«

»

Mai 29 2017

Photo du profil de Karine:)

A Court of Wings and Ruin – 3 – Sarah J. Maas

Oh, une saga « terminée »!  Bon, je dis « teminée » parce qu’il y aura autre chose dans l’univers, mais que cet « arc » là, celui de Feyre, semble se terminer ici.  Du moins je l’espère car si je n’ai pas traversé ce roman sans bougonner – un peu – n’empêche que cette série se lit fort bien, qu’il y a des personnages attachants et que l’univers est fort intéressant.  Et surtout, surtout, il y a un côté addictif.

(Dit la fille qui a quand même lu le truc en 10 jours, en le posant pendant presque une semaine)

 

Difficile d’en parler sans spoiler.   Dans cette série, j’aime le côté mythologique, l’apparition et l’adaptation de certains personnages relatifs à toutes sortes de cultures et de mythes.  De Morrigan à Stryga, en passant par l’ouroboros, Vassa et Tam Lin, on reprend des contes divers et variés en plus des éléments de mythologie grecque… et certains éléments rappellent LotR.  Vous comprenez que cet aspect m’a plu.  C’est revisité, certes, mais ça m’attire toujours et j’adore ces apparitions.

 

C’est une histoire de rédepmtion, une histoire de guérison et d’apprentissage aussi.  Bon, on se doute que dans celui-ci ça va exploser.  Et ça le fait.  Toute la bataille finale est à couper le souffle, j’aime l’évolution de la plupart des personnages et ça clôt bien la série, je trouve.  Bien entendu, il y a des facilités, comme souvent avec les finales YA.  Avouez que c’est quand même improbable.  (Amren?  Really?) Mais bon, quand même, j’ai eu des moments de grands soupirs et d’yeux au ciel.

 

Et pourquoi?

L’écriture.  On est dans le « je dis au lieu de montrer ».  Et elle le dit SOUVENT.   Dans la première partie, il n’était clairement pas nécessaire d’être aussi clair sur les intentions de Feyre… on aurait deviné, voyez-vous!   C’est tellement explicite.   Et « mate »??  Je n’en pouvais plus de ce terme.  Surutilisation, quand tu nous tiens.  My mate said, I looked at my mate…  arghhhh!  Et bon, si je lisais le truc sur la perfection du héros parce qu’il la laissait choisir, je HURLAIS.  Non mais 2-3 fois, ça va.  15?  C’est bon, j’avais compris.

 

Dans celui-ci, je me serais aussi passée de plusieurs des scènes hot, qui ne me semblaient pas vraiment utiles à l’histoire.  Et bon, je trouve tout le reste très YA et ces scènes… moins YA.  Quoique bon, tout de même, c’est plus imagé que descriptif.  Même si l’idée de lécher une semaine de sueur et de sang… yark… j’ai eu un haut le coeur!  Et bon, est-ce que vraiment, c’est le temps pour tout le monde de tomber en amour?   Lucky us, cette fois, tout le monde n’a pas une « closure » amoureuse et n’est pas heureux en couple, contrairement à plusieurs romans jeunesse. Ceci dit… il n’y avait pas du tout de foreshadowing pour un certain élément.  Pas du tout.  Oui, j’ai relu le tout pour vérifier.  Changement de cap en cours de route?

 

Ceci dit, malgré tous mes grincements de dents, c’est une série que j’ai aimée.  Moins que la plupart (parce que je suis une grosse bougonne) mais je reconnais qu’elle véhicule des messages importants et, chose que j’adore, de magnifiques amitiés féminines ainsi qu’une bonne dose d’humour.  Certains dialogues sont géniaux et j’ai versé ma larmichette (je ne vous dis pas pourquoi).  Et  bon, ces cours qu’on apprend à découvrir, ça fait rêver!

 

Ya des chances que je lise les spin off.  Pas mal de chances!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils