«

»

Sep 19 2013

Photo du profil de Karine:)

À toi pour toujours, ta Marie-Lou – Michel Tremblay

marie-lou.jpgAujourd’hui, c’est théâtre!

 

J’aime lire du théâtre, ceux qui me lisent le savent.  Et j’aime tout particulièrement lire le théâtre de Michel Tremblay qui réussit selon moi à créer des personnages très humains, souvent pas du tout sympathiques au premier abord, mais qui finissent toujours par me toucher d’une manière ou d’une autre. 

 

J’avais lu cette pièce ado et j’avais envie de la relire parce que dedans, il y avait le personnage de Carmen.  La Carmen de Sainte Carmen de la Main, que j’ai pu voir en comédie musicale cet été.  Comme toujours,les personnages de l’oeuvre de Tremblay se croisent et s’entrecroisent, évoluent.   Dans cette pièce, quatre personnages, deux époques.  Marie-Louise (la fameuse Marie-Lou) et Léopold, en 1961 d’un côté, leurs filles Carmen et Manon de l’autre, en 1971.  Dix ans après la fameuse journée qui fait la différence entre l’avant et l’après.   Quatre personnages toujours sur scène, des souvenirs, des allers-retours…  Une construction assez géniale et une évolution impressionnante pour le lecteur dans la perception des personnages.  Le tout en très peu de pages.  C’est fou à quel point Michel Tremblay réussit à alterner les points de vue, à nous faire réaliser les choses petit à petit. 

 

Parce que bon, rien qu’à voir comment vont Carmen et Manon, on sent que ça ne va pas bien se finir, tout ça. 

 

Carmen est maintenant chanteuse western sur la Main.  Elle a réussi à couper, à sortir de ce monde étouffant, ce monde de misère de gens nés pour un petit pain, où il n’y a aucun espoir de s’en sortir.  Quant à Manon, c’est tout le contraire.  Elle veut être sa mère, qui faisait pitié face à un mari abusif.  Faire pitié, c’était un peu la spécialité de Marie-Lou.  Et Manon est sa digne héritière.  Elle vit entre un bord de chaise et un crucifix, pour être ben ben malheureuse et martyre. 

 

Il y a avant tout une profonde solitude chez tous ces personnages qui ne réussissent pas à se rejoindre réellement.  Une solitude inouie, même. Beaucoup d’incompréhenson, de manipulation mais aussi de peur de l’avenir et de tentatives plus ou moins réussies d’évasion.  Ils ont tenté de s’adapter à leur vie, au monde en changement autour d’eux, avec un succès variable et mitigé, on se l’avoue.

 

Des personnages plus qu’imparfaits, qui ne vont pas bien du tout, qui ont pris les béquilles qu’ils peuvent mais qui ont réussi à me toucher d’une certaine façon.  Cette pièce n’a rien d’une comédie mais il y a quand même une petite dose d’espoir. 

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. yueyin

    hiiiiiiiii je VEUX le lire maintenant 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Va falloir que tu reviennes chez moi pour refaire une razzia québécoise!

  2. Aifelle

    Contrairement à toi je n’aime pas lire de théâtre. Pas grave, j’ai fort à faire avec tout ce que Michel Tremblay a écrit

    1. Karine :)

      Aifelle: C’est toujours une chance, en effet!  Je l’ai pour ma part découvert par son théâtre… c’est donc un amour particulier que j’ai pour cette partie de son oeuvre!

  3. DENIS

    pas très gaie cette pièce donc

    1. Karine :)

      Denis: Non, en effet, on n’y respire pas le bonheur!

  4. JainaXF

    J’avoue que le résumé ne me tente pas vraiment, encore une histoire qui a l’air assez déprimante…Je suis incorrigible, je sais !

    1. Karine :)

      Jainaxf: C’est en effet l’un des trucs de Tremblay les plus déprimants que j’ai lus!  Mais j’ai beaucoup aimé quand même!

  5. yueyin

    Tu as réussi à me convertir au théatre lu 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Et de quelle manière!  gnak gnak gnak!

  6. valentyne

    Peut être un jour , je lirai cette pièce ….parce que tu dis à la fin qu’il y a quand mêm un peu d’espoir ….

     

    bonne journée 😉

    1. Karine :)

      Valentyne: Oui, un peu… un tout petit peu!

  7. claudialucia

    Moi aussi j’aime lire le théâtre et j’aime encore plus le voir! j’ai eu la chance d’assister à une représentation de cette pièce au festival d’Avignon, l’année dernière; Je te mets le lien ici.

    http://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/2012/07/festival-off-avignon-2012-toi-pour.html

    1. Karine :)

      ClaudiaLucia: Je ne l’ai jamais vue au théâtre, cette pièce.  J’aimerais beaucoup!

  8. amiedeplume

    J’ai beaucoup aimé cette pièce de Michel Tremblay!

    1. Karine :)

      Amiedeplume: Je pense que je ne suis jamais tombée sur une pièce de Tremblay qui ne m’a pas plu!

  9. Genevieve

    Honte à moi, je ne l’ai jamais lu! Si je dis ça c’est parce qu’il est dans ma PAL depuis… 18 ans. À peu près.

     

    Il serait peut-être temps!

    1. Karine :)

      Geneviève: Il n’est jamais trop tard… je ne compte plus les années pendant lesquelles cette pièce a traîné dans ma biblio!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils