«

»

Nov 03 2016

Photo du profil de Karine:)

Ma vie parisienne – 150 – Père Lachaise et bureau Ikéa

dsc_1258

Dernière journée de mon petit frère à Paris aujourd’hui.  Dernière demi-journée, devrais-je dire, vu qu’ils ont quitté l’appart à midi!  Ceci dit, JF était sur le piton à 8h car il avait en tête de faire une activité ce matin avant de partir.  Nous voilà donc tous partis de bon matin au cimetière du Père Lachaise.  Bon, ok, pas de si bon matin que ça, vu que Fab avait réussi à partir avant nous pour sa balade annuelle chez Ikéa et que JF avait tant bien que mal tenté d’aller acheter du jus à l’épicerie (fermée le dimanche, of course).  Il est revenu bien déçu… et Erika aussi, vu qu’elle n’avait pas de lait pour mettre dans son café!

 

D’ici au cimetière, ce n’est pas super loin.  Soit, ce sont surtout des boutiques de gros, qui ne sont pas ouvertes et ce n’est pas suuuper distrayant, mais nous passons quand même devant la mairie du 11e ainsi que devant le square de la Roquette.

dsc_1247 dsc_1250 dsc_1252 dsc_1261 dsc_1265 dsc_1267

JF veut voir la tombe de Jim Morrisson mais Erika est moins enthousiaste.  Comme elle me le fait remarquer, pour toutes les activités où je ne suis pas allée avec eux, ils ont vu… des morts!  Du coup, je pense qu’elle en a bien assez vu!  Pour ma part, j’aime toujours regarder les monuments et leurs formes diverses.  Ceci dit j’ai trouvé la meilleure façon de retrouver les tombes… pokémon go!  Il y a des poké stop sur toutes les tombes célèbres ou particulières question sculptures ou architecture de pierre tombale!

dsc_1242 dsc_1243 dsc_1244

 

On revient, on prend un thé/café à l’industrie puis c’est le temps de se dire au revoir.  Mais bon je les revois dans 3 semaines!   Ceci dit, j’ai vraiment trippé avec eux et je suis ravie qu’ils soient venus.  J’ai eu l’impression de les redécouvrir!

dsc_1273 dsc_1272

Après un petit arrêt-repos (et aussi question de s’assurer que mes deux moineaux sont bien rendus à l’aéroport), je décide de profiter des journées du patrimoine.  C’est en fin de semaine et tout est ouvert, même les trucs qui ne le sont pas d’habitude.  J’ai des grandes idées, je veux voir les trucs qu’on ne voit qu’une fois par année et tout!  Sauf que bon.  Je ne suis pas toute seule à avoir eu cette idée et il aurait fallu planter une tente hier pour pouvoir rentrer.  Les files faisaient le tour des pâtés de maisons et étaient fermées dès le début de l’après-midi pour certaines.

dsc_1216 dsc_1217 dsc_1214

J’en ai donc pris mon parti et je suis entrée dans les cours ouvertes et les églises.  Un petit arrêt au bureau des prêteurs sur gage et des ventes aux enchères de Paris, puis je me suis rendue aux Archives Nationales.   Je n’ai pas pu faire la visite guidée, parce que ça faisait longtemps que c’Était complet, mais j’en ai profité pour visiter le musée, où nous pouvons voir des documents impressionnants, tels les testaments de Louis XVI et Louis XIV, une lettre de Marie-Antoinette, des papiers de Napoléon et même des trucs provenant de Charlemagne.  Je doute que ce soient les vrais!  Toutefois, l’expo comporte une section bien intéressante sur l’évolution de l’écriture et sur le passage de l’écriture gothique à l’écriture ronde, ainsi que sur les différents symboles et graphismes utilisés dans les archives.

dsc_1215 dsc_1218 dsc_1220 dsc_1221 dsc_1225 dsc_1226 dsc_1249

Comme je disais… il y a du monde!

dsc_1230

dsc_1264 dsc_1275 dsc_1280

Puis, on nous raconte un peu l’histoire du bâtiment, les hôtels de Rohan et de Soubise.  Il faut savoir que le premier a été déplacé et démonté pièce par pièce pour agrandir une banque.  Nous n’en voyons que des morceaux mais un projet est en cours pour sa restauration.   L’hôtel de Soubise s’appelle ainsi depuis le début du 18e siècle, quand il a été vendu à cette famille.  Auparavant, il a été l’hôtel de Clisson (dont il reste les tourelles et la porte) ainsi que l’hôtel de Guise.

dsc_1267 dsc_1268 dsc_1272 dsc_1274 dsc_1291 dsc_1295

Tout de suite, le jeune architecte Delamair est engagé pour rendre le tout grandiose et en faire un symbole de la puissance du propriétaire.  L’entrée est déménagée pour devenir celle que l’on connaît aujourd’hui, les colonnades sont ajoutées et la façade est plaquée.  Derrière, on bâtit un autre hôtel, l’hôtel de Rohan, pour l’évêque de Strasbourg, membre de la famille.

 

Bien entendu,, on a ajouté des parties, des écuries, replacé des bâtiments depuis l’époque.  Mais certaines pièces sont magnifiques (on y aurait tourné des scènes de Marie-Antoinette, de Sofia Coppola) et les contrastes de couleur sont frappants.

 

Une bien agréable visite!

dsc_1240 dsc_1241 dsc_1243 dsc_1245 dsc_1248

À l’étage. Une expo sur les témoignages des explorateurs et des voyageurs.

dsc_1250 dsc_1255 dsc_1256 dsc_1259 dsc_1261 dsc_1262 dsc_1263

Mes pas me mènent ensuite vers le musée Picasso, qui ne participe pas aux journées du patrimoine.  Je passe donc mon chemin (je reviendrai une autre fois), et je décide de faire un petit stop au musée Carnavalet avant de rentrer.  Ceci dit, je n’ai pas tout réussi à voir… parce que je n’ai pas trouvé certaines pièces.  J’ai toutefois été ravie de revoir les salles des enseignes ainsi que certains salons et maquettes.

dsc_1298 dsc_1299

L’ancienne porte…dsc_1303 dsc_1304 dsc_1305 dsc_1306 dsc_1309

L’hôtel Carnavalet a été bâti au 16e pour Jacques de ligneris, président du parlement de Paris.   IL a été habité par la veuve Carnavalet puis par Mme de Sévigné, fin 17e.  Le bâteiment en soi est magnifique, les cours sont spectaculaires.   Dans mon souvenir, les collections étaient beaucoup plus grandes que ce que j’ai vu.  Je dois avoir manqué un passage secret quelque part!

dsc_1310 dsc_1311 dsc_1319 dsc_1323 dsc_1324 dsc_1325 dsc_1333 dsc_1337Je retourne donc à pieds dans le marais.  Les rues sont fermées à la circulation et il y a des gens PARTOUT, avec une atmosphère un peu festive.  Les boutiques sont ouvertes, il y a des musiciens (et des bons) à tous les coins de rue.  Bref, c’est une fort chouette promenade.

dsc_1349

dsc_1351

Chez Fabienne, un énorme truc m’attend… un bureau ikéa à monter.  Un avec des tiroirs.  Et des pentures.   Ceci a donné lieu à des discussions assez hallucinantes avec des répliques telles que :

  • Merde, le trou est trop petit
  • Pousse… plus fort!
  • Attends, viens t’asseoir dessus, ça va rentrer!
  • Ouf, ça y est! C’est étroit, mais ça entre!

 

Ceci dit, malgré la mort prématurée du fusil à visser à batterie (ouais, ici, les trucs à batterie semblent avoir des problèmes), on a réussi et le truc est à peu près droit!  C’est toujours ça de gagné!

dsc_1352

Et moi je suis vidée!

À bientôt!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils