«

»

Juin 17 2012

Photo du profil de Karine:)

Tout ton portrait! – Isabel Wolff

Tout-ton-portrait-.jpgPrésentation de l’éditeur (en partie, j’ai enlevé une phrase ou deux)

Ella Graham est portraitiste.  Familles, parents, célébrités locales et commandes de plus en plus nombreuses lui valent une notoriété grandissante. Mais quand sa sœur cadette lui demande de peindre le portrait de son fiancé, Nate, Ella est consternée. Elle déteste Nate et se méfie de lui. Pourtant, au fil de leurs séances de pose, Ella comprend qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Au même moment, son père, qui n’a pas donné de nouvelles depuis près de trente ans, réapparaît soudain. 

 

Tandis que sa soeur organise le mariage de ses rêves, Ella est face à un dilemme: ébranler son entourage en disant la vérité ou subir en silence les conséquences de son secret…

 

Commentaire

Je n’avais jamais lu Isabel Wolff. On m’avait bien dit d’elle qu’elle écrivait « de la bonne chick litt » mais je n’avais jamais été vérifier par moi-même.  Voilà donc chose faite. 

 

« Tout ton portrait! » est un roman qui se lit tout seul.  En à peine une soirée (interrompue par Sherlock, ajustements de télé et autres urgences paternelles… mes parents chez moi, ça aide, ça distrait, mais ça occupe aussi.  Surtout quand il est question de mon père et de sa sacro-sainte télé.. mais passons…), j’ai passé au travers de ces 400 pages sans trop me poser de questions.  J’ai bien aimé, ça a été un moment de lecture agréable et distrayant mais ça ne restera probablement pas gravé dans ma mémoire non plus.  Mais je m’explique.

 

L’histoire est celle d’Ella, 35 ans, portraitiste qui commence à avoir un petit succès.  Elle ne peint que sur séance de pose.  Ella n’est pas une célibataire-qui-ne-pense-qu’à-se-caser-à-tout-prix.  Elle est seule mais le vit plutôt bien.  Son père les a quittées, sa mère et elle, lorsqu’elle avait 5 ans et elle a été élevée par Roy, le mari de sa mère et père de sa soeur Chloé, qu’elle adore.  Et voilà que Chloé va se marier.  Avec Nate, qu’Ella n’aime pas du tout en raison d’une conversation surprise entre lui et une femme qu’il appelait « bébé » au tout début de ses fréquentations avec sa soeur.    Sauf que bon, comme on peut le deviner, tout va changer.  Surtout quand Chloé décide d’offrir à Nate un portrait peint par sa soeur comme cadeau de noces. 

 

Bizarrement, dans ce roman, l’histoire d’amour ne m’a pas vraiment touchée.  Ce que j’ai aimé, ça a été plutôt la description des séances de pose, les relations qui se nouent entre l’artiste et le modèle, la démarche du peintre vis-à-vis de son tableau.  J’ai aimé rencontrer ces gens lors des séances, comprendre leurs motivations et tout ça.  Et j’ai souri quand elle « donne vie » au tableau.  Ce détail m’a beaucoup plu.   J’ai beaucoup aimé rencontrer Iris et entendre son histoire.  Beaucoup aimé l’évolution de Céline aussi.  

 

Pour le reste, même si j’ai aimé lire les pensées d’Ella parfois en italiques, je dois avouer que j’ai trouvé la pirouette finale un peu facile.  Et que j’avais vu très clair dans son histoire familiale dès le début, ce qui a fait que si j’ai trouvé cette recherche d’identité, ce conflit intérieur intéressant, je n’ai nullement été surprise et j’étais étonnée que personne n’ait rien vu.  J’aurais aussi aimé plus de nuances dans le personnage de la mère, qui aurait pu agir de la même façon, pour les mêmes raisons, en paraissant un peu moins manipulatrice et égoïste.  On nous dit que ce n’est pas ça, on croit deviner que c’est une femme blessée profondément, mais on ne le sent pas vraiment à la lecture du roman.   J’avoue que dès le début, elle m’a agacée plus que touchée, ce qui est inhabituel chez moi avec ce genre de personnages. 

 

Bien entendu, on n’échappe pas à certains clichés mais malgré tout, c’est une lecture détente qui se feuillette parfaitement au soleil, avec une petite coupe de rosé.  Ne vous inquiétez pas, même avec le vin, vous allez quand même tout comprendre. 

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mango

    Un livre détente de cette auteur,  c’est bon à prendre aussi! 

    1. Karine :)

      Mango: Tout à fait.  Ca fait du bien, la détente, parfois!

  2. bladelor

    J’ai envie de le noter, tiens ! Jamais lu cet auteur…

    1. Karine :)

      Bladelor: Elle écrit principalement ce genre de roman, je crois.  J’ai bien aimé, malgré la facilité de la fin!

  3. Liliba

    Je crois avoir lu Les Tribulations de Tiffany Trott, mais je n’en ai aucun souvenri… pas bon signe, ça !

    1. Karine :)

      Liliba: C’est une lecture un peu bonbon… je ne suis pas certaine de m’en souvenir dans quelques années mais j’a passé en général un bon moment.

  4. Thomas (@thomaslouis)

    C’est vrai que l’intrigue fait vraiment chick-litt.. un peu trop à mon goût, haha

    1. Karine :)

      Thomas: Yep, c’est chick litt ;)))  Aucun doute là-dessus!

  5. yueyin

    Le premier Wolf que j’ai lu m’a bien plu (c’était une histoire de journaliste des courrier du coeur) mais quand j’en ai essayé d’autres, je le suis ennuyée… zarbi

    1. Karine :)

      Yue: Bon, je vais essayer de trouver la journaliste des courriers du coeur alors, si je veux poursuivre avec l’auteure!

  6. Cess

    Heu ? ne me dis pas qu’elle va tomber amoureuse du mec de sa soeur quand même ?!

    1. Karine :)

      Cess: Mais je ne te dirai rien du tout! ;))  (Mais bon…

       

       

       

      *chuchoté because SPOILERS

       

      oui

  7. Cess

    ******************* SPOILERS *********************

     

    Heu ? y’a que moi que ça dérange que la fille se tape le mec, heu, le fiancé, de sa soeur ?
    Je trouve ça totalement immorale.

    1. Karine :)

      Cess: La façon que c’est fait, bon, ça peut limite passer.  Disons qu’avec ce qui arrive, ça peut se comprendre.  Mais tu sais, tant qu’à faire ça, j’aurais aimé qu’ils osent vraiment y aller… là, c’est un peu bonbon étant donné les circonstances…

  8. Cess

    Mouais… Moi j’ai du mal quand même…
    C’est comme les livres où des frères et soeurs tombent amoureux, ou des cousins, moi je n’y arrive pas…

    1. Karine :)

      Cess: Tiens, dans les livres, ça, ça ne me dérange pas.  En vrai ce serait sans doute autre chose mais dans plusieurs livres que j’ai adorés, ça arrivait. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils