«

»

Juin 09 2012

Photo du profil de Karine:)

Frankly, my dear – Gone with the wind revisited – Molly Haskell

Frankly-my-dear.jpgPrésentation de l’éditeur

Ben… il n’y en a pas vraiment, sur mon livre, en fait… et je suis trop paresseuse pour chercher sur le net!

 

Commentaire

Ceux qui me suivent depuis un bon moment savent que « Autant en emporte le vent » et moi, ça a été LA grande histoire d’amour de mon adolescence.  J’étais amoureuse de Rhett, en fait.  À 13 ans.  Même si bon, comme plusieurs peuvent l’imaginer, si un homme de 35 ans m’avait draguée à ce moment, j’aurais fait EWWWW avec conviction!  Mais bon, dans les romans, c’est autre chose, n’est-ce pas! 

 

Du coup, je ne résiste jamais à un livre en rapport avec le roman ou le film, que je sais un peu par coeur.   J’ai lu des biographies diverses (acteurs, personnes associées à la production, Margaret Mitchell), des making of…  Bref, je n’entrais pas dans cet essai complètement à l’aveuglette.  Et bon, tout de même, je pense que c’est une bonne chose. 

 

L’auteur, Molly Haskell, née en 1939, est critique de films.  Elle traite surtout du rôle de la femme dans le cinéma, d’après ce que j’ai pu lire d’elle.  Du coup, cet essai est teinté de ses domaines d’étude et elle parle du roman à la lumière de ses connaissances sur la condition sociale et féminine ainsi que des rôles sociaux.   Elle tente de mettre en relief les raisons qui ont fait d’Autant en emporte le vent un roman qui traverse le temps et qui parle encore aux lecteurs d’aujourd’hui.  Elle nous livre plusieurs anecdotes sur Mitchell, sur le casting, sur le tournage du film et ouvre sur l’esclavage, la perception du Vieux Sud mythique, avec ses Belles et sa Cause, le rôle de la femme, la vision du gentleman sudiste, bref, tout ce qui pour moi a été légendaire quand j’étais adolescente.  Sans analyser ni le roman ni le film, elle nous parle toutefois des personnages et des thèmes principaux, tout en comparant avec romans et films de l’époque.

 

Par contre, si vous n’êtes pas familiers avec la production du film ou le star system de l’époque, vous risquez d’être un peu perdus parmi cette avalanche de noms et d’anecdotes les concernant.  En effet, l’auteur nous parle par thèmes, elle ne nous décrit pas la production du film par étapes.  Elle ne compare pas non plus en détails roman et film,  mais traite des deux simultanément.  Si on ne sait pas trop ce qui se passe dans quoi, on peut facilement être mélangé et avoir une impression de fouillis.   Quant à moi, qui connaissait déjà les anecdotes, les personnes et l’histoire du roman et du film, j’ai aimé me les remémorer mais j’ai surtout apprécié les interprétations personnelles de l’auteur face aux personnes réelles et à la fiction, ainsi que les mises en relief des différences/ressemblances entre différentes oeuvres.

 

Et bon, j’ai aimé me rappeler la fascination que j’ai eue pour ces plantations (que j’idéalisais, hein… j’avais 13 ans!) et ses belles dames en robes magnifiques.  Je me suis souvenue d’avoir regardé évoluer la relation Scarlett/Mélanie, d’avoir ragé devant les occasions manquées entre Scarlett et Rhett (je voulais épouser un pirate, rien de moins), d’être passée de l’admiration à la déception en ce qui concerne l’idéaliste Ashley.  Certaines scènes sont gravées dans ma mémoire pour toujours, je crois!

 

Un essai intéressant, qui se lit très facilement, mais surtout pour les amateurs d’Autant en emporte le vent, et ce même si ni le roman ni le film ne sont considérés comme parfaits… ce qui est toujours ça!

(26 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Frankie

    Hiiii, moi aussi j’étais amoureuse de Rhett quand j’étais ado ! Comme j’ai eu l’occasion de le dire plusieurs fois ici, je suis fan absolue d’Autant en emporte le vent et de Scarlett ! Ce livre doit être sympa !

    1. Karine :)

      Frankie: Ah, Rhett… soupirons!  Mon livre préféré sur le making of, c’est celui-ci.  En français en plus!

  2. l'or des chambres

    Le milieu du cinéma ne me tente pas vraiment, c’est comme si je regardais derrière le rideau, en fait quand je regarde un film je ne veux même pas savoir si il y a un décor derrière, un acteur, des répliques… Je veux juste rêver avec une belle histoire et des personnages, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire mais en fait c’est ça !! J’aime ce film mais si je lisais ce livre je pense que je l’aimerais moins (oui, je sais, je suis parfois très compliquée, en tout cas mon mari et mes enfants me le disent souvent ) Bon week end Karine

    1. Karine :)

      L’or des chambres: Ah oui, je comprends tout à fait ce que tu ressens!  C’est bien de voir la magie et rien d’autre!  Moi c’est comme ça avec le cirque et la magie… je ne veux rien savoir!

  3. L'irrégulière

    Je ne suis pas sûre que ça me plairait, malgré mon amour pour le film. Ah, ce Rhett, quel homme !

    1. Karine :)

      L’irrégulière: Rhett est un homme, un vrai! 

  4. Lou

    Mmh le sujet m’aurait intéressée mais je n’y connais rien alors je serais perdue en effet. Par contre un reportage sur le même sujet, j’adorerais 🙂 (oui oui un petit coucou je refais surface le temps d’une fin d’aprem à me poser enfin un peu)

    1. Karine :)

      Lou: Oui, peut-être un peu perdue! Ce n’est pas le premier ouvrage que je conseillerais.  Et ravie de te revoir virtuellement, à défaut d’avoir pu te croiser… lors de ma prochaine escale parisienne, on s’organise!

  5. Miss Léo

    Je suis comme toi grande amatrice du roman et du film, que je connais tous deux par coeur depuis que j’ai quinze ans. Mon édition en anglais de GWTW est d’ailleurs en piteux état (je crois que c’est le livre de ma bibliothèque que j’ai le plus relu). J’étais également très friande d’anecdotes concernant le tournage du film, étant par ailleurs très attirée par le cinéma américain de l’âge d’or d’Hollywood. Bref, tout ça pour dire que je pourrais bien me laisser tenter par le livre que tu présentes ! 🙂

    1. Karine :)

      Miss Léo: Tu as vu les autres dont j’ai parlé?  Celui-ci est le moins « accessible » de ceux-là… mais j’en ai lu deux autres qui sont bien plus simples… en français!

  6. Alex-Mot-à-Mots

    Pas passionnée par le sujet, mais la photo de couverture est très belle.

    1. Karine :)

      Alex: Oui, elle est superbe!  Les robes de Scarlett sont toutes belles, je trouve.

  7. Frankie

    Merci pour le lien ! J’ai lu aussi un livre sur le making of de Gone with the wind mais c’était il y a tellement longtemps que je ne sais plus lequel c’était !

    1. Karine :)

      Frankie: C’Est peut-être celui-là… il y en a un autre de Robert Flamini aussi, avec moins d’images.

  8. Syl.

    Cette silhouette qui se découpe en ombre, comme elle est devenue culte !

    1. Karine :)

      Syl: Tout à fait!  J’aime ces images, elles sont tellement évocatrices pour moi!

  9. kroustik

    Engouement pas si rare autour de moi 😉 . Je suis plus adepte de la période post plantations, après l’âge d’or du Sud. Mais cette région m’a aussi littérairement passionné pendant une longue période.

    1. Karine :)

      Kroustik: La période post-plantation est aussi bien intéressante.  En fait, l’histoire de cette région m’a toujours intéressée!

  10. Minou

    Je crois que je dois être une des rares personnes qui n’a pas aimé le film (j’ai voulu le voir avant de lire le livre, mais j’ai arrêté après 5 minutes…) et n’étais pas amoureuse de Rhett. ^^ J’ai par contre apprécié le livre, ainsi que l’une de ses suites et ai découvert avec quelques années de retard la comédie musicale de Presgurvic.

    Le livre que tu présentes me semblait intéressant, mais je crois ne pas connaître assez le sujet pour m’y lancer, d’après ce que tu en dis… Je verrai s’il croise ma route, mais ne le chercherai sans doute pas trop.

    1. Karine :)

      Minou: Quelle suite as-tu aimée?   Je n’ai pas vu la comédie musicale, j’ai un peu peur, en fait!  Pour ce livre, en effet, je crois qu’il faut avoir aimé le film, du moins un peu, pour que ça nous intéresse!

  11. Flo

    Je ne vais pas avoir grand chose à dire vu que j’ai trouvé le film horriblement long (même en deux parties, c’est miracle que je ne me sois pas endormie pendant les pubs !). Cela dit, j’aime bien quand quelqu’un est passionné par un sujet et le creuse à fond, juste pour son plaisir.

    1. Karine :)

      Flo: Dans mon cas, selon certains, ça frise l’obsession :))  Je ne me lasse pas de lire là-dessus, ça a marqué mon adolescence.

  12. Minou

    Pour la suite, je ne me souviens plus du titre, ni de l’auteur exact, et n’ai pas le livre sous la main (on me l’avait prêté :s) Je me souviens juste que c’était une suite approuvée par la famille de l’auteure d’Autant en emporte le vent.

    Pour la comédie musicale, je comprends et pense qu’il y a de fortes chances qu’elle ne soit pas à la hauteur pour une fan du livre (du moins, personnellement, j’ai souvent de mauvaises surprises en regardant les adaptations après avoir aimé un livre)

    1. Karine :)

      Minou: Moi aussi j’ai souvent des mauvaises surprises ;)))  je pense que la suite dont tu parles, c’est « Le clan Rhett Butler ».  Je n’avais pas détesté, même si j’ai trouvé qu’il manquait le souffle du roman original!

  13. Tietie007

    Je me rappelle qu’en colonie de vacances, à Châtel, un été 1975, où j’avais pu mirer un contre-la-montre du tour de France, gagné par Bernard Thévenet, il passait, au cinéma de la cité savoyard, Autant en emporte le vent ! Comme quoi, 36 ans après la sortie du film aux USA, le long-métrage avait encore une carrière en salle !

    1. Karine :)

      Tietie007: C’est incroyable, n’est-ce pas!  Par contre, je ne peux me souvenir de ce contre la montre… j’étais dans le ventre de maman!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils