«

»

Avr 02 2012

Photo du profil de Karine:)

All there things I’ve done – Gabrielle Zevin

all-these-things-I-ve-done.jpgPrésentation de l’éditeur (tentative de traduction par moi)

« Le chocolat et le café sont illégaux, le papier est difficile à trouver, l’eau est de plus en plus rare et le crime et la pauvreté font rage à New York.  Pourant, pour Anya Balanchine, 16 ans, la fille du criminel (décédé) le plus notoire de la ville, la vie est une simple routine – aller à l’école, prendre soin de ses frères et soeurs et de sa grand-mère mourante, tenter d’éviter de tomber amoureuse du fils du nouveau DA et éviter son ex-petit ami.  Jusqu’à ce que quelqu’un de proche soit emposinné par le chocolat qui est fabriqué par sa famille et que la police la croie coupable.  Soudainement, Anya se retrouve dans le feu de l’action à l’école, aux informations et, encore pire, au sein de sa Famille de la mafiya ». 

 

Commentaire

De Gabrielle Zevin, j’ai lu et aimé « Je ne sais plus pourquoi je t’aime » et depuis, j’ai entrepris de lire tout ce qu’elle avait écrit quand les dits livres me tombaient sous la main.  Toutefois, dans ce cas-ci, je ne sais pas si c’est parce que si je sors de plusieurs romans adultes que j’ai beaucoup aimés ou si c’est juste une incompatibilité entre moi et le livre, mais j’ai quand même été passablement déçue par ce roman qui a plu à plusieurs.

 

Ce que j’ai préféré dans l’histoire, c’est le contexte.  Anya est la fille du chef de la mafiya, décédé il y a plusieurs années.  Et comme tout le reste est légal, ce qui est interdit, c’est la caféine et le chocolat.  On ne sait pas trop pourquoi d’ailleurs.   Le côté mafia, avec les boss, les traîtres, ceux qui sont loyaux, ce sens de la famille, ça avait tout pour me plaire.  Mais ils m’ont semblé plutôt ternes, en fait, sans trop de relief.  Peut-être un manque d’excentricité.  Bref, on parle de la famille, on explique leur présence, leur influence mais je n’ai l’ai jamais vraiment ressentie. 

 

Ce n’est pas réellement une dystopie mais plutôt un roman d’anticipation.  La grand-mère d’Anya – une totale ancêtre (!!!) – est née en 1995 et n’est présente que de corps grâce aux machines, Central Park n’est que Ruines, le Metropolitan Museum est une boîte de nuit et les ressources naturelles sont restreintes, les livres en papier « à collectionner » et on est quand même assez loin de tout ce qui est culture.   Un futur pas si éloigné, quoi, sans grande et terrible catastrophe… juste désabusé et sur la mauvaise pente.   C’est normal pour Anya et cette partie m’a aussi interpellée.   

 

Bon, je parle de tout ce qui est bien, pourquoi n’ai-je pas accroché, alors?  Malgré un personnage principal fort?  Malgré une écriture agréable?  J’avoue que la fin (en raison de Leo, qui se développe un peu) a rattrapé un peu du roman pour moi mais au départ, j’ai juste trouvé ça trop.  Trop de coïncidences, trop d’idéalisme chez Win (l’autre partie du  star crossed lovers binôme) trop de facilité à s’en sortir, tout s’embrique trop bien, dans le malheur comme dans les bons coups, tout est BEAUCOUP trop prévisible.   Anya est une jeune fille forte, qui a tout vu, qui est cynique, pas vraiment romantique mais aussi très pieuse.  On explique pourquoi, on saisit au milieu du roman.  Mais j’ai tout de même trouvé ça un peu artificiel comme procédé pour que le roman reste « clean ». 

 

Bref, une écriture agréable, un contexte intéressant mais beaucoup de facilités selon moi.  Il y aura une suite… et j’attendrai de voir les avis avant de décider si je la lis ou pas.  Par contre, comme je suis TRÈS minoritaire dans mon opinion à propos de ce livre, je vous envoie voir chez Lilie et chez Francesca, qui ont adoré, pour voir l’autre côté de la médaille.

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Lystig

    Caféine illégale ??????

    le thé aussi, donc ! ARGHHHHHHHHHHHHHH !

    1. Karine :)

      Lystig: Oui, tout.  Horrible, non?  J’aurais bien aimé savoir pourquoi, par contre…

  2. Alex-Mot-à-Mots

    Une petite baisse de régime de la part de l’auteur ? J’espère que le suivant que tu liras sera meilleur.

    1. Karine :)

      Alex: C’est peut-être moi qui ai moins connecté avec ce thème aussi… Je pense que je vais prendre une pause de littérature jeunesse, en fait…

  3. Selena

    Pas mon genre de lecture, la Mafia ne m’a jamais attiré donc ton avis ne fais que me confirmer 😉

    1. Karine :)

      Selena: Il a beaucoup plu mais j’ai trouvé que justement, ça aurait pu être plus typé, en fait.  Entrer davantage dans le jeu.

  4. fandebooks

    juste un piti conseil si tu veux plus de fan et plus de commentaires, il faudrait que tu fasse des concours c’est pour ca que les fans il lise les blogs.  tu as juste à demander au éditeurs ils en donne à tout le monde même au nouveau blogs pas connu.  c’est mon conseil

    1. Karine :)

      fandebooks: Je laisse ici ton commentaire, contrairement à plusieurs autres du genre que j’ai effacés.  Lucky you.  Je vais par contre te répondre que je n’écris pas le blog pour compétitionner.  Je préfère des gens qui viennent me lire parce que ce que j’écris leur plaît que 100 fois plus de gens qui viennent par appât du gain.  Mon blog a survécu presque 5 ans sans concours, il devrait continuer ainsi.

  5. ALaure

    Désolée, mais les fans qui lisent les blogs uniquement pour les concours, ne sont pas des fans !!!
    Il me semble plus intéressant d’avoir des « fans » qui lisent les blogs par envie de partages, plaisir de lire. Et s’ils reviennent et sont fidèles, c’est uniquement par ce quils aiment ce que vous faites !!!

    Si on veut être connu et reconnu pour de mauvaises raisons, il vaut mieux participer  « Secret story », plutôt que de tenir un blog !!! :p

    1. Karine :)

      ALaure:  Je ne peux qu’approuver tout ce que tu me dis.  Heureusement, il y a des blogueurs qui bloguent encore par amour de la lecture…

  6. Adalana

    Je l’avais noté mais sans grande conviction, tu me fais hésiter encore plus.

    1. Karine :)

      Adalana: Je pense que j’ai un petit down côté littérature jeunesse… je lis autre chose pour l’instant… je pense que c’est mieux.

  7. Adalana

    Tu n’es pas la seule, j’en lis peu en ce moment moi aussi.

    1. Karine :)

      Adalana: Je pense que j’ai le « pfffff » et le « ben voyons » facile ces temps-ci… du coup, je suis facilement irritée par certains trucs dans les romans jeunesse.  Je ne veux pas généraliser hein… il y en a des excellents… mais je préfère attendre un autre moment.

  8. Marylène

    Je ne savais pas qu’elle avait écrit un nouveau roman. Moi aussi j’avais adoré « Je ne sais plus pourquoi je t’aime ». 

    1. Karine :)

      Marylène: Je ne pense pas qu’il soit encore traduit.  Mais c’est une auteure qui me plaît généralement…

  9. Edelwe

    J’avais beaucoup aimé Je ne sais plus… J’attends donc la sortie en français de celui-là.

    1. Karine :)

      Edelwe: Je pense que tu peux attendre, en effet.  J’espère que tu accrocheras plus que moi.

  10. Touloulou

    C’est très étrange, quand j’ai lu le résumé, je pensais que c’était un roman déjà sorti en français… une histoire d’anticipation autour du chocolat, j’ai déjà vu passer mais je ne me souviens plus du titre !

    Bon je verrai éventuellement plus tard si je le lis, mais vu ce que tu dis ce ne sera pas une priorité…

    1. Karine :)

      Touloulou: Je pense que la jeunesse et moi, on est dans une période de désamour.  Je lis donc autre chose!

  11. Lael

    Tiens je ne connaissais pas ce titre de Gabrielle Zevin. J’avais bien aimé Une vie ailleurs et j’ai bien envie de continuer ma découverte. Je note celui-ci.

    1. Karine :)

      Lael: Mon préféré d’elle est « Je ne sais plus pourquoi je t’aime ».  Et je pense en avoir encore un autre dans ma pile!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils