«

»

Août 22 2012

Photo du profil de Karine:)

L’histoire de Pi – Yann Martel

L-histoire-de-Pi.jpgPrésentation de l’éditeur

Il n’y en a pas sur mon édition… seulement une bio de l’auteur, Yann Martel, un francophone né à Montréal qui écrit en anglais.  Je n’en placerai donc pas non plus… vous allez être obligés de lire mon billet.

 

Commentaire

Ce livre, je l’avais commencé il y a plus de 10 ans.  J’avais abandonné page 60.  Je l’ai remis dans ma pile, bien décidée à dépasser la fameuse page 100 où, selon plusieurs lecteurs, il se passe (enfin) quelque chose.  Cette lecture commune avec GeishaNellie et Perrine était donc providentielle vu que toute seule, je ne sais pas si j’aurais eu le courage. 

 

C’est un livre qui a reçu des prix.  Plusieurs personnes à qui je fais confiance ont adoré et après être parvenu jusqu’à la fin du roman, je peux comprendre pourquoi.  Mais qu’est-ce que j’ai pu m’ennuyer (voire même m’emmerder) pendant une grande partie de ma lecture!

 

Le roman s’ouvre sur un homme qui raconte son histoire à un écrivain.  Il doit être dans la quarantaine mais l’aventure qu’il va nous raconter s’est passée alors qu’il avait 16 ans.  Il nous parle alors de son enfance, dans un zoo de Pondichéry, en Inde.  On sent tout de suite le regard de l’enfant qui vivait dans un monde à part et l’auteur réussit bien à nous faire ressentir cela.  Mais sérieusement, presque 60 pages à entendre parles des moeurs des animaux (que l’on connaissait déjà) et des coutumes d’un zoo (déjà connu aussi), c’est long.  Bien long.  Ensuite, on  nous parle de religions et de croyances.  Et on se demande ce que ça peut bien faire là, cette grande histoire sur le l’hindouisme, le christianisme et la religion musulmane.  Bon, c’est toujours moins pire que les histoires d’animaux et la candeur du regard de Pi est agréable.  Après presque 40 pages, j’en ai eu – encore – un peu assez hein… Bon, on comprend le pourquoi plus tard, bien entendu.  Mais pour la lectrice que je suis, il y avait des longueurs. 

 

Finalement, le naufrage (parce qu’il y a naufrage) arrive.  Vous pourriez vous en douter à voir la couverture alors je ne spoile pas grand chose.  Il y aura un loooong moment de la vie palpitante d’un naufragé sur un canot de sauvetage.  Bien entendu, les circonstances sont particulières.  Bien entendu, il y a des phrases magnifiques, des images particulièrement évocatrices.  On ressent l’intensité de la peur, de la solitude, de la foi aussi.  La relation qui se tisse est intense et troublante, fascinante par moments. 

 

Toutefois… qu’est-ce que j’ai pu m’ennuyer.  La largeur exacte de la coque, l’endroit où se trouve le casier, la description précise du canot, les routines, la façon dont il va survivre, la chasse, la pêche, la façon (pas toujours ragoutante) de manger… c’est long et très répétitif (vous me direz que c’est normal vu la situation).  Puis, par la suite, un long rebondissement plus intéressant pour moi à lire parce que différent du reste mais je crains d’avoir manqué une partie de la symbolique de ces algues et de ce microcosme.  Si quelqu’un peut m’éclairer…

 

Finalement, la fin.  Dont je ne vous parlerai pas vraiment mais qui a pour moi éclairé le roman et qui m’a donné à réfléchir.  Même que je suis contente de l’avoir terminé, juste pour ça.  Un roman que j’ai trouvé bien écrit, joliment imagé (certaines descriptions du ciel sont magnifiques) mais pour lequel je n’étais sans doute pas le public idéal.   Une réflexion intéressante sur les croyances, sur la foi, sur la solitude et la force de l’homme dans des circonstances extrêmes.   Dommage que ma lecture ait été si pénible…

 

Les billets de GeishaNellie et Perrine.

(34 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ys

    Un livre arrêté en route aussi. La fin vaut la peine ? Bon… si j’échoue sur une île déserte, peut-être…

    1. Karine :)

      Ys:  :)))  Si tu veux, je peux te raconter la fin 😉  Je l’ai déjà fait pour plusieurs personnes hein!  Je comprends le pourquoi de tout ça après avoir lu la fin mais reste qu’il y a des longueurs.

  2. keisha

    Je n’en ai pas un mauvais souvenir, et pas si long? Bon, il y a longtemsp…

    1. Karine :)

      Keisha: Tu sais, la plupart des gens a beaucoup aimé… moi, j’ai vraiment trouvé ça long.  Peut-être que ce n’était simplement pas pour moi.

  3. Manu

    Vu ton avis, je doute de le lire ! 

    1. Karine :)

      Manu: J’aurais du  mal à le conseiller, en fait… mais j’aurais dû trouver des liens de gens qui ont aimé. 

  4. Le Papou

    Pour une fois, tu ne me tentes pas.

     

    Le Papou

    1. Karine :)

      Le Papou: :)))    Je sais que je ne me fais pas super tentante sur ce coup…

  5. Theoma

    qu’est-ce qu’on m’en a parlé ! jamais eu envie… un film sort bientôt…

    1. Karine :)

      Theoma: Yep… je me demande comment on va réussir à traduire ça en film. 

  6. niki

    il est dans ma PAL parce qu’on me l’a offert il y a un certain temps déjà – je n’avais pas bien accroché lorsque je l’ai entamé, je l’ai donc remis en attente

    1. Karine :)

      Niki: Moi non plus je n’avais pas accroché la première fois.  Je ne peux pas dire que j’ai super accroché la 2e non plus hein…  Mais je voulais le finir parce qu’on m’avait dit que c’était génial…

  7. Jules

    En entendant parler de la sortie prochaine du film, je me suis dit que je pourrais essayer de le lire à nouveau, reprendre de la page 116… Bof, je regarderai peut-être le film plutôt!

    1. Karine :)

      Jules: Je pense que je regarderai le film aussi, ne serait-ce que pour voir comment ils ont transposé ça.  Mais j’ai trouvé ma lecture laborieuse… c’est le moins qu’on puisse dire. 

  8. Noukette

    Ce roman me dit effectivement quelque chose… mais j’ai moi aussi peur de m’ennuyer avec cette lecture…

    1. Karine :)

      Noukette: Il a été super populaire il y a quelques temps. Et là, avec le film, il risque de faire un retour en force.  Mais bon, c’est rare que je m’ennuie autant en lisant un livre. 

  9. Amélie

    Je l’ai lu il y a longtemps (à peu près à sa sortie, je pense) & j’avoue que je me souviens presque juste de la fin (ça, & une passe bizarre où il est sur une île de plantes séductrices qui lui ramolissent le cerveau…?) — & c’est peut-être mieux comme ça! 😉 Ma mémoire sélective a probablement évacué tous les bouts que j’avais trouvés plates… ;p

    1. Karine :)

      Amélie: :)))  Oui, il y a une passe bizarre de plantes étranges.  Je me demande d’ailleurs ce qu’elles signifient.  Je pense que j’ai vraiment passé à côté de ce roman. 

  10. pimprenelle

    Pas une priorité de lecture donc… Je passe mon tour!

    1. Karine :)

      Pimprenelle: Disons que je suis tellement passée à côté que j’aurais du mal à le conseiller n’est-ce pas.  Il faudrait que je trouve des avis positifs pour contrebalancer.

  11. Grominou

    C’est drôle comme on peut avoir une expérience complétement différente d’une lecture…  J’ai adoré, du début à la fin! Je ne savais pas qu’il y aurait un film, cela m’inquiète un peu, je dois dire…

    1. Karine :)

      Grominou: Ah, je suis contente d’avoir un commentaire de qqn qui a adoré.  Vous êtes quand même une majorité.  Je me demande bien comment ils vont faire passer leurs messages dans le film, en effet… à voir. 

  12. Brize

    Depuis le temps que j’entends parler de ce livre et que, je ne sais pas pourquoi (un pressentiment ?), je ne me décide toujours pas à le lire…

    Donc, là, je me disais que tu allais rejoindre le coeur des lecteurs enthousiastes et que j’allais peut-être, enfin, me décider, mais non, tu ne réussis pas à me faire sauter le pas  !

    1. Karine :)

      Brize: Je ne me fais pas très convaincante, hein…  Et non, je ne rejoins aucun choeur… Dommage, je voulais vraiment aimer. 

  13. GeishaNellie

    Je suis persuadée que le film sera bien meilleur que le livre, mais au moins, on l’a lu ouf !

    1. Karine :)

      GeishaNellie: Oui, on a réussi!  Je me demande bien comment ils vont faire ressortir les questionnements dans le film.  Je suis curieuse, en tout cas. 

  14. Suzanne

    Abandon malgré deux tentatives!

    1. Karine :)

      Suzanne: Je ne suis pas toute seule alors, à avoir eu du mal.  Là, je me suis forcée!

  15. benoit richard

    j’aimerais vous faire part de mss réflexions à propos de livre Histoire de PI dont vous parler dans votre blog.

    POur ma part il s’agit d’un grand livre Je vous explique la raison. 

    En premoier lieu, il y a une réflexion sur l’ewxistence de Dieu qui est toute théorique dans la vie de PI lorsqu’il se trouve en Inde, mais une fois qu’il ,échou sur la terre ferme il est devenu un autre homme,   il est unifié et sa pensée est devenue plus simple. L’histoire de son arrévée aux rivages du Mexique est très sembleble à un accouchement.      Je m’explique. Il quite un milieu humide qui est la mer (mère) pour mettre les pieds sur le sec.  Les  gestes que les villageois posent pour soigner Pi ressemble beaucoup aux soins que nous faisons au nouveau- né. Cela renforce l’image que Pi est un homme nouveau.

    ON pourrait également ajouter que la barque de PI peut être symbolique de l’arche de NOé puisque nous avons affaire dans ce livre à un conte religieux puisque l’auteur est un philosophe Le déluge représente le chao du monde et que le sec est plutôt la nouvelle alliance.

    1. Karine :)

      Benoit Richard: Après avoir lu le roman, j’ai fouiné un peu (pour voir ce que j’avais manqué) et j’ai vu ces théories aussi sur la signification du roman.  Il y a en effet des points intéressants au sujet de la transformation, la gestation, l’homme nouveau.  Mais of course, je n’avais rien vu toute seule de la comparaison à la grossesse.  J’avais simplement vu que son expérience l’avait profondément changé. 

       

      J’ai par contre beaucoup aimé la réflexion sur la foi, la croyance.  Mais bon, n’empêche que je n’ai pas apprécié pleinement ma lecture quand je l’ai faite.  Mais je suis contente de l’avoir lu.

  16. amiedeplume

    Je dois avouer que je partage ton avis sur ce livre… Beaucoup trop de longueurs à mon goût…

    1. Karine :)

      Amiedeplume: J’ai vraiment eu l’impression de passer à côté de quelque chose.  Je pense que ce n’était sipmlement pas pour moi. 

  17. Olya

    Bon, je viens de te le dire y’a 5 secondes sur Facebook, mais moi j’ai beaucoup aimé. 

    Tout, tout, tout. 

    Concernant les différentes interprétations que l’on peut faire de ce roman, ce que j’ai apprécié, c’est que chacun peut se faire la sienne. Celle dont un de tes commentateurs parle, avec la naissance d’un nouvel homme, j’avoue que je ne l’avais pas vu de la sorte, mais ça se tient. 

    En tout cas, c’est un livre dont la fin ne peut pas laisser indifférent, même si le roman ennuie à certains moments. 

    1. Karine :)

      Olya: C’est aussi ce que j’ai aimé dans le roman : que chacun puisse interpréter à sa manière.  C’est pour ça que je dis que la fin a « sauvé » le coup pour moi.  Je me demande vraiment comment ils ont pu faire ressortir tout ça dans le film, par contre.  Je suis super curieuse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils