«

»

Juin 03 2013

Photo du profil de Karine:)

The Grey Woman – Elizabeth Gaskell

the-grey-woman.jpgCette nouvelle (yep, après l’avoir lue, j’ai finalement décidé que c’était une nouvelle – environ 80 pages… une longue nouvelle quoi!) de Gaskell figure dans un recueil de l’auteur que j’ai commencé il  y a un bon moment mais dont je déteste TELLEMENT le format que je sépare ma lecture.  Et non, ce n’est pas l’image que vous voyez mais je refuse de faire de la pub pour ce truc!  Voilà!

 

Cette nouvelle est une histoire dans l’histoire en fait.  Elle s’ouvre sur un personnage qui s’abrite de la pluie dans un moulin en Allemagne et dont la curiosité est attirée par un portrait, celui d’une jeune fille, la grand-tante du meunier.  Et c’est l’histoire de cette jeune fille, cette femme rendue « grise » par la peur, qui nous est racontée par l’intermédiaire d’une lettre à sa fille, écrite dans un moment de douleur de bouleversement. 

 

C’est une histoire terrible, bien entendu.  Dans la lignée du conte gothique, avec des accents de Barbe-bleue (moins les têtes), on rencontre Anna, qui épouse un jeune et riche Français et qui se voit coupée de son humble famille allemande.  Très beau, presque efféminé, elle l’épouse parce que quand on est une femme, on doit un jour avoir un foyer à soi.  Et c’est un bon mariage  non?

 

Bien entendu, rien ne va se dérouler comme prévu.  Elle aboutira dans une étrange demeure aux multiples racoins qu’elle ne peut pas tous visiter puis elle découvrira le secret de son époux, qui n’est pas celui qu’elle croyait.  Mais ça, on s’en doutait.  Elle se retrouvera dans une prison, sans droit réel, à la merci de son mari et des serviteurs, même si, dans les faits, elle est maîtresse de cette maison.   

 

Une atmosphère lourd, oppressante, des vengeances impitoyables, des fuites, des moments où on passe à un cheveu de la découverte… bref, une nouvelle tout à fait dans la lignée des fables gothiques.  Ce n’est pas inoubliable, on aurait voulu moins de coïncidences limite impossibles, une héroïne un peu plus forte, avec un réel caractère… mais j’ai bien aimé retrouver la plume de Gaskell, que j’aime toujours autant comme auteure! 

 

Mois anglais

 

victorien-2013.png

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Lou

    Je ne savais pas du tout qu’elle avait écrit une histoire se déroulant dans ce cadre, tu m’intrigues ! J’ai déjà noté « Cousine Phyllis » qui me tente beaucoup, d’ailleurs je vais vérifier mais j’ai peut-être l’histoire dont tu parles dans ma PAL également (dans un recueil). J’ai adoré voir ton pavé et la qualité de la typo assortie de commentaires sur ta vidéo !

    1. Karine :)

      Lou: Il est horrible ce pavé, n’est-ce pas?  Non mais, quelle terreur!  C’est un cadre assez étrange pour Gaskell.  Mais bon, c’est quand même elle.  Du coup, ça passe.

  2. Titine

    Je n’ai jamais lu de nouvelles gothiques de Gaskell, c’est un côté de son oeuvre que je ne connais pas. Et je crois qu’il va falloir que je me mette sérieusement à l’anglais si je veux en lire !

    1. Karine :)

      Titine: Moi non plus, je ne connaissais pas du tout.  Je ne savais même pas qu’il s’agissait de ça quand j’ai pris cette nouvelle dans le recueil (c’était la 2e… seule raison)!

  3. Syl.

    C’est une auteur qui m’intrigue ! Je n’ai lu que deux de ces livres et j’ai trouvé des univers différents. Pourtant on reconnait sa plume. Ce livre, je le note avec plaisir !!!

    1. Karine :)

      Syl: Oui, il y a un petit quelque chose qui fait qu’on la reconnaît bien.  De mon côté, j’ai lu Nord et Sud, Femmes et filles, Cranford, Cousin Phyllis, Lois the witch et celle-ci…  il en reste d’autres!  Et c’est bien!  Toi, tu as lu quoi?

  4. JainaXF

    Pourquoi pas, je vais voir si je peux le trouver pour ma liseuse, ça me fera un peu plus de classiques pour ce mois anglais (avec Dracula que je suis en train de relire) ! Et j’aime bien l’écriture de Gaskell, moi aussi ! 🙂

    1. Karine :)

      Jainaxf: Ah, Dracula!  J’ai limite envie de le relire!

  5. Alex-Mot-à-Mots

    Pas fan de romans gothiques. Tant pis pour moi.

    1. Karine :)

      Alex: Il y a quand même pas mal de ça dans cette nouvelle, en effet!

       

  6. DENIS

    à découvrir donc

    1. Karine :)

      Denis: Voilà!

  7. Arieste

    je ne savais pas non plus que cet auteur faisait dans le roman gothique, je vais m’y intéresser. Rajoute le logo du challenge victorien du coup 😉

    1. Karine :)

      Arieste: ah oui, je vais faire ça.  Genre dret là!  Je savais que j’oublierais!

  8. Virgule

    Est-ce que cette nouvelle fait partie du recueil d’histoires de fantômes de Gaskell ? J’espère qu’un jour on pourra lire ses nouvelles gothiques en français…

    1. Karine :)

      Virgule: Ouuuh, je ne sais pas du tout… attends, je vérifie…

      De retour… je n’ai rien trouvé… mais il n’y a pas vraiment de fantôme dans tout ça!

  9. Valérie

    Tu m’intrigues avec ton format. Raconte-nous tout, qu’est-ce qui est déplaisant?

    1. Karine :)

      Valérie; Das la vidéo je fais encore mieux, je vous le MONTRE!  En fait, c’et un recueil… de photocpies de vieux livres.  Trop large, difficile à lire, annoté… bref, l’enfer!

  10. Choupynette

    je n’ai lu d’elle que North and South, un peu laborieux mais très prenant. j’ai très envie de lire Cranford dont j’ai vu l’adaptation avec Judi Dench (j’adore cette actrice!)

    1. Karine :)

      Choupy: Et moi je veux voir l’adaptation! :))

  11. Manu

    Une auteure que je DOIS découvrir. Mais c’est pas trop ce que j’ai envie en ce moment.

    1. Karine :)

      Manu: Attends d’en avoir envie alors!  C’est toujours plus winner!

  12. bladelor

    Mauvais point : c’est une nouvelle
    Excellent point : c’est du Gaskell

    Je note donc, mais pour plus tard, quand j’aurai fait le tour de ses romans, j’ai de quoi m’occuper d’ici là ! 

    1. Karine :)

      Bladelor: Ah ouoi, il y a définitivement de quoi!

  13. Syl.

    J’ai lu « Nord et sud »… un régal !!!, puis après « Cranford » et j’ai fini l’autre jour « Les confessions de Mr. Harrison ». Je suis entrain de mettre ma conclusion au billet que nous faisons paraître dimanche avec Aymeline.
    Il m’en reste encore à lire et j’en suis ravie !

    1. Karine :)

      Syl : Moi aussi il m’en reste encore! mr. Harrison en fait partie.  Tu as aimé?

  14. Syl.

    Oh oui ! C’est plein d’humour, c’est léger, ironique et dans un passage bien triste… Je ne dis plus rien !!!! Lis-le !

    1. Karine :)

      Syl: Bon, parfait noté!  Il me faut maintenant le trouver.  Et disons que mes prochaines commandes ne sont pas pour demain.  Il le faut!

  15. yuko

    Tu recommandes quel livre pour découvrir cette auteure ?

    1. Karine :)

      Yuko: Je dirais Le Nord et le Sud.  Un roman assez long qui parle de l’industrialisation de l’Angleterre et des classes sociales.  J’ai adoré. Trois fois.

  16. Maeve

    Mon problème c’est que je ne suis pas fan de contes… J’ai plusieurs Elizabeth Gaskell dans ma PAL : peut-être l’occasion de découvrir enfin cette écrivaine – même si hors du Mois anglais 🙂

    1. Karine :)

      Maeve: Tu as lesquels?  Curieuse je suis!

  17. maggie

    Je ne connais pas encore cette nouvelle mais j’ai 4 ou 5 gaskell qui m’attendent… Je pense que lambiance gothico-fantastique me plairaient bien.

    1. Karine :)

      Maggie: Tu as lesquels? J’en ai quelques uns aussi mais je ne sais pas duuu tout c’est pour quand!

  18. maggie

    J’achète TOUT : j’ai les confessions de Mr Harrisson, la cousine Phyllis, Cranford, et même peut-être un autre, il faut que je fouille dans mes livres empilés !!!!!

    1. Karine :)

      Maggie: Je cherche Mr. Harrison depuis un momet… J’ai le livre avec Sylvia dans le titre et quelques autres nouvelles mais je ne sais plus lesquelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils