«

»

Juin 11 2013

Photo du profil de Karine:)

Oh, my dear! – T. J. Middleton

Oh-my-dear-.jpgQuel livre particulier.  Comme je ne lis jamais les 4e de couvertures, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre alors imaginez ma surprise quand dès le début du roman, on rencontre Al.  Al est cinquantenaire qui aime sa voiture et ses carpes (oui, vous avez bien lu.  Des poissons, glissants, avec des yeux globuleux, là), qui décide que sa femme l’emmerde.  Donc, il va la tuer.  En plus, il y a une jolie falaise de disponible.  Pourquoi se casser la tête, n’est-ce pas!  Et Banzaï, on est libre. 

 

Oui… mais non. 

 

Parce qu’après avoir commis son crime, il tombe nez à nez… avec sa femme, Audrey, qui n’était pas où elle devait être.  Comment on dit… oups?  Voilà notre homme un peu mal pris.  Et une jeune femme a justement disparu, ce même jour.  Of course, la police s’en mêle. 

 

C’est donc un condensé d’humour anglais et d’humour noir ma foi assez réjouissant qui nous est offert dans ce roman atypique.   Al est dans un pétrin considérable et tente par tous les moyens (généralement par les moyens les moins brillants et les plus méchants) de s’en sortir, en se fichant éperdument d’arroser tout le monde au passage.  En fait, non.  En tentant idéalement d’arroser tout le monde au passage.  Ça lui plaît.  Homme éminemment sympathique, comme vous pouvez le remarquer!

 

L’intrigue tient du vaudeville, avec les personnages loufoques qui entrent et qui sortent d’un côté et de l’autre souvent sans se voir et les tonnes de quiproquos qui s’en suivent forcément.  Entre la voisine au grand nez senteux qui fait des ballades dans les arbres et qui a une anciene vie over glamour, l’autre voisin et sa femme agoraphobe ou presque, le policier qui se soucie plus de ses 30 carpes (oui, un autre) que de son enquête, on a le choix.  Une panoplie de gens dans un petit village où tout le monde se connaît (limite que la couleur de leurs bobettes fait partie de la culture populaire) et où personne ne se mêle de ses affaires, où tout le monde tente de tromper tout le monde.  Pas idéal pour un meurtre, en fait.  Pas idéal du tout. 

 

J’aurais aimé apprécier certains des personnages (Alice, la voisine fumeuse de pot est encore ma préférée… quoi que la femme d’Al n’est pas mal dans son genre en plus) mais ils sont tellement, pour la plupart, soit méchants soit stupides que ce n’est pas facile du tout.  Et autre chose qui m’est très personnel, vu mon origine québécoise: l’argot anglais traduit en argot français, je mets toujours presque 100 pages à m’habituer.  Surtout quand c’est dans le corps du texte et pas seulement dans les dialogues.  Bizarrement, quand le roman est français ça ajoute à l’authenticité mais quand ça vient de l’anglais, j’ai du mal.  Et je dois souvent déduire ce que l’expression veut dire.  Ou chercher.  Si vous lisez du québécois bien argotique… vous me comprendrez!

 

Une histoire qui nous emmène dans tous les sens (si Audrey est en vie… QUI a fait un vol plané en bas de la falaise), vu que chacun raconte absolument n’importe quoi et qui m’a arraché quelques éclats de rire.  Certains réels, certains un peu jaunes.  Un roman où la morale est très accessoire et dont l’a finale m’a beaucoup plu!

(36 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. yueyin

    voilà un roman qui m’a l’air caustique comme tout 🙂

    1. Karine :)

      Yue: Oui, ça l’est.  Ils sont TELLEMENT détestables, là… c’est fou!

  2. keisha

    Le ifnal un peu rapide, mais… oui, parfait dans osn genre…

    1. Karine :)

      Keisha; Oui, c’est vrai que ça finit brusquement mais d’un autre côté, j’ia trouvé ça super réaliste, comme fin un peu « wtf »!

  3. Valérie

    C’est très intéressant ce que tu précises sur l’argot traduit en français.

    1. Karine :)

      Valérie: Vois-tu, pour moi, c’est plus difficile mais pour le lecteur français, aucun problème!  Le tout n’a pas les mêmes connotations, je trouve. 

  4. Alex-Mot-à-Mots

    Je suis intriguée, masi pas convaincue.

    1. Karine :)

      Alex: Peut-être que d’autres sauront te convaincre!

  5. pyrausta

    je me demande si…bon, tu as l’air d’avoir aimé malgré tout, je note…

    1. Karine :)

      Pyrausta: Oui, j’ai aimé.  J’ai mis un moment à m’habituer à l’humour (et aux personnages) mais ensuite, ça m’a bien plu, pour le côté caustique.

  6. Titine

    J’aime beaucoup le pitch de ce roman dont j’apprécierais sûrement l’humour noir.

    1. Karine :)

      Titine: Je suis curieuse de voir ce que tu en penseais, en fait…

  7. valeriane

    Tu tease bien le bouquin! ça donne envie de le découvrir en tout cas!

    merci pour ta chronique!

    1. Karine :)

      Valériane: Il ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais il va trouver son public!

  8. Syl.

    Déjà noté ! J’aime l’humour british…

    1. Karine :)

      Syl: Ca peut te plaire, alors!

  9. Lou

    Je me suis bien marrée à lire ton résumé ! C’est bien bête de se tromper de personne devant la falaise 🙂 Je note le titre, en anglais ou français peu importe, je ne connaissais pas du tout mais ça a l’air bien poilant ! pour l’argot j’imagine bien ton souci, j’ai déjà un train de retard pour comprendre des expressions québécoises courantes, alors l’argot, ce serait épique 🙂

    1. Karine :)

      Lou: Bon, on a quand même l’habitude d’entendre, on déduit… mais c’est juste plus difficile de s’imaginer en Angleterre dans mon cas!  En effet, le pitch est complètement loufoque!

  10. Grominou

    Je suis comme toi, l’argot français dans les traductions, j’ai de la misère!

    1. Karine :)

      Grominou: Fiou, je ne suis pas toute seule!  Je me trouvais un peu out of it!

  11. Manu

    Voilà qui pourrait vraiment me plaire !

    1. Karine :)

      Manu: Il y a des chances, en effet!

  12. Shelbylee

    J’hésite un peu mais pour l’instant, ils ne l’ont pas à ma bibliothèque. J’ai peur de ne pas adhérer. Mais je note le titre dans le coin de ma mémoire !

    1. Karine :)

      Shelbylee: C adépend de ton degré de tolérance aux personnages plus ou moins sympathiques et à l’humour super grinçant!

  13. lewerentz

    Je viens de l’offrir à ma soeur pour son anniversaire et j’espère qu’il lui plaira. Je pense que je l’emprunterai aussi à la biblio mais ce que tu dis sur la traduction de l’argot anglais m’inquiète un peu, je l’avoue.

    1. Karine :)

      Lewerentz: Je pense que pour toi, ça va aller mieux que pour moi.  Étant québécoise, c’est souvent plus difficile de bien me situer.

  14. Julia
    1. Karine :)

      Julia:  Merci de l’information.  Je vais aller fouiner sur le site!

  15. Chimère

    Ah ben tiens, pile poil l’avis dont j’avais besoin pour savoir si je dois le mettre dans mon petit carnet. Merci 

    1. Karine :)

      Chimere: J’espère que ça va te plaire!

  16. Liliba

    ça a l’air bien original, en tout cas !

    1. Karine :)

      Liliba: C’est particulier.  Disons que les malentendus et les quiproquos font qu’on a l’impression d’assister à du théâtre d’été, parfois!

  17. L'or rouge

    Pas très sympathique non, en effet, le bonhomme  Et en plus il se trompe de femme  Je l’avais déjà repéré chez Keisha… Bonne semaine Karine

    1. Karine :)

      L’or rouge: Il est même parfois dé-tes-ta-ble!  Mais on finit limite par s’y attacher.  Limite.

  18. Noukette

    Celui là, je me l’emmène en vacances ! 😉

    1. Karine :)

      Noukette: Hâte de voir ce que tu vas en penser, de cet humour particulier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils