«

»

Sep 04 2013

Photo du profil de Karine:)

Résurrection – Les Maudits – 1 – Edith Kabuya

resurrection.jpgAprès quelques lecture québécoises plus sérieuses (ne cherchez pas, je classe mes billets n’importe comment… vous n’avez aucune idée de ce que j’ai pu lire quand!), j’ai eu envie de quelque chose de plus léger, et surtout de très différent.  J’ai donc jeté mon dévolu sur ce premier tome d’Edith Kabuya, qui m’avait chaudement été recommandé par ma copine Abeille. 

 

C’est un roman qui pourrait être classé en Young Adult, avec des éléments de fantastique, qui se passe au Québec, dans une petite ville des environs de Montréal.  Nous suivons donc Robin, 16 ans.  Robin a deux meilleure copines diamétralement opposées, Stéphanie et Lana.  L’une est son amie d’enfance et l’autre est une demoiselle glamour et jolie comme tout. Robin a un gros gros kik sur Zack, garçon populaire et charismatique.  Quand l’histoire commence, il y a un gros party chez le jeune homme et Robin est prête à tout pour y aller, même si son frère – et plusieurs autres – considèrent que Zack est généralement synonyme de mauvaises nouvelles. 

 

Je ne dirai rien de plus sur l’histoire, parce qu’il s’agit selon moi d’un récit qu’il est préférable de découvrir à mesure.  Bien entendu, on voit venir mais tout de même, certains détails sont intéressants et la mythologie m’a plu.  Parce qu’il y aura du fantastique dans tout ça, bien entendu. 

 

J’ai bien aimé cette histoire, ça se lit tout seul.  Les personnages sont bien campés (étrangement, celui qui m’a semblé le plus caricatural est Vince, le meilleur ami du grand frère de l’héroïne, qui manque de mystère selon moi) et, gros bonus, leurs agissement correspondent à la description qu’on en fait.  Rien ne m’énerve plus qu’une héroïne qui est décrite comme vive et intelligente et qui agit comme une nouille!  Dans ce cas, Robin agit comme une ado de 16 ans, avec une tête de cochon, des états d’âme, des changements de cap, des incertitudes et une tendance à prendre des décisions impulsives et basées sur le moment présent.  Elle est très ado, quoi.  Prendre de mauvaises décisions, ne pas se comprendre, ça fait partie de la définition de tâche!  Oui, on a parfois envie de la secouer mais pour côtoyer plusieurs ados (adorables et intelligents, soyez-en assurés), croyez-moi, c’est heu… récurrent comme sentiment.  Et je sais de source sûre que ma mère garde des souvenirs émus de cette période de ma vie!  Les deux meilleures copines sont aussi très de leur âge et m’ont semblé réalistes et cohérentes. 

 

Nous avons là une histoire qui se tient, un univers intéressant que l’on découvre petit à petit et qui ne nous est pas « garroché » comme un cours magistral.  Il y a de bonnes idées, de bonnes pistes et même s’il est clair que ce tome 1 s’ouvre sur autre chose, l’histoire principale est bien bouclée.  L’auteur ose certaines choses que je n’aurais pas soupçonnées au départ. 

 

Je reprocherais peut-être une histoire sentimentale qui va un peu trop vite.  J’aurais apprécié plus de mystère.  Mais mon principal bémol concerne l’écriture, qui manque selon moi de personnalité.  J’ai beaucoup aimé retrouver certaines expressions québécoises mais j’ai trouvé certains côtés « bon élève ».  J’ai eu du mal dans ce roman à vraiment trouver une voix particulière, un ton qui fait que je reconnaitrais ce style ou qui pourrait me permettre de le caractériser.  C’est bien, c’est propre, il n’y a pas de syntaxe à faire hurler mais il m’a manqué ce « petit plus » qui fait que j’accroche totalement à une plume.  Opinion over perso, of course.  Il faut dire que ça tombait juste après Gabrielle Roy dans mon ordre de lecture… Ceci explique peut-être cela. 

 

Ceci dit, je lirai volontiers le deuxième tome car il y a du potentiel et en plus, il s’agit d’un premier roman.  Je me plais à espérer que l’auteur continuera avec ses histoires bien menées et qu’en plus, avec l’expérience, elle trouvera une personnalité plus marquée à sa plume!

(2 commentaires)

  1. Sandrine

    Pas certain qu’on le trouve chez nous celui-là… Au fait, vous dites comment en langue officielle pour « young adults » ?

    Es-tu venue voir mon blog à sa nouvelle adresse, tout beau tout neuf ? Je voudrais bien ton avis 😉

    1. Karine :)

      Sandrine: Je vais aller voir ton novueau chez toi!  C’est la semaine des déménagements!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils