«

»

Sep 19 2014

Photo du profil de Karine:)

Babou veut un ami / Babou n’a pas peur – Lucie Papineau / Romi Caron

Babou-veut-un-ami.jpgJ’ai découvert par pur hasard Babou le petit singe. Bon, en fait, au hasard, dans une boîte qu’on m’a gentiment adressée… hein! Disons un hasard arrangé! Mais je suis tout de suite tombée sous le charme. Je vais donc vous parler de deux albums : Babou veut un ami et Babou n’a pas peur. Et j’ai aimé les deux, avec une petite préférence pour le premier.

D’abord, l’orthophoniste en moi adoooore le nom du singe. Babou. Deux syllabes. La même consonne. Quand on travaille avec des enfants ayant des difficultés à prononcer, on les cherche, ces noms-là. Parce qu’avouez qu’une histoire où le personnage principal s’appelle Roxinella (cas vécu), on sait d’avance que nos cocos vont avoir un mal de chien à le prononcer… et on le change! Oui, on est vilaines comme ça, nous!

Donc, Babou. Babou est le petit singe d’Emile, qui le trouve drôle et coquin. Mais voilà, Babou voudrait un ami animal. Mais quand on est un petit singe drôle et impulsif, disons que ce n’est pas siiii facile, hein! Les animaux finissent par en avoir une peur bleue!

Très intéressant donc pour ouvrir la porte sur les habiletés sociales avec les enfants. En effet, il veut bien faire, Babou… mais ça ne fonctionne jamais, pauvre de lui, parce que ses intentions sont bien mal adaptées. J’aurais peut-être aimé une petiiite réussite plus franche pour donner espoir mais l’histoire se conclut quand même bien… et avec les enfants, il y a moyen de réfléchir avec eux ensuite (ben oui… ça sert à ça aussi, lire avec les enfants… réinvestir) sur ce que Babou aurait pu faire et changer pour que ça fonctionne, sur l’adaptation à l’interlocuteur et à la personne. Après tout, Babou est un singe hein! On ne peut pas s’attendre à ce qu’il réagisse comme un petit garçon!

Babou-n-a-pas-peur.jpgDans Babou n’a pas peur, on parle de conscience du danger et de savoir apprivoiser ses peurs. Bien entendu, Babou montre l’exemple du « à ne pas faire », tandis qu’Emile est plus rationnel et a un comportement qui s’adapte et qui évolue.

Les deux albums sont solides, avec des pages en papier épais et une quantité de texte juste adéquate pour que les enfants restent avec nous pendant toute l’histoire. Je sens que je vais le suivre, ce petit singe. Et en plus, l’auteure est Lucie Papineau… on se trompe rarement avec elle!

(4 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sophie Hérisson

    Il a vraiment l’air très chouette ce Babou 🙂

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Il est vraiment tout cute!

  2. amiedeplume

    J’ai beaucoup aimé Babou n’a pas peur.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      J’aime beaucoup cette collection, je pense. Je vais continuer à la suivre.

  1. Québec en septembre 2014 - Les billets!

    […] Karine – Babou veut un ami – Babou n’a pas peur – Lucie Papineau et Romi Caron […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils