«

»

Jan 15 2012

Photo du profil de Karine:)

The viscount who loved me (Les Bridgerton -2 – Anthony) – Julia Quinn

Viscount-who-loved-me.jpgPrésentation de l’éditeur (celle de « J’ai lu ».  Je n’ai pas envie de traduire.  Pour le résultat que ça donne…)

« Les Bridgerton sont stupéfaits : le vicomte Anthony veut se ranger ! Et il sait ce qu’il veut : une femme dont il ne risque pas de tomber amoureux, car l’amour est subalterne dans le couple.

Edwina Sheffield est la reine de la saison, c’est donc elle qu’il épousera, et l’affaire sera réglée. Sauf que la demoiselle a une soeur dont l’influence est primordiale. Or, Kate Sheffield oppose son veto : un débauché comme Anthony n’est pas un parti convenable pour Edwina. Ce dernier est offensé. Lui, le célibataire le plus convoité de Londres, indésirable ? Pour qui donc se prend cette péronnelle, qui ne connaît rien à la vie, pour oser le critiquer ? Il va lui prouver qu’il est irrésistible ! »

 

Commentaire

Après avoir découvert le style de Julia Quinn dans le tome 1 de la série des Bridgerton (The duke and I), j’avais bien envie de renouer rapidement avec les personnages et surtout avec l’humour de Julia Quinn.  J’ai été bien servie avec ce tome 2, vu que l’on retrouve tous les éléments qui m’ont fait aimer le premier. 

 

Les Bridgerton sont donc une famille de 8 enfants que leurs parents ont décidé de nommer… en ordre alphabétique.  Il ne faudrait surtout pas se tromper, voyez-vous.  Ce second tome nous fait rencontrer plus avant Anthony, l’aîné des Bridgerton, celui-là même qui ne voyait pas d’un très bon oeil le mariage de sa petite soeur Daphne avec un terrible mauvais garçon, son ami le Duc Simon.   Imaginez-vous qu’Anthony, à la tête de la famille, a décidé de marier.  Il la veut jolie, pas trop stupide, décorative.  Et surtout, il ne veut pas tomber amoureux d’elle.  Car, imaginez-vous qu’Anthony est en fait un Homme Blessé qui ne s’est jamais totalement remis de la mort de son père et qui a la certitude qu’il ne vivra pas plus vieux que celui-ci.  Bizarrement, je ne peux pas vraiment me moquer de ce genre de certitudes étranges et fondées sur rien du tout… plusieurs comprendront.   Du coup, notre vilain garçon ne veut pas prendre de risques, vous comprenez. 

 

Il a donc arrêté son choix sur Edwina Sheffield, le hit de la saison, qui correspond tout à fait à ce qu’il recherche, selon lui.  Il y a par contre un hic: sa soeur Kate.  Vieille fille en devenir, elle a bien compris qu’Anthony s’intéressait à sa petite soeur et n’est pas du tout  d’accord.  Selon elle, Edwina mérite un homme qui l’aime réellement.  Il va donc falloir qu’Anthony tente de l’amadouer.  Et bon, tout le monde voit bien venir la suite, n’est-ce pas!

 

Julia Quinn mentionne en préface que pour aimer une héroïne de romance, il faudrait que celle-ci puisse être sa meilleure amie.  C’est aussi mon cas.  Et c’est ce qui fait que j’aime beaucoup ses romances.  Kate a une tête forte, des réparties intelligentes et parfois cinglantes et malgré tout, elle n’est pas parfaite.  Elle a ses faiblesses, qu’elle cache généralement assez bien.  L’humour de l’auteur m’a également beacoup plu et j’a-do-re les scènes entre les divers Bridgerton.  J’adore les voir se chamailler, se faire des coups pendables, tout en s’adorant et en se connaissant terriblement bien.   Ici, les deux personnages principaux ont un fort sens de la famille et même si c’est cliché, le portrait d’Anthony face à la mort de son père m’a semblé assez crédible (les idées folles, ça me connaît) et j’ai beaucoup apprécié le personnage, qui a un côté fort responsable et un côté « grand bébé » par moments. 

 

Bon, tout de même, avouons-le, même si ce n’est pas un total copier-coller du tome 1, il y a quand même énormément, énormément d’éléments communs, et pas que dans le ton.  Une jeune fille forte, qui n’entre pas tout à fait dans la moule.  Une mère qui veut marier ses filles.  Un héros tourmenté, un peu débauché, qui ne veut pas s’engager réellement.  Une situation compromettante… Bref, ça ressemble beaucoup, malgré des distinctions au niveau des péripéties.  Mais je pense que je continuerai la série exactement pour ça.  C’est une histoire que j’aime lire, en fait!

 

Et j’ai le tome 3 en français à la maison… ce sera disons… une aventure!

 

Mois anglais 4

Dernière publication pour le mois anglais, qui – théoriquement – se termine aujourd’hui.  Encore une fois, ça se passe en Angleterre, donc ça compte.  Une récap de mes billets un peu plus tard!

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. patacaisse

    Ahh!!! Il me le faut. J’adore l’humour de cette auteure. Je viens de terminer « comment séduire un marquis? » et je l’ai trouvé très drôle. Un bon filon cette auteure 😉

    1. Karine :)

      Patacaisse: Je viens de finir le tome 3, que j’ai tout autant aimé.  Je pense que c’est mon auteure de romance préférée à date!

  2. Tam-Tam

    ahhhhh!!!! Anthony! après Colin, mon Bridgerton préféré….d’ailleurs, une partie de moi a envie de te dire de sauter Benedict et passer directment à Colin (phrase à ne pas prendre au sens litteral…quoique^^)

    Le coup du croquet, c’est anthologique tout de meme!!!

    1. Karine :)

      Tam-Tam: Morte de rire.  Je peux bien sauter Benedict, no problem!  Ou n’importe quel des Bridgerton, en fait!  Je viens de finir Benedict et j’ai beaucoup aimé.  Le fait que c’était une réécriture de Cendrillon aide énormément, of course.  Et oui, la partie de croquet est mé-mo-ra-ble! 

  3. patacaisse

    J’ai craqué, je l’ai acheté (et là, où je me dis que je suis vraiment grave, c’est que je l’ai acheté en anglais car il était disponible qu’en cette langue à prix non prohibitif). Vu mon niveau, c’est soit je suis super fière de moi, soit je suis horriblement frustrée.

    1. Karine :)

      Patacaisse: Ca se lit quand même bien en anglais, une fois qu’on est habitué au termes.  Si tu as besoin d’aide pour certaines phrases, tu demandes, ça va faire plaisir!

  4. Chi-Chi

    Ahhh Anthony et Kate, comme Tam-Tam mon couple préféré numéro 2! Par contre, non, ne zappe pas Benedict, c’est trop dommage de rater la scène d’anthologie de la libération de Sohpie! 🙂 

    1. Karine :)

      Chi-Chi:  Je viens de finir Benedict et j’ai adoré.  Bon, Sophie est moins « fascinante » (ce n’est pas le bon mot) que les héroïnes de Quinn habituelles mais j’ai adoré la réécriture. 

  5. JainaXF

    Tu es une mine pour les romances sympathiques ! J’ai vraiment découvert le genre avec les blogs, avant pour moi, les romances se limitaient à Harlequin et autre Marc Levy (je n’aime pas du tout son style !) !
    Je sens que je vais acheter le premier tome des Bridgerton, la série a l’air très tentante !

    1. Karine :)

      Jainaxf: Il y a des Harlequin qui sont bien… mais pas tous.  Julia Quinn est l’une de celles que je préfère mais je ne suis pas une vraie experte… je donnerais plutôt ce titre à chi-chi, Tam-Tam, Pimpi et Fashion, qui en dévorent, de la romance! 

  6. Tam-Tam

    mais ca veut dire qu’elle va devoir patienter tout un livre avant de gouter Colin!!!!

    vraiment Chi-Chi tu veux lui imposer une telle attente? ^^

    1. Karine :)

      Tam-Tam: Don’t worry, already done, le tome 3!  Et j’ai le goût de prendre le 4 immédiatement, en fait… Yep… c’est ce que je vais faire, je pense.  Et après, je vais me plaindre que ça se ressemble!  Je me connais hein!

  7. yueyin

    yamie yamie yamie… cela ne tardera plus je pense…

    1. Karine :)

      Yue: Non.  Si tu veux arriver à 42, il faut continuer! ;))

Les commentaires sont désactivés.

Aller à la barre d’outils