«

»

Mar 17 2012

Photo du profil de Karine:)

Doctor Who – The day of the Troll – Simon Messingham

day of the trollPrésentation de l’éditeur

« Quand le Docteur arrive sur la terre dans un lointain futur, il est horrifié de découvrir que la planète est manacée de famine.  L’Angleterre est une terre morte et les scientifiques tentent désespérément de replanter le sol pour que les récoltes poussent à nouveau.  Mais il semble que quelque chose d’encore pire soit en train de se produire.

 

Karl Baring, propriétaire charismatique de la société de recherche « The Grange » a disparu au beau milieu de la nuit.  Sa soeur, Katy, était avec lui quand il a disparu mais est maintenant catatonique, en état de choc.  C’est donc au Docteur, avec l’aide des scientifiques de la Grange, de mener l’enquête.  Qu’est-ce qui rôde sous le vieux pont et pourquoi les gens sont-ils devenus sa proie?« 

 

Commentaire

Entendons-nous.  Un livre audio lu par David Tennant ne PEUT pas être mauvais.  Par définition.  Ma définition, du moins.  Toutefois, je dois quand même avouer que malgré des éléments qui auraient pu faire de cette aventure une histoire géniale, c’est tout de même celle que j’ai le moins aimée dans les trois que j’ai écoutées à date.

 

Il y a donc dans cette histoire un monstre qui est à l’origine de plusieurs craintes enfantines, un méchant bien huileux, bien croche et bien méchant, des personnages secondaires divers et variés, de grandes ambitions, des hasards incroyables, des sauvetages in extremis.  Mais j’ai trouvé ça long.  Probablement parce que presque tous les personnages que le Docteur rencontre m’ont semblé geignards et peu attachants.  Probablement parce que le Docteur est plus souvent qu’autrement harrassé par tout ça et que bien que nous retrouvions à l’occasion son côté enthousiaste et bon enfant, c’est quand même assez rare.  Je me suis ici définitivement ennuyée d’une Donna pour lui donner la réplique et pour donner lieu à ces échanges rapide et un peu sarcastiques que j’aime tant. 

 

Bref, ça m’a plu parce que c’était David et que David pourrait me raconter n’importe quoi – me lire ma liste d’épicerie, les petites annonces ou le bottin téléphonique – que ça passerait quand même.  Mais l’histoire m’a parfois paru traîner en longueur, certains rebondissements m’ont semblé artificiels et seuls quelques éléments et personnages (dont Karl et Kary) m’ont touchée.

 

Bien mais sans plus.

 

Challenge Who (1) 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Syl

    Tiens !!! ya deux secondes, en cherchant une musique de feuilleton je suis tombée sur « Dr Who » alors, pour la première fois, j’ai écouté la musique du générique… faut passer aux épisodes maintenant !

    1. Karine :)

      Syl: Voilà!  C’est un très bon début!

  2. Ys

    Tu sais quoi ? Il y a en ce moment une expo « Doctor Who » au salon du livre de Paris !

    1. Karine :)

      Ys: ouiiii je sais!  Bon, je ne peux pas être là vu que le salon est un mois trop tôt mais j’ai su qu’il y avait un Dalek!  Je me console en me disant que j’ai vu le musée à Cardiff et que j’ai fait le Doctor Who experience à Londres ;)))  Et le pire dans tout ça, c’est que c’est TA faute ;)))

  3. JainaXF

    J’ai hâte de voir la petite expo du salon !
    Sinon je suis d’accord avec toi, cette histoire n’est pas géniale : je n’ai même pas fini d’écouter l’audio-book…

    1. Karine :)

      Jainaxf: Ok, ce n’est pas moi qui est cinglée alors!  Et tu me redonneras des nouvelles de l’expo!

  4. Alex-Mot-à-Mots

    Même toi tu es capable de ne pas aimer totalement tout ce que fait le Docteur Who…

    1. Karine :)

      Alex: Yep, même moi!  J’ai parfois une certaine objectivité, tu vois!  J’insiste sur « certaine »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils