«

»

Oct 31 2012

Photo du profil de Karine:)

Gemma Bovery – Posy Simmonds

Gemma-Bovery.jpgPrésentation de l’éditeur

Sur mon roman graphique, il n’y a que des citations de journaux… je vous épargne ça!

 

Commentaire

De l’auteure, j’avais adoré Tamara Drewe (d’ailleurs, je ne sais plus du tout où j’ai bien pu mettre ma copie de ce dernier… va falloir appeler Sherlock).  Du coup, il était évident que j’avais envie de lire Gemma Bovery, comme lui inspiré d’un roman classique.  Pas difficile de deviner lequel.  Pourtant, ma copine Pimpi n’avait pas vraiment aimé alors j’ai retardé l’affaire et j’avais limite peur.

 

Et j’avais peur pour rien. J’ai vraiment beaucoup aimé.

 

J’ai finalement beaucoup aimé ce roman graphique peu conventionnel dont la structure m’a également beaucoup plu.  Le roman s’ouvre donc sur le boulanger d’un petit village français et qui semble avoir de la difficulté à composer avec la mort de Gemma Bovery.  Pas de spoiler ici hein.  Je pense que c’est la première phrase.  C’est en grande partie à travers ses yeux à lui que nous sera racontée l’histoire, mais pas que.  Nous aurons aussi accès au journal de Gemma et à des scènes de BDs plus classiques. 

 

Après un chagrin d’amour, Gemma épouse Charlie, divorcé un peu nonchalent et père de deux enfants.  Se sentant prise en otage par Judi, l’ex de Charlie, elle décide de tout plaquer pour aller vivre outre-manche, au beau milieu de nulle part.   Après un début idyllique, elle commence à sérieusement s’ennuyer et sa vie semble suivre le cours de celle de sa célèbre presque homonyme, ce que remarque tout de suite Raymond Joubert, le boulanger. 

 

Ici, tout le monde en prend pour son rhume. Le ton est ironique, le portrait de la vie dans le petit village de Normandie est mordant, les anglais en visite sont très drôles et un peu pathétiques à la fois.  Parce qu’ici, nul n’est super sympathique.  Joubert énerve incroyablement (on aurait le goût de lui dire de se mêler de ses oignons), On regarde aller Gemma, avec ses lubies, ses gros trips, ses hauts et ses bas et on se dit que ça ne peut pas bien virer.   On aurait le goût de secouer Charlie et le ton manipulateur et exigent de Judi me rappelle certaines personnes.  Le tout est voué au drame, ça ne PEUT pas bien finir, malgré l’aspect bucolique et quotidien du décor.  J’aime toujours ces petits et grands drames qui se passent derrière des volets clos.

 

Les dessins sont en noir et blanc, parfois dans des bulles, parfois non mais ils apportent toujours au texte et ajoutent quelque chose au récit.  Bref, un roman graphique que j’ai beaucoup aimé et je lirai sans doute autre chose de l’auteur.  Si je trouve.

(25 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. keisha

    Je l’ai lu deux fois, et je recommencerais bien, tiens!

    1. Karine :)

      Keisha: Et moi, je vais certainement recommencer un jour!

  2. Noukette

    Je n’ai toujours pas tenté cette auteure… Je commence par qui alors… Gemma ou Tamara ?

    1. Karine :)

      Noukette: Les deux pourront faire l’affaire! :))  You choice!

  3. niki

    lu à sa sortie, et adoré 

    1. Karine :)

      Niki: On se rejoint là-dessus.

  4. Turquoise

    Comme Niki, lu à sa sortie…mais contrairement à elle, il m’est tombé des mains…Je crois que ce genre n’est pas fait pour moi…

    1. Karine :)

      Turquoise: Tu n’es pas la seule… j’en connais plusieurs à être mitigées.

  5. Manu

    Il est dans ma PAL en anglais, donc pas encore eu le courage de le lire !

    1. Karine :)

      Manu: Ca se lit super bien!  Bon, il y a beaucoup de texte, quand même (davantage roman graphique que BD) mais je suis certaine que tu vas y arriver!

  6. Michel

    J’ai adoré ces deux livres, mais je n’en trouve pas d’autres et il en publie peu !

    1. Karine :)

      Michel: Oui, et c’est dommage…

  7. Cristie

    Cela donne envie !!

    1. Karine :)

      Cristie: Il m’a beaucoup plu, en tout cas.

  8. Virgule

    Tu me rappelles que je voulais le lire ! Je suis presque sûre que ça me plaira. Mais à lire ton billet, je ne vois pas bien le rapport avec Madame Bovary, à part la normandie, Charlie au lieu de Charles et 2 ou 3 détails dans ce genre là. Est-ce que c’est une transposition dans le monde d’aujourd’hui ?

    1. Karine :)

      Virgule: Oui et non, en fait.  Je ne veux pas tout vendre l’histoire mais on parle beaucoup du roman dans l’histoire 😉

  9. Joelaindien

    Hello ! un passage et un petit coucou pour te signaler que suite à l’ouragan Sandy, et les debâts sur les conséquences du réchauffement climatique j’ai fait une carte des catastrophes naturelles dans le monde depuis 2008, très instructif sur certains points ! @+

  10. **Fleur**

    J’ai beaucoup aimé Tamara alors Gemma m’attend sagement depuis un petit moment. D’après ce que tu en dis je devrais aimer aussi !

    1. Karine :)

      Fleur: J’espère que ça te plaira autant qu’à moi.  Plusieurs ont eu des avis plus mitigés.

  11. lewerentz

    Bel article ! Pareil que toi, j’avais adoré « Tamara » mais étais a priori plus réservée sur celui… que j’ai encore plus aimé ! Cela fait un moment que je pense à P. Simmonds et samedi, je suis d’ailleurs allé chez mon libraire pour commander « Literary life » 🙂

    1. Karine :)

      Lewerentz: Oh, tu me tentes, là.  Tu me diras si tu as aimé Literary life!

  12. l'or des chambres

    J’avais adoré Tamara alors quand j’ai vu que Gemma allait être réimprimés (il était indisponible en France) je l’ai attendu avec impatience…. et me suis jeté dessus à sa sortie… Pas encore eu le temps de le lire mais ça ne saurait tarder

    1. Karine :)

      L’or des chambres: Ah, ça nous connaît ça, nous jeter sur un livre… et le laisser dans la pile!  J’espère que ça te plaira!

  13. Violette

    moi aussi j’ai adoré!!!

    1. Karine :)

      Violette: Cet auteur de BD est définitivement à suivre!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils