«

»

Mar 01 2012

Photo du profil de Karine:)

L’instinct de l’Équarrisseur – Thomas Day

insctinct-de-l-equarrisseur.gifPrésentation de l’éditeur

« Sherlock Holmes existe bel et bien ! Simplement il se trouve avec le professeur Watson sur une Terre parallèle comptant des Worsh parmi ses habitants, désormais parfaitement intégrés à la communauté humaine, qui bénéficie de leur technologie avancée ; et notre Conan Doyle, capable de se rendre sur cette autre Terre grâce à une invention de Watson, se contente dans notre monde de raconter les vraies aventures du célèbre détective – très édulcorées, cela va sans dire.

Car Holmes, l’Assassin de la Reine, n’a pas grand-chose à envier aux monstres qu’il pourchasse… Le fabuleux trio, au fil de ses aventures, va devoir affronter pas moins de deux Jack l’Éventreur, et combattre l’infâme professeur Moriarty, ennemi juré de Sherlock Holmes, qui va tout faire pour découvrir la clé de l’immortalité – un secret qui se dissimulerait dans un bien mystérieux Instinct de l’équarrisseur… »

 

Commentaire

J’ai ce livre depuis dans ma pile depuis pas si longtemps, en fait.  Pas tout à fait deux toutes petites années.  Ce qui, chez moi, est considéré comme récent.  C’est Stéphanie qui me l’avait offert lors du Swap Holmes et d’ailleurs, je l’en remercie!

 

Le principe de base est tout simplement savoureux!  Dans ce roman, Arthur Conan Doyle est un écrivain qui habite notre monde.  Il est régulièrement visité par un certain monsieur bedonnant aux cheveux blancs du nom de John Halliwell Watson, inventeur génial qui le transporte dans un univers parallèle aux accents steampunk où existe un certain Sherlock Holmes.  Dans ce monde-là, il y a des charmantes petites bestioles, les Worsh, qui ressemblent à de gentils nounours, qui viennent d’on ne sait où et qui sont bien mystérieux.  Le tout se ressemble… mais pas tout à fait.  Et la version que Doyle a donné du Sherlock qu’il connaît est ma foi bien édulcorée.  C’est que disons que sur le plan de la morale, Sherlock peut disons… perturber. 

 

On assiste donc aux élucubrations et aux déductions totalement auto-suffisantes de Sherlock et Watson est beaucoup moins « accessoire » dans ces histoires.  Il est un personnage ma foi assez comique et la dynamique Watson-Holmes est géniale.  Quant au « réel » Sherlock, c’est un phénomène, accro à la drogue et à la violence, prônant la justice expéditive (non sans apprécier le tout) et sa personnalité fait que ce roman foisonnant, rempli d’idées folles, de voitures volantes et de créatures improbables se tient parfaitement.    J’adore quand les personnages réels et imaginaires s’entrecroisent et prennent part à une telle histoire invraisemblable.  Oscar  Wilde travesti pour les besoins de la cause, c’est hilarant.  Imaginer Doyle à la chasse aux fées bedonnantes (et ce qui en a résulté), ça fait sourire.  Sans parler d’un souper à San Francisco qui a dû mystifier tous les – pauvres – autres clients du resto.  J’imagine Watson avec la massue… et j’en ris encore!  

 

J’ai quand même eu un peu de mal avec la coupure entre la première et la deuxième partie, toutefois.  Le personnage de Elizabeth Worrington est apparu un peu tard pour prendre toute sa signification pour moi et pendant toute cette deuxième partie, j’en eu l’impression d’avoir affaire à deux nouvelles distinctes.  Du coup, j’avais hâte de retrouver notre trio principal et j’ai trouvé ces pages un peu longues.  Certains éléments étaient un peu trop gore pour moi (disons que je me serais passé de quelques descriptions de fluides corporels) mais la violence présente (parce que oui, il y en a) était nécessaire au récit, selon moi.  Par contre, je sens que quelques scènes (un peu violentes, un peu gores et parfois explicites) pourront déranger quelques lecteurs. 

 

Par contre, j’ai a-do-ré la finale sur fond d’Arche et de Machu Pichu où Holmes ira confronter son ennemi de toujours.  J’ai adoré ce qu’on en a fait.  J’ai adoré les référence au Canon, les apparitions éclairs de personnages réels, les comparaisons entre les deux mondes.  À tenter par les amateurs de Sherlock et de steampunk, du coup!

 

Et, aucun rapport, je sais… mais l’un des Worsh s’appelle Palvish Thagada.  Je l’ai imaginé en forme de fraise (et rose, of course) dès qu’on le nommait.  Ça perturbe, en fait. 

 

Merci encore Stéphanie!

(26 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Chimère

    lu il y a bien longtemps…chouette découverte que ce sherlock totalement décalé.

    1. Karine :)

      Chimère: J’ai bien aimé pour le côté décalé mais bon, j’ai trouvé ça quand même un peu décousu par moments.  Mais j’aime ce Sherlock et l’idée.

  2. Morgouille

    Je suis vraiment en train de me demander comment ce livre a fait pour éviter ma PAL si longtemps… Y’a pas à dire, tu sais mettre l’eau à la bouche !!! 🙂

    1. Karine :)

      Morgouille: C’est un roman vraiment particulier.  Complètement fou dans sa vision des choses, en fait.  Ce n’est pas un méga coup de coeur mais ça m’a plu.

  3. JainaXF

    Je l’ai lu il y a 2 ans et je n’avais pas totalement accroché…
    Le concept de base était excellent, mais le Sherlock proposé ne m’a pas plu et la fin non plus !

    Il faut que je lise Les lunes de sang, d’ailleurs, voir si cette version décalé de Sherlock me plaira davantage !

    1. Karine :)

      JainaXF: Vois-tu, j’ai totalement accroché au Sherlock et au concept mais j’ai juste trouvé ça un peu décousu par moments.  Par contre, la finale m’a totalement convaincue.  Et je vais voir les lunes de sang sur goodreads… qui est l’auteur, tu sais?

  4. JainaXF

    C’est Anais Cros, il y a 2 tomes sortis pour le moment (3 de prévus, il me semble) !

    1. Karine :)

      JainaXF:  Ok, je fais aller voir ça.  Je crois que ça a été écrit en français, non?  C’est toujours plus compliqué à trouver chez moi dans ce temps-là!

  5. Vert

    Moi aussi la 2e partie m’a déstabilisé, mais j’ai beaucoup cette lecture quand même. Plus que le restaurant, je crois que le voyage en dirigeable m’a traumatisé à vie, quand ils essayaient de fabriquer leur drapeau blanc je pouffais de rire (en plein milieu d’une rame de métro, c’était d’un discret…)

    1. Karine :)

      Vert: Oh my j’avais oublié cette partie… le drapeau blanc.  Ce Sherlock est débile! 

  6. vilvirt

    Génial ! Il est dans ma PAL depuis un moment ! Tout ça donne envie de le ressortir ! Tu as l’air tellement enthousiaste !!

    1. Karine :)

      Vilvirt: j’ai quand même quelques petites réserves hein, surtout dans la deuxième partie.  Mais en gros, le côté décalé de ce Sherlock complètement fou m’a beaucoup plu.

  7. JainaXF

    Oui, c’est français, et malheureusement, le premier tome n’est pas si facile que ça à trouver, même ici (en tout cas dans sa version poche) ! Je l’ai trouvé d’occase (mais comme neuf) sur Amazon Marketplace.fr

    1. Karine :)

      Jainaxf: Je suis supposée aller en France bientôt… je ferai mes commandes!

  8. Pops

    Bonjour Karine ! Cela fait quelques temps que je suis ton blog et je me décide à poster mon premier commentaire ! Je suis une grande fan de Sherlock Holmes et de tout ce qui se fait sur le sujet et ce livre rejoint ma wish-list sur le champ !! Merci pour la découverte ! 😉

    1. Karine :)

      Pops: Merci beaucoup pour ta visite.  Je te comprends tout à fait pour Sherlock.  Je ne peux pas résister aux réécritures de mes personnages préférés, je craque à chaque fois!

  9. Joelle

    Ah oui, je l’avais noté avec un point d’interrogation mais je ne sais plus pourquoi j’ai mis ce point … est-ce parce que je n’étais pas sûre ou parce que je ne savais plus où j’avais trouvé ce titre ou s’il n’était pas à la biblio ! Je conserve le titre mais enlève ce point d’interrogation perturbant 😉 mdr !

    1. Karine :)

      Joelle: C’est un peu décalé, un peu gore par moments… mais si tu aimes Sherlock, je pense que ça peut te plaire!

  10. yueyin

    J’ai adoré ce qu’il a fait de Holmes et Watson, ce fut la première variation de Holmes qui m’ait vraiment fait décoller – jubilatoire voilà (mais bon je suis flyée c’est connu :-)))

    1. Karine :)

      Yue: Yep, je sais, c’est connu!  J’ai beaucoup aimé pour ma part, à part pour le début de la 2e partie, où je me demandais où il s’en allait.  Mais cette vision de Holmes… loved it.

  11. niki

    je l’avais noté il y a longtemps, mais je ne me suis jamais décidée à l’acheter 

    la question se repose 

    1. Karine :)

      Niki: C’Est très particulier, ça ne plaira pas à tout le monde mais moi, le côté décalé m’a interpellée!

  12. Choupynette

    je l’ai noté dans lal il y a des siècles! tu le fais remonter dans la liste des priorités… j’aime bien l’idée des nounours 🙂

    1. Karine :)

      Choupynette: Ils sont choupy les nounours!  Et bon, ce Sherlock est totalement weirdo… mais j’ai adoré ce côté.

  13. Edelwe

    Intriguant… et je te soutiens : pour moi aussi 2 ans dans ma pal ce n’est rien du tout!

    1. Karine :)

      Edelwe: Merci du soutien!  Yep, 2 ans, c’est quoi… la norme!

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils