  Comme d’habitude, en décembre, je vais parler de plusieurs albums, question de vous donner des idées de cadeaux de Noël.   Je suis repartie avec un joli petit sac!  Merci encore!

 

Et question achats, j’ai choisi Taqawan, d’Éric Plamondon, au Quartanier.   J’hésitais entre deux livres quand un monsieur a influencé mon choix…  l’auteur qui était là et qui a prolongé sa séance de signature pour me le dédicacer.   On ne peut pas résister à ça, non??

Dernier arrêt à La Pastèque pour discuter BDs avec Monsieur-Fabien, que je n’avais jamais rencontré mais qui est hyper sympathique.  On a parlé BD, scénarisation, tout ce qu’on aime!  Et je vous parlerai bientôt de ma dernière réception qui parle de Montréal aux enfants… j’ai trouvé cet album superbe!

 

Dernier petit stop chez La Bagnole et là, il était hors de question que je fasse un pas de plus avec mes sacs.  Je m’assois donc sur un banc devant le point de rendez-vous… et j’attends.  J’attends.  J’attends…  pour réaliser que Tania, Passy et Julie était juste derrière moi!   Silly, silly me.. je serais restée là jusqu’au lendemain si je n’avais pas reconnu la voix de Tania, qui discutait avec Mathy (reconnaissable à ses cheveux bleus).   Moi et ma mémoire des visages!

On a terminé la soirée avec un souper au Bâton Rouge en petit comité.  On a beaucoup ri, beaucoup jasé, on a inondé la table de nos livres, et c’était hyper cool.   J’ai été ravie de découvrir ces gens que je connaissais somme tout peu.  Et les côtes levées étaient hyper bonnes.  Et le vin aussi.  Et la Sangria de Tania aussi, semble-t-il!

 

Ça fait donc le tour de mes aventures de salon, qui ont été somme toute super calmes, cette année.  Je n’ai bousculé aucun présentoir, je n’ai insulté personne sans le savoir et j’ai choisi du linge avec lesquels je pouvais me pencher sans problème (une fille apprend).   Les salon, pour moi, ce sont définitivement les gens.  Sinon, ça devient juste une grosse librairie!

À l’an prochain, à Québec!

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. yueyin

    ça a l’air cooooooool

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Et ce l’est!

  2. Une ribambelle

    Que d’emplettes et que d’emplettes mais aussi de belles rencontres visiblement. J’ai mis un bout de temps avant de comprendre ce qu’étaient « côtes levées ».

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Pas tant d’emplettes… je suis sage, moi! MAis bon, j’ai eu des cadeaux! Et oui, des côtes levées, ce sont des ribs! Je suis devenue fluente en français-québécois!

  3. Jules se livre

    Quelle sagesse cette année! 🙂 Toujours un plaisir de faire le salon avec toi!

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      N’est-ce pas que je suis sage! Je me surprends moi-même! Plaisir partagé!

  4. Venise

    J’ai lu avec un grand plaisir, et un pincement au coeur, ces 2 jours. Cela me rappelle de bons souvenirs mais présentement je n’ai pas la force de renouveler mes souvenirs. Un jour … un jour… mais ça sera en commençant par le Salon du livre de Québec, mon préféré.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Peut-être en avril, sait-on jamais! Et j’ai super hâte de te revoir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils