«

»

Août 18 2017

Photo du profil de Karine:)

History is all you left me – Adam Silvera

C’est une amie qui avait ce roman dans sa bibliothèque.  Je lui ai rapidement piqué suite à un avis positif sur un blog anglais et j’ai passé un fort bon moment.  C’est un roman bien construit, avec des personnages qui font tout plein d’erreurs. qui sont très adolescents, avec tout ce que ça implique.  Impossible de ne pas reconnaître certains des sentiments, des grands désespoirs et des réactions émotives extrêmes qu’on vit lors des événements tragiques de notre adolescence?

 

Theo a été le premier amour de Griffin.  Ensemble, les deux garçons ont vécu leurs premières fois.  Maintenant, ils n’étaient plus ensemble, et Théo est mort.   Griffin vit dans un monde de douleur intense.  Il n’avait jamais perdu espoir de revenir un jour avec Théo, même si celui-ci était maintenant en couple avec Jackson.   Lors des funérailles, les deux garçons vont être amenés à se rencontrer, alors qu’ils ne se portaient pas dans leur coeur.

 

C’est un roman sur le deuil, sur les choses que l’on se cache à soi-même et aux autres, par conséquent.   Selon moi, l’auteur a réussi à saisir tout à fait les illogismes des comportements d’un ado dont la souffrance le dépasse.   Ce vide, ces alliances improbables avec certaines personnes qui – on le croit – sont les seules qui peuvent nous comprendre.   Tout y est.  J’ai eu de la peine pour eux, pour eux tous.   C’est tout à fait réussi.

 

J’ai aussi beaucoup aimé le portrait des deux jeunes, pour qui l’homosexualité est vécue d’une façon saine, sans davantage de drame que n’importe quelle relation.   Ce portrait positif est bienvenu dans l’univers littéraire young adult.  J’aime que l’homosexualité des personnages ne soit pas le sujet principal du roman, que ça fasse partie d’eux, presque simplement.

 

J’ai peut-être des bémols sur la fin, où on trouve quand même plusieurs répétitions.  Certaines « leçons » sont un peu trop martelées et j’ai ressenti tout de même une sensation de répétition.   Par contre, la construction du roman est très efficace, avec l’alternance entre le passé et le présent et  la façon qu’a l’auteur de nous en révéler davantage petit à petit, sans gros twist mais en nous faisant évoluer avec le personnage à mesure qu’il ose s’avouer les choses.

 

Une très bonne lecture, même si on a parfois le goût de secouer les personnages, qui souvent débordent de réalisme!  Je conseille!

(2 commentaires)

  1. Cristie

    En tout cas tu en parles très bien !

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      C’est pas mal du tout, en fait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils