«

»

Mar 25 2014

Photo du profil de Karine:)

Rosa Candida – Audur Ava Olafsdòttir

Rosa-candida.jpgCe roman, il fait le tour des blogs depuis des années.  Pour plusieurs, il a été un coup de coeur.  Ne laissons pas le suspense traîner, ça n’a pas été le cas pour moi.  N’empêche que je ressors quand même positive de ma lecture.  Même si j’ai eu drôlement peur au début. 

 

Rosa Candida, c’est une variété de roses extrêmement rare.  Presque portée disparue.  Une variété que le personnage principal, un jeune homme de 22 ans, va tenter de ramener dans un jardin mythique laissé à l’abandon.  Loin, trèoin.  Loin d’un père presque octogénaire qui ne pense qu’à sa femme morte trop tôt dans un accident et ayant laissé tant de choses inachevées.  Loin d’un frère autiste qu’il tient toujours par la main.  Loin d’une petite fille dont il n’est le père que de nom, faite avec la petite amie d’un ami pendant une aventure ayant duré un quart de nuit, dans une serre.  Souhaite-t-il se rapprocher ou s’éloigner de lui-même… on ne le sait trop.  Toujours est-il que toute la première partie de ce roman se  passe sur la route, avec un narrateur parfois peu sympathique et très très très difficile à cerner. Sans doute parce qu’il ne s’est pas cerné lui-même. 

 

Tout nous arrive par bribes dans ce roman.  Le passé, le présent, le futur parfois.   Un roman sensuel, car nous parviennent odeurs, saveurs, images d’un monde un peu perdu où le personnage va devenir soudainement un adulte, un père, même, quand va débarquer Anna et leur fille Flora Sol, une fillette très éveillée de 9 mois et demi.  Le jeune homme n’a aucune idée de comment être un père ni de comment être indépendant.   Il reste le fils de sa mère, omniprésente même si elle n’est plus là.  Et la découverte du personnage, en même temps que lui, a été un réel plaisir.  

 

Mais la première partie… oh my…

 

Je n’ai pas tout à fait compris le sens de ce long voyage, avec ses escales, avec un personnage détaché qui ne s’intéressait qu’à ses boutures, celles de sa mère, qui le rattachaient à elle.  Oui, je vois, certes.  Mais était-ce nécessaire de faire si long?  Par contre, dès l’arrivée au monastère, j’ai été séduite.  Autant par le jardin à l’abandon, par cette bourgade vieillissante où l’on parle une langue presque morte, par frère Thomas, frère cinéphile et polyglotte.  Mais surtout par la petite Flora Sol, par qui viendra la vraie révélation au narrateur, et qui lui permettra d’évoluer dans son deuil.  

 

De ce roman, j’ai aimé la plume fluide et douce, j’ai aimé la tendresse, j’ai aimé l’évolution du personnage principal, j’ai aimé les images et les symboles disséminés un peu partout, j’ai aimé les thèmes et les portes entrouvertes.  On pourrait reprocher un peu trop de bons sentiments et beaucoup de prévisibilité… mais bon, dans le contexte, ça passe.  Mais, et je me répète, la différence marquée entre les deux parties est ma foi… fort déstabilisante!  Il faut réussir à traverser cette looongue route!

 

Un auteur que je relirai, même si ce n’est pas un coup de coeur. 

s l

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Stephie

    C’est vrai que le début est lent. Mais quelle douceur dans ce roman !

    1. Karine :)

      Stephie: Oui, pour ça, tu as tout à fait raison.  Surtout pendant la seconde partie, selon moi.  

  2. Le Papou

    J’ai préféré « L’embellie » à « Rosa candida » même si le thème du voyage et de l’enfant est encore là.

    Plus crédible moins ésotérique mais tout autant un peu déjanté.

    Le Papou

    1. Karine :)

      Le Papou: Aaaaah… je note, alors.  Je devrais bien pouvoir mettre la main là-dessus!

  3. Le Papou

    Bon ! Mon commentaire n’apparait pas ? J’en refais un mais chanceuse tu en auras peut être deux. 🙂

    Je disais donc avoir préféré « L’embellie » à « Rosa Candida ». Les thèmes du voyage et de l’enfant sont toujours présent mais plus compréhensible, moins ésotérique  et tout autant déjanté.

    Le Papou

    1. Karine :)

      Le Papou: Yep… j’ai la chance de t’avoir 2 fois. 

  4. Aifelle

    Je ne me souviens pas d’un contraste aussi fort entre les deux parties, mais ma lecture est déjà ancienne. En tout cas, j’ai aimé, plus que « l’embellie » paru après, mais écrit avant par l’auteur.

    1. Karine :)

      Aifelle: Je sens que je vais lire cette Embellie… ne serait-ce que pour me faire mon propre avis. 

  5. Geneviève

    Pas encore lu mais dans ma PAL. J’attends que la poussière retombe. On a tellement vu ce livre PARTOUT… Enfin, on verra!

    1. Karine :)

      Geneviève: J’ai attendu un peu pour ça aussi, j’avoue. 

  6. Alex-Mot-à-Mots

    La première partie et le voyage m’a aussi intrigué, et plutôt déplu.

    1. Karine :)

      Alex: Je ne dirais pas que ça m’a déplu… mais je me demandais drôlement où ça s’en allait!

  7. Valérie

    Comme toi, le bilan est positif mais ce ne fut pas un coup de coeur. 

    1. Karine :)

      Valérie: ON se rejoint alors. 

  8. keisha

    La route fut longue, en effet, et je me demande toujours pourquoi il n’y avait pas d’aéroport plus près…

    1. Karine :)

      Keisha: En effet, la question est excellente!

  9. Mademoiselle A

    Je l’ai lu il y a quelques années et je ne l’ai pas du tout aimé. Le style est étrange. Je suis passée à côté de l’histoire.

    1. Karine :)

      Mademoiselle A: Par contre, le style m’a plu.  Mais je comprends parfaitement que tu aies pu passer à côté. 

  10. Noukette

    Toujours sur mes étagères depuis sa sortie… Plus ça va, moins j’ai envie de le lire…

    1. Karine :)

      Noukette: Je comprends ça me fait souvent ça avec les romans que je veux absoooolument lire… mais qui ne me sautent jamais dans les mains.  Selon moi, celui-ci est toutefois à découvrir…

  11. soukee

    Et zou, un petit tag t’attend chez moi si le coeur t’en dit. J’ai pensé à toi avec mes questions : je sais que tu peux me faire mourir de rire avec tes réponses ! 😉

    1. Karine :)

      Soukee: Je vais voir :))))

  12. L'or rouge, l'or des chambres

    J’avais tout aimé, le début, le milieu et la fin  L’embellie est sur ma ¨PAL et je viens d’apprendre qu’un nouveau va sortir, chouette 

    1. Karine :)

      L’or des chambres: Je lirai certainement l’embellie.  J’ai beaucoup aimé la plume sensible et douce. 

  13. yueyin

    TOut pareil, j’ai commencé à apprécier quand il est arrivé dans les pyrennées… bon je n’avais pas posé le livre avant mais la première partie m’a laissé sur ma faim 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Quelle surprise, on est raccord!

  14. Céline

    Pas un véritable coup de coeur pour moi non plus, mais j’en garde un souvenir très doux. Notamment le rapport entre le jeune homme et son enfant, sa façon de la regarder, trop mignon !

    1. Karine :)

      Céline; Oui, cette ralation est magnifique. 

  15. Edelwe

    J’avais bien aimé le voyage! ça m’avait détendue! Et j’ai adoré Flora Sol et la dernière partie. Mais le morceau dans le monastère : OMG! 😉

    1. Karine :)

      Edelwe: MOi aussi j’ai adoré Flora Sol.  Et dans le monastère, c’était génial pou rmoi!

  16. Lilly

    Mouais, ben moi je me suis ennuyée comme un rat mort du début à la fin. Rien compris…

    1. Karine :)

      Lilly: Je ne sais pas si j’ai compris… mais j’ai aimé la partie du monastère et la petite cocotte… mais ce début… pourquoi il n’y avait pas un aéroport proche, je ne sais pas!

  17. Marik

    L’embellie est un de mes livres préférés, à vie! Je le relis, je l’offre en cadeau, je le rachète… Le rouge vis de la rhubarbe est mon no de de cette auteure. J’aime le ton de ses récits, la lenteur, l’humour, le côté non conventionnel des personnages, la tendresse. Moi, non plus, pas Rosa candida… Je me suis moins identifiée au personnage masculin.

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      Ah, bonne nouvelle, j’ai l’embellie dans la pile! J’en prends bonne note!

  18. Nad

    Une auteure merveilleuse! Je suis tombée en amour avec la littérature islandaise depuis ce voyage en Islande avec Liette justement. Audur Ava Olafsdòttir rend hommage à son pays… <3
    Bises et bon weekend

    1. Photo du profil de Karine:)
      Karine:)

      tu es allée en Islande? Chanceuse! j’adorerais y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils